• Chimere - FICHE DE JEU
  • 0

Chimere

Note moyenne
7.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

chimere01PhilRey201702PhilRey:  7/10

Chimere est le premier jeu édité par Game Flow et c’est une belle réussite!

D’abord, la phase principale du jeu, à savoir la Recherche, se passe en temps réel. Un peu à la manière de Mondo, tous les joueurs vont piocher des tuiles et former 4 chimères, une pour chacune des 4 saisons de l’année en cours.

La différence réside en plusieurs points:

  • Chaque joueur a ses propres pioches: 3 pioches chacune correspondante à une partie du corps (queue, corps et tête). Mais chaque joueurs peut piocher dans une pioche de son voisin. Bon, l’intérêt est nul sauf peut-être perturber son adversaire.
  • Chaque joueur possède 4 plateaux Saison, chacun avec les 3 emplacements pour la queue, le corps et la tête. Si une tuile piochée ne vous convient pas plus que ça, vous pouvez la placer sur un emplacement libre d’un adversaire. Et ça, ça perturbe un max. votre adversaire qui avait déjà une tuile en main, prête à être placée juste à ce même endroit. Heureusement, il peut la placer ailleurs aussi, peut-être même sur un de vos plateaux.

Voilà qui, je vous l’assure, met de l’ambiance autour de la table: rire, pleurs, coups de gueule, vengeance, etc.

Je n’ai pas encore expliquer pourquoi on devrait choisir une tuile plutôt qu’une autre. Et bien, c’est simple. Sur le plateau circulaire central, on retrouve 2 tuiles concours par saison (un concours majeur et un concours mineur). Les symboles de ces concours sont repris au bas des tuiles, un peu comme dans Dungeon Pets où il faut satisfaire les caprices des monstres. Ici, on doit tâcher de répondre au mieux aux critères de sélection des concours.

Après la recherche, on a heureusement un peu de temps pour créer nos chimères. Lors de la création, les joueurs pourront ajuster leurs chimères (ne déplaçant les tuiles entre ses 4 plateaux Saison. Il faut respecter bien entendu quelques règles simples. Et pas d’échanges avec vos adversaire cette fois-ci. On peut prendre son temps mais celui-ci se limite à un sablier dès qu’un joueur le décide. (en général, quand il est satisfait de sa ré-organisation).

Enfin, il est temps de comparer les chimères et d’attribuer les tuiles Concours (Majeur au premier joueur, Mineur au second).

Et donc?

Chimère est un jeu délirant car il se joue en temps réel et la pioche et pose respectent que peu de règles. Ce qui rend le jeu chaotique, c’est certain. Heureusement, c’est la même chose pour tous le monde. De plus, la phase de Création permet de s’ajuster quelque peu. Le prix de la reine est également sympa (je n’en ai pas parlé). La saison sélectionnée par le champion (le joueur qui a retourné le sablier en phase de Création) indique au joueur la chimère à défendre pour recevoir le prix. Ici, c’est du subjectif: tour à tour, les joueurs doivent défendre leur chimère pour convaincre les autres joueurs de voter pour sa chimère. Pas toujours facile de trouver les bons arguments mais cela force les plus jeunes à avoir un peu d’imagination.

Une belle partie de plaisir en famille!


tapimoket

Tapimoket: 8/10

Découvert à ESSEN 2015 au coin d’une table de café, dans un Hall du festival.

Un nouvel éditeur, composé de deux gars barbus bien geeks, et en même temps auteurs du jeu !

Le Matériel est à la fois touffu et étrange. Des pièces de… puzzles, qui sont en fait des bouts de créatures … Ni une, ni deux je l’essaye.

Des puzzles ? Et oui, car on va créer des chimères, c’est à dire qu’on va assembler des bouts de bestioles existantes (Têtes, corps et arrières-trains) pour former des animaux bizarres… les Chimères

Le jeu se joue en 3 manches, à chacune d’elles, deux objectifs sont posés sur 4 saisons, ce sont les volontés du Roi des types de créatures pour lesquelles elle aura le coup de cœur. Chacun a un plateau devant soi, où il devra créer quatre chimères (une par saison) avec les morceaux (têtes, corps et arrières)  en puisant parmi les pièces de puzzle. Là où c’est amusant, c’est qu’on va tous jouer en même temps dans un joyeux bordel ! Il s’agit donc d’aller le plus vite possible et surtout de respecter au mieux les types de créatures demandées par le Roi pour chaque saison. En effet, chaque partie de corps a des caractéristiques qui correspondent ou pas plus ou moins à ce qui est demandé par celui-ci…

Une pièce piochée ne vous convient pas ? Pas de soucis ! Vous allez pouvoir la poser chez l’adversaire et lui pourrir son jeu… Et ça J’adore… Oui, je sais, c’est mal !

Lorsque tout le monde a fini, on peut essayer de sauver les meubles en réarrangeant les pièces qui sont venues pourrir nos créations… Et parfois, ce sera la surprise car on peut s’en tirer plutôt bien pour quelques une de nos chimères. Enfin, on comptera nos points en fonction des caractéristiques demandées, saison par saison, pour chacune de nos chimères.

Tout cela est bien amusant, mais le jeu en rajoute une couche, à laquelle je ne m’attendais pas la première fois lorsque j’y ai joué. En effet, il y aura le concours de la Reine…

Chaque joueur devra prendre la parole pour expliquer et argumenter les raisons pour lesquelles l’une de ses chimères est mieux que celle des autres, selon un objectif choisi par le joueur le plus rapide lors de la phase de création…

Le roleplay, ça aussi j’adore ! Et croyez moi, vu parfois l’allure de votre bestiole, il va falloir faire appel à une bonne dose d’imagination…

Après nos discussions et nos arguments souvent tordus, un des joueurs gagnera des points de réputation après un vote collectif. Bien sûr, on ne peut pas voter pour soi !

La manche est alors terminée, puis on en fait encore deux autres. Enfin, celui qui aura le plus de points de réputation, remporte la partie.

Chimère mélange deux styles de jeu, une partie s’appuie sur  la rapidité et la simultanéité, tandis que l’autre mettra en avant le roleplaying. C’est un peu surprenant, mais c’est justement ce mélange qui le distingue. Notons également que j’ai trouvé le thème plutôt original.

Ses règles sont assez simples et la durée du jeu tournera autour de 30 minutes, ce qui le rend accessible à tout public et pas trop long. Jouable à partir de deux joueurs, il sera bien plus amusant dans une configuration à quatre, où l’on va bien se déchaîner dans tous les sens pour créer ses chimères et pourrir celles des autres. Un poil innovant dans son style, je le classerais, quand même, comme jeu d’ambiance. Sans en enchaîner plusieurs parties de suite, il apporte de quoi s’éclater durant une demi-heure.


chimere-eclate-web

 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *