• Above - FICHE DE JEU
  • 0

Above

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Mécanisme(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Ren 11

Ren: 8,5/10

De tous temps les hommes ont voulu se hisser au dessus des autres. Là-haut, tout là-haut, au sommet de l’Olympe. Et les Dieux n’ont jamais été en reste. Dans Above vous allez devoir amener un Dieu tout en haut de la Pyramide (ok ok l’Olympe n’est pas une pyramide, mais bon vous pigez le concept).

L’astuce étant que vous n’allez pas amener un de « vos » Dieux, mais bien n’importe quel Dieu, puisque tous les Dieux seront communs à toutes les joueuses, qui vont pouvoir les déplacer et utiliser leurs pouvoirs. C’est la première joueuse qui réussira à amener un de ces Dieux au sommet qui l’emportera.

Deckwasting (AOC)

Chaque joueuse va recevoir au départ de la partie un deck de 8 cartes, représentant les 8 Dieux qui sont en compétition pour arriver au sommet. Chaque Dieu a un pouvoir particulier. Les joueuses ont exactement les mêmes cartes. A son tour une joueuse va faire 3 choses:

  • choisir une carte (puis la défausser à la fin de son tour)
  • déplacer le Dieu correspondant d’une case sur le plateau, soit vers l’avant (=vers le sommet de l’Olympe), soit vers un côté. Jamais ves l’arrière.
  • appliquer le pouvoir du Dieu choisi.

Une fois qu’on a épuisé ses 8 cartes on les récupère.

Ca c’est du plateau…

Les différents Dieux et leurs pouvoirs sont les suivants:

  • Zeus: permet de placer un jeton foudre sur une case vide du plateau. Un jeton foudre est déclenché quand un Dieu arrive sur la case où le jeton se trouve ou sur n’importe quelle case adjacente, y compris en diagonale. Le déclenchement du jeton foudre empêche le Dieu qui arrive sur la case d’exercer son pouvoir.
  • Héra: permet de défausser une carte de son adversaire.
  • Arès: permet de poser 2 jetons barricade sur 2 cases libres du plateau. Une case avec un jeton barricade est inacessible pour tous les Dieux.
  • Athéna: permet de défausser 2 cartes.
Hadès aimerait bien passer mais une barricade l’en empêche
  • Hadès; permet de placer un jeton portail sur une case libre. Quand un Dieu arrive sur un portail il se déplace immédiatement sur un autre portail).
  • Démeter: permet de placer un jeton fertilité sur une case libre. Quand un Dieu arrive sur une case fertilité il avance d’une case en plus.
  • Poséidon: il permet soit d’enlever un jeton de son choix qui se trouve sur le plateau, soit de faire reculer un Dieu d’une case (seul moyen de faire reculer un Dieu).

A noter que dès qu’un jeton est activé/utilisé/recouvert, il est immédiatement retiré du jeu.

4 des cartes Dieux

Le coeur du jeu sera donc de jouer ses cartes à bon escient/dans le bon ordre, en gardant en oeil (et même 2) sur ce que fait votre adversaire, puisqu’elle a exactement les mêmes pouvoirs que vous. Mais peut-être pas au même moment… d’où la notion de deckwasting (AOC, copyright): à la fois avec la possibilité de faire tourner son deck plus vite grâce à Athéna, pour récupérer plus vite ses cartes déjà jouées. Et à la fois avec le fait de jouer certains pouvoirs « pour rien » pour garder les pouvoirs les plus intéressants en fonction de la configuration du jeu.

A 2 c’est bien, à 4 c’est plus bien!

Mais le jeu prend clairement toute son ampleur à 4. Dans cette configuration on joue par équipes, 2 contre 2 (chaque équipe joue alternativement, une joueuse après l’autre, donc une équipe ne joue jamais 2 fois de suite). Au départ les cartes sont distribuées de telle manière qu’il soit très probable qu’une équipe ait les 2 exemplaires de la carte d’un Dieu donné (chaque joueuse reçoit 4 cartes au lieu de 8). Et aucune d’un autre Dieu. Astuce supplémentaire, chaque fois qu’une joueuse a défaussé toutes ses cartes, elle en récupère 4 de son choix dans la défausse commune (4 différentes, si c’est possible). Ca multiplie les options stratégiques, les potentialités de « coup d’enfoiré », les situations où il faut se creuser les méninges, la planification du genre » elle va récupérer des carte du coup elle pourra prendre tel Dieu du coup elle fera ça et comme sa partenaire a encore tel autre Dieu en mains on est mort à moins qu’on fasse ça puis ça… »

Les neurones tu te brûleras… mais dans une durée raisonnable!

Car vous l’aurez déjà compris, derrière son plateau sompueux (à coller précautionneusement soi-même avant la première partie) Above est clairement un jeu abstrait, emballé dans une thématique Olympienne. Vous allez réfléchir, planifier, deviner les coups bas de vos adversaires. Le tout sans aucun hasard, puisque toutes les informations sont toujours disponibles à tout moment (on voit toujours les Dieux disponibles de son ou de ses adversaires). Et le tout dans une durée raisonnable, via le mécanisme malin d’avancée des Dieux, qui empêche que les parties s’éternisent.

Tout ça donne une belle réussite, un jeu abstrait mais très « fluide » dans l’approche, sans aucune lourdeur ni l’aspect rébarbatif de certains jeux abstraits, sans AP, sans hasard et avec un plateau central superbe. Impeccable.


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 10 minutes par Ren

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *