• INIS (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 0

INIS (+ vidéo)

Note moyenne
8.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 35' - Partie: 105'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 13
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
pub pub pub

1455 INIS 1

Swa 7

SwatSh: 8,5/10

Au salon d’Essen 2015, nous avions eu la chance de jouer au proto d’INIS sur le stand de Matagot et nous étions impatients de voir comment le jeu avait évolué depuis lors.  Il est difficile pour moi de dire ce qui a changé depuis, mais dans l’ensemble, le jeu n’a pas trop bougé dans sa mécanique.  C’est plutôt du côté du matériel et des illustrations que le jeu a progressé et autant vous le dire tout de suite : on n’a pas été déçu !  Il faut dire que les illustrations de l’artiste Jim Fitzpatrick sont magnifiques.  Je remets dans cette fiche ici l’image célèbre du Ché qu’il a réalisée.  C’est vous dire les qualités graphiques de cet artiste qui se retrouvent non seulement sur la boite mais également sur chaque carte.

Les cartes

Les cartes sont d’ailleurs assez nombreuses et sont réparties en 3 types : les cartes action, les cartes bonus et les cartes épiques :1129 Inis 2.1

Les cartes bonus s’acquièrent lorsque vous contrôlez un territoire (= y être majoritaire).  Chaque territoire a sa propre carte bonus.  Elles donnent un petit bonus léger ou important selon les territoires.  Lors du jeu sur le proto, j’estimais ces bonus un peu trop légers.  Je ne sais pas s’ils ont été revus depuis lors mais, après plusieurs parties, force est de constater qu’ils équilibrent bien le jeu.  Certains vont être bien intéressants et les joueurs vont se battre pour eux tandis que d’autres seront plus anecdotiques et on s’y retrouvera tranquille 😉
Les cartes épiques s’acquièrent grâce au jeu des cartes actions.  Elles se piochent au hasard et peuvent apporter des bonus assez intéressants.
Les cartes action représentent le cœur du jeu.  Les joueurs vont les drafter à chaque tour de jeu pour ensuite les jouer et exécuter les actions listées sur elles.

Le draft

La mécanique de draft, centrale dans INIS, tout en étant fort proche de 7 Wonders, présente une petite particularité qui lui donne une saveur unique.  Chaque joueuse reçoit 4 cartes, en garde une et passe les 3 autres à sa voisine.  Ensuite, chacune prend les 4 cartes en main, en sélectionne 2 et file les 2 autres à sa voisine.  Enfin, toujours avec les 4 cartes, chaque joueuse va en passer une dernière à sa voisine.  La grande différence par rapport à 7 Wonders est donc que les joueuses peuvent refiler les cartes qu’elles ont gardées précédemment.  Cette petite modification favorise les combos.  On va plus facilement garder une carte en espérant recevoir une autre carte « qui va bien avec » plus tard.  Et si ce n’est pas le cas, on aura toujours la possibilité de la refiler à sa voisine par après.

Les actions & réactions

De ce draft résulte que chaque joueuse dispose de 4 cartes actions.  En plus de ces 4 cartes, elles peuvent avoir des cartes bonus correspondant aux territoires pour lesquels elles sont chefs (= avoir la majorité) et des cartes épiques qu’elles ont acquises grâce à certaines cartes actions.

Ces cartes vont permettre de soit réaliser une action, soit réaliser une réaction.  Chacune, à son tour, va jouer une carte action et réaliser l’action correspondante.  En plus de ça, les joueuses vont pouvoir jouer certaines cartes en réaction, en réaction d’une action adverse ou d’une de ses propres actions.

1455 INIS 2Les actions 3x

Et parmi ces actions, certaines sont assez originales pour un jeu 3x (Il n’y a pas de gestion de ressources ici) :

Placer un ou plusieurs clans (1 clan = 1 figurine) dans un territoire où on a déjà un clan.  Certaines cartes permettent d’en placer 1, d’autres 2 et d’autres mêmes plus en fonction du type de territoire où on se situe.  Autrement dit, certaines cartes sont plus puissantes que d’autres, et la chance dans les premières cartes distribuées joue son rôle.  Il est assez fréquent qu’une joueuse n’ait jamais l’occasion de prendre une carte action spécifique car les autres la prennent toujours avant elle tant cette carte est puissante.  Ce déséquilibre est certainement voulu par l’auteur mais nous aurions préféré plus minimiser le hasard de la première pioche.
Piocher une carte épique pour pouvoir profiter de son effet par la suite.
Gagner un exploit si on réalise l’objectif de la carte.  Les exploits comptent dans les conditions de victoire (voir ci-après)
Construire un temple ou une citadelle.  Une citadelle permet de se protéger des attaques adverses tandis qu’un temple permet d’avancer vers la victoire (voir ci-après).
Annuler l’action qu’un adversaire veut réaliser (c’est une carte qui ne procure aucun avantage à la joueuse qui la possède si ce n’est se prémunir contre elle (un peu comme l’Assassin dans Citadelles), mais qui peut être très puissante car jouée à bon escient, elle peut faire très mal et anéantir la stratégie du tour du joueur qui se voit annuler son action.
Découvrir un nouveau territoire et y placer un de ses clans.  C’est une action assez puissante car elle permet non seulement de placer un nouveau clan mais également d’être seul sur un territoire.  Joué en fin de tour, ça permet de gagner la carte bonus et d’avancer dangereusement vers une des conditions de victoire…1455 INIS 3
Déplacer un ou plusieurs clans d’un territoire à un autre.  En fonction des cartes action, ça peut être un déplacement pacifique ou non.  S’il s’agit d’un déplacement pacifique, rien ne se passe.  Dans le cas contraire, un combat a lieu.

Les combats

Fidèle à sa ligne éditoriale, Matagot, continue à produire des jeux aux combats sans hasard.  C’était déjà le cas pour Cyclades, Kemet, Captain Sonar et Barony (Vin d’jeu d’l’année 2015 catégorie amateur), ça l’est une nouvelle fois pour INIS.  La particularité ici, c’est que même si on dit « sans hasard », ce n’est pas pour autant synonyme de froid et sans âme.
-Entre chaque phase de combat tout d’abord, les joueurs peuvent toujours s’entendre pour y mettre fin pacifiquement « Et si on arrêtait le massacre là ? » « On fait la paix ? »… 😉
-Le joueur qui se déplace est toujours l’agresseur.  Le ou les joueurs déjà présents dans le territoire visé peuvent alors se réfugier dans une citadelle, s’il y en a, et sauver l’un de ses clans.
-Ensuite, l’agresseur désigne un des clans présents et l’attaque.  La propriétaire du clan visé peut alors soit décider de le perdre (il retourne dans sa réserve) soit de le sauver en défaussant une de ses cartes action.  Il y a donc un peu de bluff qui joue entre les joueuses : est-elle prête à perdre une de ses cartes action ou non ?
-Car, quand vient le tour de la joueuse agressée, elle a le choix entre retraiter et sauver la peau de ses clans survivants ou contre-attaquer et faire perdre un clan ou une carte action à l’agresseur.

1455 INIS 4On va donc jouer au ping pong entre attaquer, défendre, perdre, fuir ou faire la paix.  Succulent !

De plus, avoir de nombreuses cartes action dans sa main joue dans la psychologie du jeu.  On va donc avoir intérêt à garder un maximum de ces cartes pour la fin du tour.  Et pour cela, on a le droit de passer.  Mais passer est dangereux car si tout le monde passe, le tour se termine et on perd toutes ses cartes action.  Là aussi, un peu de bluff est nécessaire et des paroles du style « pffff, je ne sais rien faire avec ces cartes » sont plus que les bienvenues 🙂

Les conditions de victoire

Là où INIS excelle, c’est dans ses conditions de victoire.  Une joueuse peut prétendre à la victoire si elle remplit une des 3 conditions suivantes :

-Posséder au minimum un clan dans minimum 6 territoires

-Posséder au minimum un clan dans des territoires comprenant au minimum 6 temples

-Etre majoritaire dans des territoires comportant au moins 6 clans adverses

De plus, les exploits (voir § « les actions 3x), comptent chacun come « 1 » dans les « 6 » de chaque condition.  Si une joueuse a réussi 2 exploits, elle n’a plus qu’à être présente sur 4 territoires, à être présente près de 4 temples ou à diriger 4 clans pour l’emporter !

Ces conditions sont assez sympas car elles permettent différentes stratégies.  Dommage que la stratégie « temples » soit si difficile à atteindre et que la stratégie « territoires » soit la plus simple.  Et comme dans tous les jeux de ce style, dès qu’une joueuse approche dangereusement de la victoire, les autres joueuses vont créer une coalition contre elle jusque lorsqu’une nouvelle prétendante se montrera dangereuse.  On tournera alors quelques fois avant de se faire surprendre par la joueuse qui guettera le bon moment pour se dévoiler et réaliser le sprint final parfait 🙂1455 INIS 5

INIS est un jeu 3x extrêmement bien foutu.  Il se base sur une mécanique de draft connue mais avec une petite particularité qui la rend unique.  Malgré certaines cartes action plus puissantes que d’autres favorisant le hasard ainsi qu’une fin un peu trop rocambolesque ;-), INIS séduit par son côté épique dans un jeu avec peu de hasard.  Les combats sont succulents ainsi que le bluff nécessaire lors de la phase d’action.  La variété des cartes, des territoires, des conditions de victoire ainsi que la mécanique de draft font qu’une partie ne ressemblera pas à une autre et permettent pas mal de variété au jeu.  Plus on avance dans la partie, plus la tension monte.  Cette tension est présente dans le jeu des cartes action où la carte permettant d’annuler une autre carte est une sorte d’épée de Damoclès que chaque joueuse porte au-dessus d’elle quand elle joue une carte.  Passer permet de s’en prémunir mais est dangereux si tout le monde fait de même, votre estomac va se serrer lorsque vous le ferez…  Mais cette tension est également présente dans les combats où on va tenter de faire la paix ou d’éradiquer la présence malsaine d’un ennemi.  Tout cela fait d’INIS un jeu rafraichissant dans le style 3x aisé à sortir et agréable à jouer.


dan-2

Dan: 8,5 /10

Inis est un jeu de conquête de territoires, donc, par définition, de nature assez belliqueuse!1455 INIS 7

Le jeu est assez original avec 17 cartes actions que vont prendre les joueurs à chaque manche via un principe de draft assez subtil.

La tactique est primordiale puisqu’il s’agit, lors de chaque manche, d’optimiser les 4 cartes actions (à 4 joueurs) à sa disposition.  Ces cartes actions sont différentes/complémentaires et bien équilibrées.

INIS est très intéractif de par les actions qui peuvent s’annuler, de par les négociations qui peuvent avoir lieu, de par la nature du jeu puisque les joueurs courant après les conditions de victoire.

Petit bémol, il y a une petite part de chance dans le tirage des cartes épiques (actions « one shot » reçues via des cartes actions) qui, elles, sont inégales.

Bref, un bon jeu, original, pas trop lourd ni très compliqué et assez plaisant pour joueurs amateurs.


1455 INIS 8


Pas trop fan des Côtes du Rhône et ça tombait bien puisque Dan l'a sorti le mois de la Tournée Minérale :-)

Pas trop fan des Côtes du Rhône et ça tombait bien puisque Dan l’a sorti le mois de la Tournée Minérale :-)


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 9 minutes par SwatSh

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *