• Couleurs de Paris - FICHE DE JEU
  • 0

Couleurs de Paris

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 50' - Meilleur score: 38
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

PhilRey:  7,5/10

Dans Couleurs de Paris, les joueurs incarnent des artistes Peintres en compétition pour prendre la tête du grand atelier « le Bateau-Lavoir », et ainsi voir leur nom devenir potentiellement aussi célèbre que Monet, Renoir, Cézanne et autres illustres prédécesseurs.

Pour ce faire, les joueurs doivent peindre 2 tableaux, que l’on retrouve sous forme de cartes.

Les tours vont donc se succéder, chacun divisés en 3 phases.
En phase 1, chacun son tour, les joueurs vont placer 1 assistant sur une case libre de l’un des plateaux.
En phase 2, les joueurs, chacun son tour, vont réaliser les actions.
On retrouve sur le plateau inférieur des actions qui permettent de récupérer une couleur primaire, mélanger 2 couleurs primaires, mélanger 3 couleurs secondaires, améliorer un outil (tube de peinture, palette et pinceau) afin de rendre les autres actions plus efficaces.
En plus, l’action Peindre permet de « composer » un tableau en y déposant les Pigments. Enfin la dernière action permet de prendre une carte Tableau.
Sur le plateau supérieur, on retrouve une case pour devenir 1er joueur, une autre qui permet de copier une autre action, une pour modifier la rotation du plateau Action et enfin la dernière pour récupérer des Pigments blancs.

Couleurs de Paris est clairement un jeu de pose d’ouvriers, avec un décalage entre la pose et la réalisation de l’action. Les trois Outils sont des échelles de développement qui augmentent les capacités du joueur à récupérer des Pigments, à les mélanger ou à les « dépenser » sur les tableaux, donnant un effet crescendo à la « vitesse » du jeu.
Une petite astuce intéressante, en fin de tour, chaque joueur laisse un ouvrier sur le plateau. Cela donne un petit aspect « anticipation » bien sympathique, qui permet parfois de gêner ses adversaires en bloquant la case Action pour le prochain tour, en sachant que le plateau central tourne d’un cran à chaque tour.

Malgré des choix limités, Couleurs de Paris offre plusieurs moyens de marquer des points de victoire. Le principal est de peindre des tableaux qui rapportent entre 10 et 16 points. Un joueur peut aussi se concentrer sur les cubes noirs qui rapportent 6 points chacun. Enfin, le développement sur les trois échelles (pinceau, palette et tube) permet de gagner jusqu’à 30 points.

Deux règles avancées peuvent également être ajoutées aux règles de base. 
Le module 1 introduit des cartes Bonus que les joueurs peuvent acquérir avec des cubes blancs. Ce module donne un peu plus d’ « attrait » aux cubes blancs. Selon moi, ce module devient intéressant à 3 ou 4 joueurs.
Le module 2 introduit des personnages, en réalité des peintres, qui donnent une capacité particulière à chaque joueur. Ce module est intéressant pour ceux qui préfère introduire une asymétrie entre les joueurs.

Couleurs de Paris est un jeu familial de bon augure, de placement d’ouvriers avec une petite astuce qui le rend intéressant. De plus, Super Meeple a réalisé une travail d’édition de qualité, comme d’habitude j’ai envie de dire.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *