• Envyra - FICHE DE JEU
  • 0

Envyra

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

PhilRey:  8/10

Envyra est un jeu abstrait où les joueurs se disputent des tuiles soit pour les PVs qu’elles procurent, soit pour composer des combinaisons qui rapporteront des PVs en fin de partie également.

Pour capturer une tuile, le joueur devra être majoritaire sur la tuile convoitée lorsque le nombre de cubes nécessaire pour la capture aura été atteint.

A première vue, c’est simple et pas très excitant. Seulement, voilà, les joueurs n’ont que 5 cubes a leur disposition, et pas 150. Ensuite, la pose de cube sur les tuiles se fait en 2 phases. Tout d’abord, les joueurs identifieront secrètement la ou les tuiles (1 ou 2 tuiles, pas plus) qu’ils convoitent. Ensuite, après avoir révélé leurs intentions, les joueurs déplaceront leur(s) cube(s) vers la ou les tuiles visées. Cette 2ème phase se fait dans l’ordre du tour pour le premier cube et dans le sens contraire pour le 2ème cube. Cet ordre des choses est important car une tuile peut être capturée par votre adversaire juste avant vous.

La gestion de ses cubes est également importante. En effet, si un joueur n’a plus de cube pour la première phase, il doit récupérer tous ses cubes placés sur les tuiles, perdant ainsi de nombreuses actions. Il est donc important que chaque joueur anticipe le choix de ses adversaires.

Envyra est simple mais pas simpliste, il s’explique en 10 minutes et une partie se termine endéans la demi-heure. Le fait de « sélectionner » les tuiles derrière son paravent est sympa et innovant. Idem pour transférer les cubes vers les tuiles.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *