• Star Wars: Rebellion (+ vidéo & aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 7

Star Wars: Rebellion (+ vidéo & aide de jeu)

Note moyenne
9.00
(2 notes)
Mise en place: 25' - Règles: 60' - Partie: 200'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
10.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1316 Star Wars R 1

???????????????????????????????SwatSh:  9 /10

Décidément!  FFG & Asmodée nous habituent à du très bon ces derniers temps!  Avec Arcadia Quest et son extension, Blood Rage, Forbidden Stars, Zombicide Black Plague et Star Wars Assaut sur l’Empire, voilà autant de sorties récentes de cet éditeur qui nous ont donné le frisson!

Et voici qu’ils remettent ça avec Star Wars Rebellion, non mais!  On va finir par être exigeant 😉  Il faut dire que FFG & Edge ont assuré leurs arrières en appelant le célèbre auteur Améritrash Corey Konieczka (Star Wars Assaut sur l’Empire, Forbidden Stars, Runewars,…) à la barre de ce nouvel épisode ludique de Star Wars.

Et quand on sort récemment de parties des excellents Forbidden Stars & StarCraft, on se demande ce que Corey a bien pu inventer pour renouveler une nouvelle fois le style 4X guerre des étoiles.  En fait, Corey n’a pas inventé grand chose mais il a « simplement » voulu retranscrire la Guerre des Etoiles épisodes 4, 5 & 6 dans un jeu 4X.  Et (la) force est d’admettre qu’il s’y est admirablement pris.  On n’en attendait pas mieux de Corey!  Bravo Corey & FFG/Asmodee!

1) L’Asymétrie & le thème
Ce n’est pas une mécanique nouvelle mais Corey a eu le génie d’imaginer Star Wars Rebellion en jeu asymétrique.  Et ça déjà, ça colle hyper bien au thème.  Il y a 2 camps: l’Empire et les Rebelles.  L’Empire est très fort et étendu dans toute la galaxie avec de nombreuses planètes leur ayant porté allégeance et d’autres soumises par la (F)force.  Les rebelles sont moins nombreux, plus pacifiques et plus malins.

Les joueurs jouent chacun dans un camps ce qui peut donner du 1 contre 1, 1 contre 2 ou 2 contre 2.

L’objectif de l’Empire est de retrouver la base rebelle cachée.  Au début du jeu, le joueur rebelle va choisir secrètement une planète où cacher sa base secrète.  Il va pouvoir construire des unités sur sa base en les plaçant dans un coin du plateau sans qu’on sache où se trouve sa base.  Pour la trouver, l’empire va envahir un maximum de planètes et rechercher la base.  S’il la trouve, il doit l’envahir et y erradiquer toute présence rebelle pour l’emporter.  Au plus tôt il la trouve, au plus grandes seront ses chances de résussite.   Et pour la trouver tôt, il lui en faudra de la chance 😉

Le joueur rebelle lui va tenter de convaincre un maximum de peuples à sa cause et à chaque réussite, il fera avancer son marqueur vers le marqueur du tour.  Lorsque le marqueur de tour arrive sur la case où se trouve le marqueur d’allégeance Rebelle, les rebelles l’emportent immédiatement car ils auront convaincu assez de peuples pour renverser l’ordre établi.

L’équilibre du jeu est excellente.  On sent bien que le pouvoir de toutes les cartes a été bien pensé.  Pour le moment, c’est l’Empire qui gagne par chez nous mais je lis par-ci par-là que la Rébellion l’emporte souvent.  Comme quoi…

2) Les actions

SONY DSC

SONY DSC

C’est là la grande originalité de Star Wars Rebellion.  Ici, ce ne sont pas des jetons ordre qui vont réaliser vos actions, ce ne sont pas des cartes ni des ouvriers ou points d’action qui vont gérer vos actions.  Dans Star Wars Rebellion, ce sont vos leaders qui vont réaliser vos actions.  Oui, Anakin Skywalker, Dark Vador, La Princesse Leia, l’Empereur, Chewbacca et autres héros sont représentés dans le jeu et réalisent vos actions.  Chaque héros va pouvoir réaliser une action.  Autant vous dire qu’il vaut mieux éviter de se faire capturer un héros par l’empire qui empêchera le joueur rebelle de réaliser une action le cas échéant.  De plus, Dark Vador ou l’Empereur même peuvent torturer les rebelles capturés pour les obliger à donner des renseignement cruciaux sur l’emplacement de la base ou, pire, les faire passer du côté obscur…

A votre tour, vous jouez un de vos leaders pour réaliser une des 2 actions possibles:

– Le placer sur une planète et y faire venir vos vaisseaux et troupes adjacentes pour la conquérir.
C’est comme ça que se déplacent vos unités, en suivant un leader.  On peut toujours déplacer autant de vaisseaux qu’on souhaite mais les unités terrestres ne se déplacent que si elles sont transportées par des vaisseaux transporteur en respectant leur capacité de transport.

Ce déplacement peut provoquer un combat qui se joue classiquement aux dés avec l’aide de cartes bonus que votre leader vous permettra de piocher.

– Le faire réaliser une mission
Et c’est là que le jeu explose…

3) Les missions, les objectifs et les projets
Star Wars Rebellion est fort orienté par les cartes.  A chaque tour, vous allez piocher 2 cartes missions.  Les rebelles vont également piocher une carte objectif.  Ces cartes missions vont vous donner des bénéfices si vous les réussissez.  Vous allez pouvoir convaincre des mondes d’allier votre camp, vous pourrez capturer des leaders ennemis, construire l’étoile noire et détruire des mondes avec elle, saboter des installations ennemies,…

Le jeu n’a pas une durée de vie illimitée mais suffisamment pour vivre au minimum autant d’aventures différentes qu’avec l’excellent Pandemic Legacy 😉  Star Wars Rebellion est un excellent jeu Ameritrash, avec ses nombreux lancers de dés et son déroulement dépendant du hasard de la pioche mais pas seulement.  Même avec une maîtrise limitée, vous allez être au cœur de l’action et plongé à 200% dans son thème. Toutes ces missions, ces objectifs & projets vont ancrer le thème Star Wars dans le jeu.  Et c’est là la grande force de Star Wars Rebellion: vous faire vivre une aventure dans l’univers de Georges Lucas.  L’asymétrie, la multitude d’unités extrêmement bien rendues et tous les événements générés par les cartes vont vous plonger à 100% dans cet univers fantastique.  Pour peu que vous soyez un chouïa geek, vous allez adorer.  Star Wars Rebellion est une sorte de course poursuite hyper tendue où l’Empire va tout faire (envahir et détruire des mondes, torturer des leaders,…) pour dénicher l’endroit où se trouve la base rebelle et où les rebelles vont se cacher, bluffer légèrement (en plaçant des forces là où ils ne sont pas) et réussir un max d’objectifs avant que l’Empire les découvre.  Et chaque partie sera une histoire différente à vivre.  La variabilité va venir de l’aléa des différentes pioches, de la mise en place de départ mais aussi et surtout des choix des joueurs.  Vos premières parties vont être extraordinaires car vous allez découvrir le jeu mais même ensuite, quand les aspects de découverte et d’étonnement seront passés, la variabilité sera toujours assurée.   Et si vous êtes atteints, comme moi, vous vous surprendrez à faire des tchhhhsssss, fiuuuuuuut, piiiipiiiiizzzzz et autres « Je suis ton père » 😀


Chaps 9/10

Je ne joue jamais à de l’Ameritrash, plein de figurines, de la baston, un livret de règles + un livre de règles à lire pendant la partie pour éclaircir les 12.345 points particuliers… Glups… OK… On teste. Pourquoi ? Parce-que j’aime StarWars que j’ai reçu au biberon ou presque, une vraie madeleine de Proust.

Le Thème – Le matériel

Les 3 premiers Star Wars des années ’80. Il est fort, très fort. On ne va pas refaire les films, mais les créateurs ont eu le soucis de lier toutes nos actions à des évènements des films, les illustrations nous les rappelant et nous plongeant d’autant plus dans l’ambiance. Le matériel du coup, impeccable, plateau magnifique, figurines parfaites, pions Leaders très bien réalisés, nous immerge totalement, on y est !

SONY DSC

SONY DSC

De l’équilibre dans le déséquilibre :

Que la force soit avec nous ! Enfin surtout avec l’Empire ! Parce-que les rebelles… La force c’est pas leur truc. Donc l’Empire croule sous la puissance et déroule son rouleau compresseur sur toute la galaxie pour trouver la base rebelle, oblige les systèmes à produire pour eux sans y être particulièrement aimé… Les rebelles eux se cachent et essaient de faire des coups d’éclats. On ne peut pas être plus thématique et ce fort déséquilibre rend le jeu très intéressant sans favoriser un des deux camps ! Bravo ! 2 plaisirs de jeu très différent et qui me paraît pour l’instant tout à fait équilibré, enfin si les rebelles jouent comme il faut et ne tombent pas dans l’erreur de l’affrontement direct avec l’Empire.

L’Empire :

On ressent la puissance, on s’étale, on produit des unités militaires à ne plus savoir qu’en faire et on envahi la galaxie. Simple ? Ho que non car trouver la base rebelle n’est pas une mince affaire ! Et à trop disperser ses troupes on dilue sa puissance, toutes les troupes loin de la base rebelle ne serviront pas à la détruire ! Mais on est obligé d’envahir la galaxie, voilà qui est Cornélien. Et puis jouer les méchants réveille toujours un petit plaisir… torturer, détruire des systèmes, faire passer du coté obscur de la force… Du thème je vous dis ! On se sent vraiment Empereur de la galaxie.

Les rebelles :

Personnellement j’aime beaucoup, un jeu de chat et de souris (vous savez qui est la souris ?), un objectif : faire des objectifs ! Hé oui ces cartes « objectifs » raccourcissent la partie et permettent aux rebelles de mettre un terme à celle-ci avant que l’Empire ne détruise la base (ce qu’il arrivera à faire tôt ou tard !). Jouer dans le seul but de réaliser les objectifs que l’on a avec un empire qui ne se doute pas de ce que l’on prépare est jouissif, mais il faut savoir ne pas s’attacher à ses possessions… Et concentrer ses maigres forces ! Donc toutes les manœuvres sont faites pour réaliser les objectifs, c’est on ne peut plus stratégique ! Stratégie et bluff voilà le jeu du rebelle, j’adore !

Un jeu de cartes :

Oui Star Wars rébellion est un jeu de cartes très bien conçu. Des cartes missions qui seront nos actions dans le jeu à sélectionner à chaque tour. D’ailleurs c’est avec celles-ci que l’on fait basculer un système de notre coté avec les productions associées, le militaire n’est pas tout ! Les missions sont one shot, sauf les cartes Missions de départ que l’on garde toute la partie, ce qui crée un pool d’action qui revient sans cesse que l’on connaît et qui est… indispensable : faire un prisonnier pour l’Empire, faire basculer la loyauté d’un système pour les deux camps, déménager la base rebelle… On s’y attends, on s’y prépare…

Les cartes objectifs : le cœur du jeu des rebelles.

Les cartes projets : toute la puissance de l’Empire. Les cartes actions qui amènent moultes surprises ! Permettant des coups inattendus, thématiques, liés aux leaders et amenant des rebondissements à chaque fois. Les cartes tactiques de combat qui permettent de minimiser grandement la chance des dés. La chance joue mais la victoire militaire est dans les cartes tactiques ! Un peu de chance, inhérente à la  guerre et une bonne utilisation des tactiques qui est fondamentale. Excellent mécanisme, simple, thématique, réaliste. D’ailleurs un Leader rebelle peut via une carte action empêcher l’Empire d’utiliser ses tactiques spatiales, la suprématie soudaine des rebelles dans le combat prouve le rôle primordial de ces cartes. Les combats peuvent devenir vraiment épique, leur mécanique est très bien pensée, les dés, les cartes tactiques et les 2 types d’unités « lourdes » et « légères » avec des armes spécifiques efficaces sur un seul type d’unité, une simplicité dans les mécaniques qui n’enlève rien à l’intensité des combats, bien au contraire.

Leaders

Toutes les actions sont faites avec les leaders et chaque leader a ses particularités, ses capacités dans différents domaines : militaire, diplomatique, logistique etc.…

Cette spécificité des Leaders amène de la stratégie dans le choix des recrutements et dans leurs utilisations : les assigner à des missions (qui pour quelle mission ?), les utiliser pour déplacer nos forces militaires ou pour s’opposer aux actions adverses, tout cela avec un œil sur les leaders ennemis et leurs propres capacités. Cette mécanique est très bien pensée, c’est ludique et très thématique chassant le spectre de la répétitivité. Et chaque Leader est un personnage clef de la saga aux caractéristiques adaptées au dit personnage, du thème toujours et encore.

Donc j’ai vraiment beaucoup aimé Star Wars rébellion et pas assez joué… car il y a un défaut sur lequel je terminerais. C’est long… 3 à 4 heures de jeu… Si vous jouez souvent en soirée et que vous avez besoin comme moi de votre quota de sommeil… C’est un problème…

Alien qui passait par là entre Tatooine et Dantooine m’a glissé à l’oreille de ne pas oublier que : « Dans l’espace personne ne vous entend crier ».


Vin d’jeu d’aide (réalisée par Pat, merci 😉 ): Star Wars Rebellion Pat


 Vin d’jeu d’vidéo d’Chaps:

 


SONY DSC

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Brée F
Les mêmes sensations que le jeu vidéo
Tout d'abord je tiens à dire que je ne suis pas du tout un habitué des jeux classés "experts", aussi les règles, bien que simple individuellement, sont vite compliqués au fur et a mesure de leurs cumulles.
Ceci est surtout dû au fait que les tours ne défile pas très rapidement vu tout ce qu'il y a à faire. Lors de ma première partie. Par contre un très bon point pour la notice, très claire, et surtout en dernière page le résumé d'un round est vraiment pratique.

Mais une fois tout assimilé, ce jeu est incroyable. Je me suis surpris à dire "sympa" à chaque découverte de mécanique de jeu!

Beaucoup de possibilité tactique, et on est vraiment à fond dedans. Et pour avoir énormément jouer au jeu vidéo de 95 (me semble), on retrouve beaucoup de mécanique similaire. (diplomatie, espionnage, recherche de vaisseau comme le SSD...)
Et s'il y a bien un aspect du jeu que j'ai retrouvé ici c'est le stress! En tant que joueur de l'alliance principalement, la peur d'être découvert alors qu'on est à coté d'une planète impériale autant dire qu'il y a de quoi retapisser son pantalon des fois!
Mais au fur et à mesure que les tours défiles, le joueur impérial vous rejoint question "stress" car il lui reste de moins en moins de temps pour vous trouver.

Je pourrais lister tous les aspects positifs du jeu mais on trouve de très bon résumé de mécanique de jeu sur internet comme ici, où pour ceux qui préfère les vidéos sur youtube. (vidéo de chaps et vidéorègle entre autre)

Bon jeu!

PS: je souhaitais pénaliser le jeu d'une étoile pour l'apprentissage difficile au tout début mais je pense que c'est surtout à cause d'un manque d'habitude de cette catégorie de jeu. Donc non! Fullstar pour celui-ci!
par Armand
En plein dans le film
Après une dizaine de partie, Star Wars Rebellion ne perd rien de sa saveur. Les camps sont parfaitement équilibrés et l'action reste tendue jusqu'au bout. On retrouve tous les grands moments de la trilogie et ses personnages dorénavant mythiques. Un must absolu pour les fans de la série qui ne savent pas comment occuper une après-midi. Seul mini reproche le jeu à quatre n'apporte rien de plus par rapport au jeu à deux par contre.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

7 de réponses

  1. PICHARD dit :

    Pour faire suite au commentaire de Krager, je trouve que le jeu à 4 est completement different. JE trouve que l’on s’amuse beaucoup moins qu’à deux où là le plaisir est démultiplié. A deux on gére l’ensemble de ses leaders et on peut monter sa stratégie au niveau desmissions sans oublier des cartes pouvoirs et autres. Non vraiment un jeu à deux et alors là, la note est amplement méritée

  2. Krager dit :

    J’ai essayé une partie à 4 dans le camp des rebelles et je dois avouer que je ne comprends pas du tout les notes ou l’engouement pour ce jeux. Peut être un succès dû à la licence…
    Je suis d’accord que ça a l’air équilibré au niveau des victoires (même si j’ai l’impression qu’une fois que l’empire connais les objectifs rebelles ça doit être encore plus facile pour lui). Par contre au niveau de l’équilibrage du plaisir de jeu…..Chaque tour des rebelles se ressemblaient et on passait principalement notre temps à attendre l’empire qui avait plein de choses à faire.
    Je m’attendais aussi à plus de moments mémorables/immersifs mais la lassitude l’emporte vite sur la durée. Quelques moment sympa quand même: la destruction d’une planète par l’étoile noire et la destruction de cette dernière par Luke Skywalker 🙂
    Beaucoup trop long pour ce que c’est, on a gagné mais à la fin un gros goût de « tout ça pour ça »

  3. MichLab dit :

    Merci pour cette aide de jeu ! 🙂

  4. SwatSh dit :

    Bien vu ReiXou. On s’y perd avec ces restructurations et autres absorptions 😉 Il faut dire que même la bible (BGG) s’est trompée! J’ai adapté la fiche. Merci 😉

  5. Lapinesco dit :

    Rhaaa va vraiment falloir que je m’y penche !!

    Merci pour la vidéo, en espérant ne pas craquer à l’achat après le visionnage 🙂

  6. ReiXou dit :

    Petite remarque par rapport à l’intro : ça fait bizarre mais ce n’est PAS un jeu Edge (même si c’est Edge qui a fait la trad’ et tout) mais un jeu Asmodee.

  7. Karpot dit :

    Après 2 parties (partage de victoires entre empire/rébellion) il est pour moi la meilleur adaptation de Star Wars en jeu de plateau….On y est et on ne voit pas les 3h40 de partie lors de notre 2 ème confrontation.Un réel coup de coeur de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *