• Doggerland - FICHE DE JEU
  • 0

Doggerland

Note moyenne
8.00
(1 note)
Durée par joueur/euse: 30'
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh: 8/10

Après Génésia, Tajuto, Couleurs de Paris et l’excellent Virtù, Doggerland est le cinquième jeu développé par les Super Meeple! Au rythme d’environ une publication propre par an, Super Meeple fait son trou dans le développement de jeu et vu la qualité de ce qu’ils produisent, on ne peut que les encourager à continuer!

Doggerland

Dans Doggerland, les joueurs incarnent une tribu préhistorique qui va tenter de se développer dans les plaines froides de la Mer du Nord qui, à l’époque, n’étaient pas submergées d’eau et s’appelaient le … Doggerland!

Pour cela, vous allez jouer 8 manches, 4 en été et 4 en hivers où la majorité des actions nécessiteront le paiement d’une peau supplémentaire pour pouvoir faire face au froid. Chaque manche est divisée en 5 phases durant lesquelles vous allez d’abord placer vos ouvriers sur les emplacements d’action qui vous intéressent en payant le coût de placement pour ensuite les réaliser en payant les ressources nécessaires à chaque action. Un bonne planification sera donc nécessaire au risque de ne pouvoir réaliser certaines actions faute de ressource.

La quête incessante des chasseurs cueilleurs

Doggerland est un jeu de ressources et simule très bien les difficultés des chasseurs cueilleurs de l’époque. En effet, récolter des ressources est primordial dans Doggerland pour pouvoir nourrir les membres de votre clan, pour pouvoir les loger et pour pouvoir peindre des fresques murales ou fabriquer des outils artisanaux sources de nombreux points. Le truc très sympa dans la récolte des ressources est qu’il faut aller les chercher sur la carte à partir de son camp. Vos chasseurs cueilleurs ont cependant une capacité de déplacement et de transport de ressources limitée. A vous à investir suffisamment de ressources pour augmenter ces limites dans vos capacités de clan. Ils devront aller sur les tuiles offrant ces ressources pour les récolter. Mais attention, ces ressources vont vite se tarir et il faudra aller plus loin pour en chercher d’autres. C’est là où toute la saveur du jeu, dans son interaction. Les joueuses vont se battre pour aller chercher les ressources avant leurs adversaires sur les emplacements atteignables. De plus, la nourriture, une fois récoltée, devra être rapidement consommée au risque de devenir avariée. Pas de répit dans Doggerland, la recherche de ressources sera incessante.

Développement

Outre cette lutte incessante pour leur survie, les joueurs devront également faire les bons choix de développement: Augmenter sa capacité de déplacement? Augmenter sa capacité de transport? Augmenter sa capacité à fabriquer des outils? Faire des enfants? Utiliser à bon escient ses ouvriers spécialisés tels que son chef ou sa chamane? Viser de réaliser un objectif commun avant les autres? Tant de choix pas toujours faciles à prendre 😉

Difficultés préhistoriques

Doggerland est un très chouette jeu qui simule très bien les difficultés de récolte de ressources des chasseurs cueilleurs qui ne savaient pas se sédentariser vu qu’ils ne cultivaient rien, ou presque. J’ai trouvé un peu dommage que le jeu ne propose pas plus de possibilités asymétriques ou de bonus différents à glaner. Cela aurait été, par exemple, chouette que les objets artisanaux, au lieu d’apporter de simples PVs comme d’autres actions tels que la fresque, amènent des nouvelles capacités, d’autres avantages ou des bonus divers. De plus, le dévoilement aléatoire des nouvelles tuiles terrain peut frustrer en fonction de votre positionnement à ce moment là même s’il y a toujours moyen de corriger le tir grâce à sa chamane. Malgré ces petits défauts, Doggerland séduit. Il séduit d’abord par son matériel splendide. Tout est en bois figuratif, que ce soit les nombreuses ressources (outils, viandes, fruits, pierres, bois, os, fourrures), ses animaux (mammouths, bisons, rennes et chevaux) ou pions des joueurs (chasseurs cueilleurs, chef et chamane), tout! Non seulement c’est exceptionnel mais en plus pour un prix raisonnable (environ 65 Eur). Sous sa structure assez classique, il propose des systèmes de tarissement des ressources et d’avarie de nourriture surprenants. Il est le seul jeu sur la préhistoire qui arrive autant à représenter cette tension permanente de la recherche de nourriture. Et plus votre clan comprendra de membres, plus cette recherche sera importante et tendue. Cette quête constante sera sans cesse en compétition avec celles des clans adverses engendrant un interaction forte. Les choix ne seront pas faciles. Vous serez à la recherche constante du bon équilibre entre recherche de ressources, développement, course aux objectifs et aux PVs. Pas facile 🙂



Vin d’jeu d’vidéo

L’explication des règles dégustées par Chaps

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *