• Tuki - FICHE DE JEU
  • 0

Tuki

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 2' - Règles: 2' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Tapimoket : 7/10

La rapidité inuite pas pour la santé

Tuki prend sa signification dans la tradition Inuite. Il désigne un objet permettant de décrire quelque chose symboliquement. Certes, j’ai, pour une fois, survolé le thème pour m’attarder beaucoup plus au principe du jeu lui même.

Cette fois, Plan B, met de côté le temps à la stratégie pour sortir un jeu de rapidité, mêlant observation et réflexion avec un soupçon d’adresse. En effet, il s’agira d’assembler le plus rapidement possible des éléments (pierres) pour former une figure particulière.

Lorsqu’on observe la figure indiquée sur une carte, tout cela semble très facile, sauf qu’il faudra la réaliser en hauteur ! Du coup, on comprends rapidement que certaines pièces auront forcement besoin d’un soutien pour tenir ! Et pour corser le tout, il ne faut surtout pas terminer le dernier.

Après avoir ouvert l’élégante boite, on découvre alors des pièces en simili-pierre. On attribue alors un set composée des différentes pierres à chaque joueur, 3 à 4 pierres de couleur suivant la difficulté choisie, et des pierres blanches.

Ne cherchez pas ! Il n’y a que trois sets de pièces et la boite annonce 4 joueurs, mais je vous en reparle plus loin…

Ensuite, on prend un ensemble de cartes représentant les assemblages à réaliser pour les placer dans un sabot. Deux types de cartes sont disponibles, un paquet pour le niveau facile, et un autre pour le niveau difficile. Le niveau facile ne montre que des constructions n’utilisant que 3 pièces de couleur parmi les 4. On laissera la pierre jaune de côté, dans ce cas.

Ensuite, à chaque manche, le joueur actif se saisit d’un dé qui représente trois animaux, un oiseau, un ours ou une baleine et le fait rouler. Chacun sera présent deux fois, mais l’un des deux aura un petit point blanc, en plus, qui apportera une subtilité aux constructions, et pas des moindres !

Une fois le dé jeté, on prend alors une carte du sabot et on la place sur le support à la vue de tous les joueurs avec l’animal désigné par le dé placé en bas de la carte. Ce système nous permettra d’avoir de multiples combinaisons rejouables.

A cet instant, tous les joueurs doivent aussitôt construire l’assemblage indiqué par la carte, le plus rapidement possible.

Comme je l’ai précisé, il faudra forcement utiliser les pierres blanches de son set, pour faire tenir cette figure verticalement. Tout cela demande de l’observation et un peu de réflexion.

Le dernier joueur qui n’aura pas terminé sa construction recevra alors la carte et une nouvelle manche commence, avec un nouveau jet de dés lancé par le joueur suivant.

Bien entendu, le but sera d’avoir le minimum de cartes ! La partie prendra fin lorsque l’un des joueurs aura pris une cinquième carte. Celui qui en aura le moins remporte la partie.

Pour corser le jeu, rien de tel que d’en rajouter une couche ! Et là je parle de neige… En effet, si le dé indique un point blanc avec l’animal, il faudra que l’ensemble de votre construction repose uniquement sur des pièces blanches ! hé hé !

Si le niveau avec trois couleurs est quand même assez facile, on va bien corser les choses avec toutes les pierres et la neige en plus.

Et le quatrième ?

Je vous en ai parlé au début, dans la boite, seuls trois sets de pièces seront disponibles. Ainsi à quatre joueurs, l’un d’eux ne jouera pas et observera la partie, puis prendra le set de pièces du perdant pour la prochaine manche.

Pourquoi ? j’avoue ne pas avoir la réponse, mais j’imagine que c’est pour réduire le prix de revient au public. J’imagine aussi que cela pourra faire grincer des dents, mais fort heureusement une manche ne s’éternise pas, en général.

Tuki, Tu kiffes ?

Tuki est un jeu sympathique de construction et de rapidité. il s’inscrit dans la lignée des jeux tels que Ubongo ou la Boca que j’aime beaucoup. Quoique la boca avait ce petit « plus » de communication. Tuki est joli et les pièces sont de qualité avec un aspect au toucher agréable. Il est simple et peut, avec sa difficulté la plus basse s’ouvrir à tout type de public. Le niveau le plus haut reste accessible et personnellement, j’y suis allé tout de suite pour donner plus de challenge. Bien entendu, la tension sera de mise, et il arrivera quelques écroulements de constructions au grand bonheur des adversaires. il y aura aussi quelques astuces, comme remplacer des supports par des contrepoids par exemple. Bref tout est possible, du moment que ça tient !

Bien entendu, il demande rapidité, observation dans l’espace et réflexion pour la construction. Si cela n’est pas votre fort, vous allez forcement subir une série d’échecs et lancer quelques railleries. Mais Tuki ne dure pas trop longtemps. Ainsi, il sera facile à sortir pour lancer rapidement une partie.

Sans enchaîner partie sur partie, je prends plaisir à y jouer pour débuter une soirée par un jeu original et rapide à expliquer.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *