• El Gaucho - FICHE DE JEU
  • 6

El Gaucho

Note moyenne
7.70
(4 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 65'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

893 El Gaucho 1

 

SwatSh7,5 /10

El Gaucho est la sortie annuelle Essennienne traditionnelle ( 😀 ) d’Argentum Verlag dont la qualité des sorties n’est plus à prouver grâce notamment à Coney Island, First Train to Nurenberg, Hansa Teutonica et l’excellent Yunnan.

El gaucho est un jeu très tactique se déroulant sous le thème original des cowboys dans le sens littéral du terme, des gardeurs de vaches !  En effet, nous allons devoir réaliser des collections de cartes vaches que nous pourrons vendre en groupe, enfin, en troupeau je voulais dire 😉

Pour cela, on va placer nos ouvriers à différents endroits du plateau.  Mais le choix des endroits n’est pas libre et est déterminé par les dés !  En effet, au début d’un tour, le 893 El Gaucho 2premier joueur lance les 9 dés du jeu.  Ensuite, chacun va en sélectionner 2.  Et chaque valeur de dé permet de placer un de ses cowboys sur une des 6 cases actions spéciales qui apporteront leur bonus (ajouter un dé virtuel de la valeur de son choix – pouvoir éviter certaines règles d’acquisition des vaches – gagner de l’argent supplémentaire – voler une vache adverse – gagner des vaches plus rapidement – …) lorsqu’on reprendra le cowboy précédemment placé.  On peut également placer un cowboy sur une des vaches disponibles sur un pâturage.  Chaque carte vache montre 2 valeurs qu’il faut respecter avec un dé ou la somme de 2 dés.

Toutes ces possibilités d’actions mêlées aux valeurs des dés lancés rend les possibilités assez nombreuses.

Il n’en reste pas moins que les dés les plus intéressants sont bien souvent ceux de grande valeur ce qui rend vos choix assez simples.  Vous allez regarder quelle(s) vache(s) vous intéressent le plus puis voir si avec les dés disponibles vous arrivez à une combinaison de valeur vous permettant de les acquérir.  Dans le cas contraire, vous allez vous reporter sur des seconds choix tels que des vaches moins intéressantes, voire même pas du tout intéressantes pour vous mais simplement pour bloquer un adversaire, ou des capacités spéciales des bâtiments.

A noter que 2 bâtiments apportent un peu plus de chaos mais également plus de fun : – Le bâtiment permettant de voler une tuile à un adversaire est spécialement puissant et retord surtout qu’il vous coûtera moins de voler un bâtiment à un adversaire que d’en acquérir un de manière honnête.  Autant dire que c’est assez frustrant pour le joueur « volé » qui ne manquera pas de se venger.  Voilà un aspect très fun, très interactif mais très chaotique aussi. – Le bâtiment permettant de prendre la place d’un cowboy adverse sur une vache est également déroutant tant il peut ruiner une tactique.  D’un autre côté, cela apporte pas mal de tension et de prise de risque puisque cette action ne permet de remplacer que les cowboys couchés (= plus faciles à placer mais aussi plus risqué à placer donc 😉 ).

Tous ces choix restent éminemment tactiques.  On s’ennuie un peu durant les tours adverses tant on ne sait pas prévoir la configuration qui se présentera à son tour.  Cela donne le sentiment d’un jeu trop lent et on trouve toujours que les autres joueurs réfléchissent trop 🙂  C’est pour moi, le plus grand reproche que je fais à El Gaucho.

Le reste d’El Gaucho est assez simple puisqu’en plaçant un cowboy sur une tuile vache, on va pouvoir l’acquérir et l’ajouter à sa collection à condition de continuer l’ordre (les nombres sur les tuiles vache doivent être en ordre croissant ou décroissant) des tuiles existantes.  En cas contraire on se verra forcé de vendre son troupeau et au plus il sera petit, au moins on gagnera…

El gaucho est un jeu assez simple, très tactique et relativement calculatoire lors du choix des actions où le hasard du lancer de dés joue son rôle.  Il est très interactif grâce aux combats dans l’acquisition des vaches les plus « juteuses » et surtout grâce aux actions bonus légèrement chaotiques permettant de voler une vache chèrement acquise à un autre joueur.  El Gaucho est très opportuniste et assez lent tant que le tour ne vous revient pas.  Les choix entre bénéficier des bonus spéciaux et acquérir les vaches sont assez subtils bien que souvent évidents et nous donnent un jeu bien foutu, intelligent et original.

893 El Gaucho 3__________________________________________________

Thierry 7,8/10

El Gaucho est d’abord un jeu bien illustré, avec une thématique sympa (des Gauchos capturant des boeufs dans la Pampa ;).  C’est un jeu de dés aux règles simples où vous allez utiliser la valeur de vos dés (deux par tour) pour effectuer vos actions (capturer une vache ou action spéciale), le but étant de constituer des cheptels de vaches à la valeur la plus élevée en vue de les vendre.

Jeu de la catégorie « moyen » par excellence, El Gaucho, de par ses mécaniques simples et assez classiques, ne peut pas vous décevoir et s’avère agréable à jouer

__________________________________________________

Tapimoket:  7,5/10

VDe belles illustrations, un joli matériel avec son petit enclos à dés, ses meeples « gaucho » et ses dés en bois. Un jeu familial « plus »

amusant combinatoire et pas trop compliqué, une durée respectable, « El Gaucho » est un très bon jeu pour sa caté-

gorie que tous

les joueurs que j’ai fait participer ont aimé. Qui marche aussi à deux joueurs même si cela est moins complexe, mais qui reste

bon…

Alors pourquoi seulement 7,5 ? Alors que j’ai failli lui mettre un 8,5, car il le mérite.

Et bien c’est simple… vous aussi vous trouvez que j’ai des fautes de frappe ? Que j’écris bizarre ? Vous aussi vous trouvez ma mise en page est mauvaise ?
C’est le cas des règles de « El Gaucho »… Bon sang, chers éditeurs, faites attention ! Relisez vous !

Aussi il y a un manque de sachets de rangement.

Je sais, je suis dur, mais c’est comme ça et c’est dommage car le jeu est très bon.

__________________________________________________

PhilRey:  8/10

El Gaucho est un jeu « poid moyen » qui offre une autre manière d’utiliser des dés. Dans El Gaucho, il vous faudra rassembler des troupeaux de bétail, par type et les vendre au meilleur prix possible.1017 El Gaucho 2

Pour ce faire, vous avez 8 gauchos à votre disposition. Vous devrez prendre 2 dés disponibles et les utiliser pour placer vos gauchos sur le plateau de jeu. Le but étant, ne l’oublions pas, de rassembler les tuiles vache qui sont sur le plateau de jeu. Grace à vos 2 dés, vous pouvez placer vos gauchos à différents endroits du plateau:
– sur une tuile vache, debout si la valeur de vos dés (un ou deux) égale le grand chiffre de la tuile ou couché si la valeur égale le petit chiffre de la tuile;
– sur un emplacement du plateau à condition que la valeur égale celle du dé (ou un des dés) indiqué. Ce gaucho vous aidera par la suite.

A la fin du tour, si un troupeau du plateau (une ligne de tuile bétail) est complète, càd qu’un gaucho est sur chacune des tuiles du troupeau, le bétail est rassemblé et les tuiles vont à leur propriétaire (à condition que le gaucho soit debout). Les joueurs récupèrent les tuiles et les place devant eux, formant un troupeau par type de vache. Attention l’ordre, soit croissant, soit décroissant, doit être respecté. Si ce n’est pas le cas, le troupeau est vendu et le joueur gagne des sous.

Les emplacement sur plateau permettent:
– de gagner 5 pesos de plus lors d’une vente;
– d’avoir un dés « virtuel » supplémentaire de la valeur de son choix;
– d’insérer une tuile bétail récupérée dans un de ses troupeaux (afin de respecter l’ordre et éviter une vente immédiate);
– de relever 1 ou 2 gauchos couchés en position debout;
– de voler une tuile bétail à un autre joueur;
– d’étendre un troupeau sur le plateau avec une tuile (parmi 4) de la steppe et d’y placer un gaucho debout.

La fin de partie, c’est quand il n’y a plus de tule bétail. On peut alors encore vendre ses troupeaux et le plus riche l’emporte.

Comme vous voyez, le principe est simple, vite expliqué et les joueurs sont immédiatement dans le jeu. Le jeu offre des petits coups fourrés (vol de tuile, empêchement, etc.) qui rendent les parties animées parfois. Le matériel est agréable. Personnellement, je lui trouve un petit côté répétitif sur la longueur, compensé en partie avec l’envie permanente d’embêter ses adversaires. C’est un jeu idéal pour jouer en famille.

___________________________________________________________________________________

1017 El Gaucho 3

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

6 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Salut kub2boa,
    L’article sur Imperial Settlers est prévu pour le 9/4. Mais on est assez mitigé…
    Amuse-toi bien.

  2. tapimoket dit :

    Suite à ma remarque, je tiens à préciser que l’éditeur a pris contact pour prendre note des erreurs de traduction et de mise en page de son livret de règles. Enfin, une réaction intelligente et rapide. C’est un bon signe de volonté pour une meilleure qualité des jeux. Sachez que d’autres éditeurs ont aussi des règles mal construites, mal traduites et avec des fautes (parfois importantes). Suivez l’exemple de Argentum Verlag !

  3. kub2boa dit :

    Au niveau graphisme, c’est un mixte entre yunnan et descendance d’apres vos images. c’etait pour dire rien du tout 😉

  4. SwatSh dit :

    Merci à vous pour vos avis.
    Amusez-vous bien.

  5. Ludo1 dit :

    Bonjour à tous,
    Un très bon jeu familial, poids moyen découvert il y a quelques semaines : très fun et amusant avec mes enfants qui ont beaucoup aimé l’idée d’aller capturer des vaches puis de les vendre ; très fourbe et calculatoire avec mes collègues de jeux (le vol de vaches a souvent été utilisé). Par contre, j’adhère totalement à la remarque de Tapimoket concernant les règles : c’est mal écrit, mal présenté, incohérent avec des fautes grossières. On est ici à la limite du carton rouge !! Dommage pour un éditeur que j’apprécie beaucoup pour la qualité de ses jeux.

  6. Zuton dit :

    Jeu découvert ce week-end au festival de Cannes sur le stand de l’éditeur allemand. La beauté du plateau (qui me rappelle un peu celui de Descendance du même illustrateur) m’a tout de suite attiré, ainsi que le thème rafraichissant (ca change des monstres et zombies).
    La partie à 4 joueurs fut un poil longuette avec des rembobinages en bon et du forme et quelques passages en mode « analysis paralysis »… La fin de partie fut très étrange car on ne pensait pas qu’on allait compter toutes les vaches restantes et que le seul moyen de les scorer était de le faire en cours de partie avec l’action + 5$ (ou obligé par l’arrêt d’une séquence)… Le gagnant fut logiquement le joueur qui avait presque tout conservé (on aurait du le voler)… à refaire en connaissant mieux les règles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *