• Le Parrain: l’empire de Corleone – The Godfather: Corleone’s Empire - FICHE DE JEU
  • 11

Le Parrain: l’empire de Corleone – The Godfather: Corleone’s Empire

Note moyenne
8.33
(3 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 20' - Partie: 160' - Durée par joueur/euse: 50' - Meilleur score: 61
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Distributeur(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
7.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1570 Parrain 1.2.jpg1570 Parrain 1.1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Swa 13

SwatSh : 7,5/10

Un nouveau jeu d’Eric M. Lang (Blood Rage, The Others, Arcadia Quest, Chaos dans le vieux monde, …) est toujours un événement vu la qualité des productions de cet auteur de génie Américain.

Dans The Godfather/Le Parrain, il s’attaque à un thème peu populaire pour le moment: la mafia. Et, comme dans tout jeu de mafia qui se respecte, vous allez contrôler des quartiers avec les membres de votre gang, réaliser du business illégal et faire la sale besogne quand il le faut. Et à la fin, c’est le plus riche qui gagne 🙂

Malgré ses 23 pages de règles, richement illustrées et bourrées d’exemples, Le Parrain est un jeu de majorité et d’enfoirés assez simple.  On aurait néanmoins aimé avoir une ou deux pages explicatives des différentes cartes car certaines prêtent à interprétation…  Le jeu se joue en 4 manches et chaque manche est subdivisée en plusieurs phases dont la phase d’action est la plus riche.

Action1570 Parrain 2

Durant cette phase d’action, les joueurs vont jouer chacun à leur tour en réalisant une seule action. Le tour va passer de l’un à l’autre et chacun réalisera une action jusque quand tout le monde aura passé.  Les principales actions possibles sont:

  • Placer un membre de sa famille

C’est l’action la plus lucrative. Le plateau est subdivisé en 7 quartiers et le long de chaque quartier, à la frontière entre les quartiers, se trouvent les emplacements où vous pouvez placer vos membres de la famille.  Autrement dit, chaque membre de votre famille que vous placez se trouve à la frontière entre 2 ou 3 quartiers. Ils influencent donc 2 ou 3 quartiers. Quand vous placez un membre de famille, vous bénéficiez immédiatement des bonus des quartiers adjacents.  Ces bonus peuvent être de différents types: gagner de l’argent, piocher une carte contrat, recevoir un bien illégal (il s’agit des ressources nécessaires pour remplir les contrats qui vont vous rapporter des capacités), être premier joueur ou pouvoir sauver un billet dans sa valise (la valise de chaque joueur est représentée ici par une boite en métal du plus bel effet).

Outre gagner les bonus des quartiers adjacents (ceci équivaut à une mécanique de placement d’ouvriers), les membres de la famille vont influencer chaque quartier ce qui sera nécessaire pour gagner le contrôle de chaque quartier en fin de manche.  Comme dans tout jeu de majorité, le joueur ayant le plus de membres de sa famille adjacents à un quartier, en prendra le contrôle ce qui lui fera gagner certains bonus supplémentaires et points à la fin du jeu.

  • Placer un voyou

Les voyous de votre famille se placent dans les quartiers mêmes et vous font bénéficier du bonus du quartier uniquement qui sont des mêmes types que ceux cités plus haut. Un voyou n’influence que le quartier où il est situé pour le calcul du contrôle de majorité. Mais celui qui contrôle le quartier va pouvoir lui aussi bénéficier du même bonus lorsqu’un adversaire place un voyou dessus.

  • Jouer un allié1570 Parrain 3

Un allié est une carte que l’on peut acquérir durant la phase d’enchère de chaque tour.  Évidemment tout est question de goût mais je ne suis  pas un grand amateur de la mécanique d’enchères et encore moins lorsqu’elle se fait à l’aveugle comme ici.  Mais l’idée géniale ici, c’est que le joueur qui perd l’enchère, récupère sa mise.  Grâce à ce petit détail qui fait toute la différence, on n’hésitera pas à miser le juste prix, génial!

Quand on joue un allié, on bénéficie de son bonus qui peut être très puissant: prendre le contrôle d’un quartier, récupérer des ressources, bénéficier des bonus de quartier,… Et le grand avantage des alliés est qu’on récupère son allié en fin de manche. On va donc pouvoir bénéficier de leur avantage à chaque tour.

Évidemment, on peut penser que les alliés acquis en première manche sont plus intéressants que ceux acquis plus tard puisqu’on va pouvoir bénéficier de leur effet durant plusieurs manches. Mais on a affaire ici à Eric M. Lang, c’est pas n’importe qui.  Il a tout prévu!  Les alliés diffèrent de manche en manche et sont de plus en plus puissants…

  • Jouer un contrat

Pour jouer un contrat, il aura fallu auparavant récolter les ressources nécessaires pour le contrat.  Les effets des contrats, tout comme de certains alliés d’ailleurs,  peuvent faire très mal: voler de l’argent dans une valise adverse, tuer un ou même plusieurs membres de famille,…  Et ça, ça peut tout chambouler.  Il faut être conscient du chaos que ces effets peuvent apporter et jouer avec prudence.  Ces effets peuvent vous ruiner la partie et apporter des frustrations.  Prenez-le zen et dites-vous que de toute façon, ce sont des sales mafieux 😉

1570 Parrain 4Dons pour le Don

A la fin de chaque manche a lieu la phase de dons pour le Don 😉 . A la fin de cette phase, les joueurs doivent diminuer le nombre de cartes en main au maximum autorisé pour le tour: 5 cartes aux tours 1 & 2, 6 cartes au tour 3 et 2 cartes au tour 4!  Et c’est là toute la subtilité du Parrain: vous n’avez jamais droit à beaucoup de cartes en main.  Et toutes les cartes que vous recevez (chaque billet, allié, ressource et contrat) vont dans votre main!  Bref, il n’y a pas beaucoup de place!

Voilà qui rend le bonus « placer un billet dans votre valise » très intéressant puisqu’il va libérer de la place dans votre main.  Et ce serait dommage de devoir se défausser de billets, alliés, ressources ou contrat durement gagnés à cause d’une bête question de place ;-).

De plus, ce ne sont que les billets placés dans votre valise qui vous permettront d’enchérir pour gagner une nouvelle carte allié. C’est simple, l’action « placer un billet dans sa valise » est tout simplement indispensable pour la victoire.

L’argent

L’argent est le nerf de la guerre … des gangs 😉 vous l’aurez bien compris mais il faut souligner qu’il s’acquiert de différentes manières en cours de jeu et à la fin du jeu!  Et c’est là que le génie d’Eric M. Lang nous bluffe.   A la fin du jeu, vous allez gagner des dollars supplémentaires en fonction des quartiers que vous contrôlerez et en fonction des contrats que vous aurez réalisés.  Ces différentes manières de gagner des $ vont ouvrir la porte aux différentes stratégies.  Certains vont viser de contrôler un maximum de quartiers, d’autres vont gagner beaucoup de sous en cours de partie et d’autres se focaliseront su la réalisation de contrats.  Et l’équilibre entre ces stratégies est bluffant de tel sorte que les choix sont cruciaux et à chaque fois difficiles.  Ils sont tellement difficiles que le jeu peut durer très longtemps et dépasser largement les 90 minutes annoncées…

Conclusion

The Godfather / Le Parrain est somme toute un simple jeu de majorité ancré dans un thème bien présent. La puissance de certaines cartes (descendre des mafieux adverses ou retirer des cartes de la valise) peut faire très mal, frustrer et apporter un certain chaos.  La contrainte du nombre maximum de cartes en main est très bien trouvée et apporte pas mal de piment au jeu un peu à la manière de la nourriture dans Agricola.  Il n’empêche qu’elle limite aussi la profondeur du jeu le rendant plus tactique que stratégique. À chaque tour, on va tenter d’optimiser ses actions tout en sauvegardant un maximum de billets dans sa valise métallique.  L’équilibre des stratégies et la difficulté des choix sont exemplaires.  Le Parrain est long peut être un peu trop pour un jeu finalement assez léger dans ses règles et qu’il faut considérer comme tel.  Les retournement de situations sont nombreux.  Dans l’parrain, il ne faut pas avoir peur de se faire tirer dans l’dos.


philrey201701

Philrey:     8,5/10

SwatSh nous ramène Le Parrain. Une belle boîte tirée directement du film. Que je n’ai pas vu d’ailleurs, je ne m’étalerai donc pas sur le respect ou pas du thème.

La mécanique principale est le placement d’ouvrier. Je pense que c’est une des mécaniques que je raffole le plus. Ici, on aura le choix entre un membre de sa famille qui influencera plusieurs quartiers ou un de ses sous-fifres qui, étant plus limité, se focalisera sur une boutique. Dans les deux cas, on ramasse notre butin (à savoir l’action ou les actions).

Chacun pourra, à la fin du tour, blanchir de l’argent. Pour cela, on devra placer un (et un seul) billet dans un coffre (ici, une petite boîte métallique). Chaque joueur a sa propre boîte. C’est intéressant car vous pouvez avoir beaucoup de cartes « argent » en main mais elles ne comptent à la fin que si vous parvenez à les mettre dans votre petite boîte.

Malgré la simplicité et le nombre limité d’action, les choix sont loin d’être évidents lorsque son tour arrive. On aura tendance à faire en sorte d’être le dernier à placer un de ses gangster afin de pouvoir réagir ou contrer un adversaire. Ce faisant, on risque de perdre des emplacements Action importants.

Afin de ne pas être complètement « calculatoire » et « mécanique », les cartes Contrat offrent des surprises et des retournements de situation. Ces cartes rendent évidemment le jeu moins maîtrisable mais cela est nécessaire, selon moi. De plus, les cartes sont disponibles face visible, on peut donc bien voir qui prend telle ou telle carte.

Le design par contre aurait pu être amélioré. Le plateau ne donne pas trop envie.

Merci SwatSh de nous avoir fait découvrir Le Parrain!


Erwin 1

Erwin 9/10

Boite – Contenu :

J’aime la boite métallique les personnages sur pied genre Subbuteo (pas vraiment mais bon faut étaler ma culture),

ils sont vraiment finement travaillés. Le plateau représentant la ville de New-York n’a pas eu cette chance, je le trouve un peu rustre. Un bemol pour le texte des cartes pas toujours clair.  La finalité de certaine m’ont certainement échappé à cause de cela.

Les règles :

Comme d’hab. t’écoutes, tu comprends une partie puis une autre, tu vois pas nécessairement le lien entre les 2. Mais bon, les personnages donnent envie de jouer.

Le thème :

L’envie d’être LE parrain arrive assez rapidement.

Le jeu :

1/  le mécanisme de placer son joli personnage sur le plateau, prendre les richesses du territoire et profiter des ses actions n’est pas original, mais il fonctionne bien. C’est lisible et les possibilités sont grandes.  Et les cartes permettent des coups qui amènent toute la théâtralité de la partie.  Elles participent au charme de ce jeu càd l’interactivité entre les joueurs. Les différents tours amènent ses contraintes et ses nouveautés, ce qui oblige de à affiner-adapter sa tactique.

2/ le but : amasser un max de pognon. rien à rajouter

L’originalité:

Probablement cette boite métallique qui contient la fortune et les contrats remplis. Vu que c’est caché un effort de mémoire pour situer les autres joueurs  est également demandé.


1570 Parrain 8

 


Vin ramené d'Amboise durant mes vacances. Il casse pas la baraque mais il est sympa.

Vin ramené d’Amboise durant mes vacances. Il casse pas la baraque mais il est sympa.


Vin d’jeu d’music

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(2 notes)
7.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(2 notes)
7.50
par Lordsavoy
Un jeu tendu de controle de territoire avec du rackett des fusillades...Une bonne surprise. On regrettra le prix élevé et on aurait aimé + de variete ds les cartes. Il n en demeure pas moins un bon jeu de mafieux.
par Clems_Achille
J'ai trouvé le jeu sympa mais sans plus. C'est un jeu de majorités avec des placements d'ouvriers euh... de mafieux et un peu de prise de risque. Il n'apporte pas de grandes nouveautés du point de vue des mécaniques de jeu et le thème est assez secondaire, malheureusement.Les tours sont relativement rapides mais tendent à traîner un peu sur la fin du jeu.Le matériel est plutôt sympa, mais ne justifie pas à mon avis le prix élevé du jeu.Le jeu a un petit air de San Marco amélioré! ;-)

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

11 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Merci Clems, ça me fait plaisir 🙂
    Amuse-toi bien!

  2. Clems_Achille dit :

    Comme j’ai donné un avis sur le jeu et que je consulte régulièrement le site de Vin d’jeu depuis belle lurette, je me permets de donner mon avis sur les remarques des messages précédents.
    Pour la notation, il ne faut surtout pas la supprimer.
    Perso, ça me sert un peu de « pré-sélection » pour m’intéresser à un jeu que je ne connais pas encore.
    Je suis du même avis que Minami, on s’adapte parfaitement à la façon de noter et si Swatch a mis en dessous de 8, en général je suis très méfiant.
    Depuis, le temps que je consulte Vin d’Jeu je sais que Swatch a vraiment les mêmes goûts que moi pour les jeux.
    De plus, quand on est un joueur aguerri et qu’on a l’habitude de tester des nouveautés, une partie suffit en général à se faire une opinion et à cerner les capacités d’un jeu.
    Donc, comme il y a régulièrement de nouveaux titres et qu’il est difficile de suivre le rythme, je consulte les fiches des jeux que Swatch a le mieux noté (>8). Ca me permet de gagner du temps et de me concentrer uniquement sur les jeux qui sont susceptibles de m’intéresser.
    J’en profite au passage pour féliciter l’équipe de Vin d’Jeu pour tout le travail réalisé. Le site est de plus en plus complet et je le consulte systématiquement avant un achat!
    C’est vraiment important d’avoir le maximum d’infos avant un achat pour ne pas se louper. En effet, l’offre est tellement importante qu’il n’est pas simple de s’y retrouver et de bien déterminer les jeux qui vont nous plaire et nous correspondre.
    De plus, quand on commence à avoir une ludothèque fournie, on est de plus en plus exigeant avec les nouveaux jeux.
    Perso, je me méfie des auteurs à grand rendement qui n’hésitent pas à recycler grossièrement les mécaniques de leurs jeux précédents en changeant simplement de thème (totalement artificiel) et en le rendant alléchant par de beaux graphismes. Ceci n’est que mon humble avis…

  3. champalaune dit :

    merci Swatsh,
    Je visionne votre site depuis au moins 3 à 4 ans ,
    Je pense qu’il y a un juste milieu entre « descendre » un jeu et une critique « respectueuse », le site de TOM VASEL a trouvé celui-ci , ils critiquent les jeux et donnent des avis avec des notes, parfois certains jeux sont très mauvais et ils le disent.
    30 euros c’est une somme pour un jeu !!!!
    Si on avait le raisonnement que tu tiens pour tout, à ce moment là , on ne critiquerait aucun film, aucun romans et on serait dans l’appréciation du travail réalisé en amont sans tenir compte du ressenti des acheteurs,
    Le dernier film de Besson est l’exemple parfait  » Valérian » , gros budget et beaucoup de travail pour un film très moyen ,,,,
    peut-on critiquer Valérian ?

    peut-on critiquer un jeu de Bruno Cathala ? ou de Bauza ?

    car ne soyons pas naïf, le jeu de société est devenu un business avec des auteurs passionnés , certes mais il y a des enjeux importants,

    GUS critiquent des jeux quand ils sont franchement mauvais et que cela sent le réchauffé à plein nez ….

    il faut faire la part entre le pas aimer un jeu et un jeu pas bon ….

    est-ce que mettre 50 euros pour un jeu dont on va jouer 3 fois vaut le coup ?
    car certains joueurs peuvent mettre 50 euros et plus tous les mois, ce qui n’est pas le cas de tout le monde !!!

    est-ce mal de parler du prix exorbitants de certains jeux ?

    Quand j’achète un jeu, j’essaye de voir si je vais y jouer au moins une bonne dizaine de fois , sinon je passe mon chemin , car un jeu de 50 euros que l’on joue une fois , ou est le plaisir de découvrir des stratégies nouvelles ?

    Pour ma part, je suis sorti de ma zone de confort ludique et je joue avec des joueurs novices, des non passionnés et je vois si le jeu accroche,

    plus de 1000 jeux qui sortent tous les ans , combien de jeux sont abandonnés au bout de 2 ans dont on entend même plus parler alors qu’à l’époque c’était le buzz …

    Il arrivera un temps ou le marché va s’éfondrer car de plus en plus d’éditeurs apparaissent avec des jeux moyens , non travaillés …

    Il y a une forme d’addiction au jeu , renforcé par internet avec des nouveautés sans cesse ( essen, Cannes , Gencon..) qui rend les joueurs sans cesse en recherche de nouveautés pour le plus grand bonheur de nos porte-monnaies, je sais mon avais minoritaire car j’ai affaire aux passionnés mais passion sans raison ne fait pas bon ménage,

    christ

  4. SwatSh dit :

    Merci pour ton commentaire Bis Minami, c’est cool d’être sorti du bois 😉
    Voilà une belle analyse 🙂 Ceci dit, retirer le système de cotation sur Vin d’jeu, reviendrait à une révolution sur le ste qui serait complètement à revoir avec ses classements et tout ça. Il est très difficile de trouver un système de notation juste, il suffit de voir tout le débat sur Tric Trac avec leur fameuse barre de notation.
    J’ai déjà lu d’autres critiques sur les notations argumentant qu’un jeu ne pouvait pas être noté tout simplement. Je suis assez d’accord mais notre notation reflète simplement notre note « d’amour » du jeu et non un quelconque jugement du jeu lui-même.
    Ceci dit, je le trouve assez juste et comme, depuis déjà de nombreuses années, on élit nos Vin d’jeu d’l’année sur base de la moyenne arithmétique de nos avis, je m’y retrouve assez bien 🙂
    Mais pourquoi remettre ça en question…
    Amuse-toi bien!

  5. Bis Minami dit :

    Bonjour Swatch et l’équipe vin d’jeu.
    Etant habituellement un lecteur silencieux je tenais déjà à dire que oui, votre site et votre intention bienveillante sur vos critiques de jeux sont légitimes. J’apprécie énormément votre travail.

    Je réagis aujourd’hui par rapport aux commentaires avec champalaune.
    Je pense qu’effectivement une note sur la rejouabilité serait importante par rapport à la pléthore de jeux possible de nos jours. Pour certains, c’est important. Après, jugé la rejouabilité c’est compliqué, il faut au moins 4-5 parties (et encore ça dépend des jeux) pour pouvoir donner un avis un peu plus objectif qu’un simple ressenti.

    En revanche, je voulais surtout signaler mon ressenti quant à votre manière de noter gentiment. Cela fait déjà plusieurs mois, mais à présent quand je vois un « 7/10 » je me dis que finalement cela ne vous a pas trop plus ^^ Et cela se ressent encore dans les phrases plus courtes, moins de superlatifs etc… Du coup, à vouloir être trop bienveillant, je pense que des lecteurs comme moi redéfinissent votre moyenne:
    9-10 = très bon jeu
    8 = bon jeu
    7 = jeu correct qui peut ne pas plaire
    5-6 = moyen
    <4.5 = mauvais.

    Finalement la vraie problématique (et je sais de quoi je parle je suis prof' ^^), faut-il forcément mettre une note? Ne peut-on pas finir sur un résumé avec ce que vous avez ou non apprécié? (Comme ceux qui termine avec des tirets "-" et des torets "+" ).
    Je trouve ce système plus limpide, sur tric trac par exemple certains font des critiques comme cela et quand je vois des trucs comme:

    (-) Jeu trop sujet au hasard

    Et bien, pour ma part cela ne me dérange pas et je comprends pourquoi cette personne n'aime pas par rapport à moi. Si on l'avait traduit avec des notes cela aurait donné; 5/10 pour lui, 8/10 pour moi. Ce qui est totalement différent voir injuste selon les sensibilités de chacun.

    Bon voilà j'ai finit mon speech, merci encore pour cette présentation en tout cas 😉

  6. pierric dit :

    Tout à fait d’accord avec toi swatch. Et je confirme : vos chroniques permettent de savoir si oui ou non un jeu me convient. C’est tout à fait le cas pour ce jeu par exemple.

  7. SwatSh dit :

    Salut champalaune et merci pour ton commentaire.
    Au sujet du prix, c’est vrai que j’en parle très rarement car pour moi, un jeu, ce n’est pas cher 😉 Si je compare par rapport à des plaisirs éphémères comme la cinéma par exemple, selon moi, il n’y a pas photo. De plus, quand je vois le temps nécessaire pour réaliser un jeu, je me dis que les auteurs ne sont pas assez payés pour ce qu’ils font. Donc, j’ai toujours difficile à dire qu’un jeu est cher. Dans ce cas-ci, il y a un matériel de dingue qui justifie à lui seul le prix. Mais outre le matériel, il faut payer tous les intervenants et l’auteur arrive en dernier. Et pour faire un jeu comme celui-ci, crois moi, ça a du lui demander pas mal de temps. Donc pour moi, un prix totalement justifié comme pour la grande majorité des jeux.
    Au sujet de nos avis plus « incisifs », nous avons décidé, il y a déjà quelques années, d’adopter une attitude de respect envers les auteurs de jeu. Le but de Vin d’jeu est de « répandre la bonne nouvelle », de donner goût aux jeux et de faire découvrir les jeux. Nous ne sommes pas là pour « descendre » un jeu ni pour insulter ou amoindrir un auteur de jeu. Nous ne sommes pas auteurs de jeu et nous avons un profond respect pour cette profession. Ce n’est évidemment pas pour ça que tout est super et nous nuançons nos avis suffisamment je pense pour que vous puissiez voir si un jeu vous correspond ou pas.
    Je ne sais pas si tu es un nouveau lecteur du site ou pas mais si c’est le cas, ça m’intéresserait de savoir si après quelques semaines de lecture du site, tu aperçois ou pas les accents que nous mettons dans nos avis pour savoir si oui ou non, un jeu te convient.
    N’hésite pas à répondre si tu n’es pas d’accord avec notre démarche.
    Amuse-toi bien!

  8. SwatSh dit :

    Salut Lapin,
    Je n’ai pas joué à Son of Anarchy mais par rapport à Blood Rage, outre la mécanique totalement différente, la plus grande différence réside dans le pouvoir des cartes pour moi. Alors que les effets sont relativement softs dans Blood Rage, dans Le Parrain, ça peut être la bérézina.
    Amuse-toi bien!

  9. Lapinesco dit :

    Merci pour la revue !
    Je suis preneur d’avis / remarques pour le positionner vis à vis de Son Of Anarchy (ou Bloodrage)

  10. champalaune dit :

    Un jeu certainement intéressant mais cher , très cher pour une rejouabilité à mon avis limité,
    j’aime vos avis sur Vindjeu, un des meilleurs sites du monde francophone , mais pouvez-vous formuler des avis plus incisifs sur la rejouabilité et un avis sur le prix du jeu et les composants , nous sommes à une époque charnière du jeu de société, la profusion de jeux fait que les joueurs sont submergés (au bon sens) de nouveautés et choisir en ayant un budget limité n’est pas du tout évident,

    merci et bonne continuation

    christophe

  11. pierric dit :

    Des amis joueurs l’ont testé dernièrement et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils étaient beaucoup moins enthousiastes que vous. Ils se calaient plus sur l’avis de swatch en plus sévère. Très chaotique et aucun lien avec les films… Sur ce coup là, je crois mon porte monnaie ne va pas vous suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *