• Apocalypse au Zoo de Carson City - FICHE DE JEU
  • 0

Apocalypse au Zoo de Carson City

Note moyenne
8.00
(2 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 15'
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1653 Apocalypse 1.1

Tofque 1

Tofque: 8/10

Habitués des jeux familiaux (Hop la Bille, Hop la Puce, le Bois des Couadsous…), l’éditeur Opla et les auteurs Florent Toscano et Alexandre Droit remettent le couvert en cette fin d’année en nous sortant un jeu aux règles très légères mais au combien fun ! Ce jeu est inspiré de la bande dessinée Apocalypse sur Carson City, dont le dessinateur Guillaume Griffon a lui-même effectué les illustrations du jeu.

Dans Apocalypse au Zoo de Carson City, de 2 à 4 joueurs vont devoir s’entretuer. Oui, je dis bien s’entretuer, car si le but final du jeu est d’obtenir le plus de points de victoire, le fait de massacrer ses adversaires les privent de ces fameux points de victoire, et c’est celà qui est légèrement jouissif…

Oui mais… comment on joue ? Et surtout, comment on massacre l’autre ?

Chaque joueur va avoir en main un “gang” de 4 tueurs de zombie avec une force de valeur 3, 4, 5 et 6. Au centre de la table on pose aléatoirement les 50 cartes zombie, à l’aide de tas de 2 cartes parsemés sur un quadrillage 5×5. Ces cartes zombie sont numérotées de 0 à 4.

1653 Apocalypse 2

Mains de départ (2 joueurs)

A son tour de jeu, le joueur a le choix entre 2 actions:

  1. Poser un de ses personnages sur un zombie et immédiatement prendre la carte correspondante. Cette carte lui rapportera des points de victoire en fin de partie, correspondant au chiffre indiqué sur la carte (de 0 à 4 donc). Il n’est pas nécessaire que la “force” du personnage soit plus grande que la valeur du zombie. On peut donc très bien prendre une carte 4 avec son personnage 3.
  2. Déplacer un de ses personnages situé sur le quadrillage de une case (bas, haut, droite ou gauche), à condition d’atterrir sur une autre carte zombie (auquel cas celle-ci est pour lui) OU sur une carte personnage adversaire de valeur plus petite ou égale (auquel cas la carte personnage est également confisquée et rapportera de 3 à 6 point de victoire en fin de partie). En cas d’égalité, l’attaquant remporte donc la carte, faite donc bien attention de ne pas vous faire avaler votre 6 par un 6 adverse !
Mon général 6 tombe sur un des 4 mutants… je le retourne et il devient un zombie. C’est à ce moment-là que l’on souffle sur la table et que l’on part en courant

Mon général 6 tombe sur un des 4 mutants… je le retourne et il devient un zombie. C’est à ce moment-là que l’on souffle sur la table et que l’on part en courant

Ce qui fait le fun du jeu (sauf quand cela nous arrive), est que sur 4 cartes zombie (une de valeur 0, une de valeur 1, une de valeur 2 et une de valeur 3 – aucune sur celles de valeur 4) est dessiné un mutant au verso. Lorsque l’on tue un zombie, on se doit de révéler le verso de la carte. Si c’est un mutant, et bien pas de chance, votre personnage mute, se transforme en zombie et on retourne sa carte qui ne peut plus être jouée (mais bien tuée comme pour les autres zombies, sauf que celle-ci donnera des points de victoire plus importants, de 3 à 6).

Fin de la partie

La partie s’achève lorsqu’un joueur est bloqué et ne peut effectuer ni l’action 1 ni la 2. On compte alors les points de notre tas de cartes auquels on ajoute ceux de nos personnages encore vivants sur le plateau central, et celui qui a le plus de points remporte la partie.

Vous l’aurez compris, Apocalypse au zoo de Carson City est un jeu de placement et d’affrontement, qui peut parfois s’avérer frustrant mais qui est très fun et rapide et qui peut donc ressortir assez souvent.


tapimoket

Tapimoket 8/10

Sauver les animaux d’un zoo de l’apocalypse zombie. Oui, ils ont encore bien déliré chez Opla. Au moins, on ne peut pas nier que l’on ait une touche originale, malgré qu’on soit encore dans le jeu à thème zombie.

Je vous passe les explications qui sont déjà décrites ci-dessus, mais tout l’intérêt du jeu va s’appuyer dans sa mécanique à la fois simple et subtile. En effet, on envoie dans le zoo, les membres de nos familles pour, non seulement, libérer les animaux mais aussi affronter les autres familles.

Le zoo sera représenté par un carré (5×5) de cartes mis en paquet de 2. On se déplace orthogonalement et on sauve un animal en se déplaçant dessus. On élimine un des membres adverses si la valeur de notre personnage est supérieure ou égale à la sienne. Les valeurs des cartes gagnées détermineront alors notre score.

Bien entendu, il faudra donc observer l’endroit où l’en envoie ses membres pour prendre les meilleures cartes, et éviter d’être piégé par un membre adverse. C’est pourquoi, il faut aussi trouver le bon timing pour les envoyer. En effet, si on a des chances de prendre des animaux avec les plus grosses cartes, on ne les aura plus à disposition pour les envoyer en renfort à un endroit menacé par des adversaires…

Autre subtilité, le zoo va petit à petit se dépeupler de cartes, ce qui empêchera certains personnages de se déplacer ou encore pour se mettre à l’abri d’attaques adverses.

Malgré des règles simples, le jeu est très malin. On peut même le classer dans le jeu abstrait. Il aura cependant une petite part de hasard en tombant sur des animaux eux même capables de vous transformer en Zombie.

Avec un thème fort, une mécanique à la fois simple et subtile, et un prix très modéré, Apocalypse Au zoo de Carson City, est le petit jeu à sortir rapidement et à prendre partout.


1653 Apocalypse 8

Disposition initiale des cartes zombies

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *