• Les Demeures de l’Épouvante : Seconde Édition (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 2

Les Demeures de l’Épouvante : Seconde Édition (+ vidéo)

Note moyenne
8.17
(3 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 30' - Partie: 265'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1458 Demeurres 1.1

 

Swa 7

SwatSh:  8,5 /10

Cette seconde édition des Demeures de l’Epouvante change tout au jeu et l’améliore considérablement.

L’application

Le grand changement de cette seconde édition est l’introduction de l’application.  Maintenant, le jeu se joue avec une application, sur smartphone ou tablette, indispensable au jeu.  Cette app se substitue à la joueuse jouant le gardien.  Elle a été totalement traduite en Français pour notre plus grand plaisir.  Et cette application améliore le jeu sur bien des aspects…

Full coopératif

Maintenant, plus personne ne joue le gardien donc et tout le monde joue ensemble.  Tous les joueurs sont des investigateurs.  Et c’est une bonne chose car ça supprime la tension qu’il pouvait avoir entre le gardien et les investigateurs.  De plus, le jeu de gardien était assez insipide, avec peu de choix et de stratégie, il devait simplement suivre ce que le scénario lui dictait.  Il était donc préférable de s’en passer.  Et l’App le remplace à merveille en accentuant les aspects de surprise.  Et cette app, il faut le souligner, est extrêmement bien faite.  Elle ne fait jamais les mêmes actions et est pour ça fort imprévisible.  Il n’est pas possible de profiter d’une quelconque faiblesse.  De plus, les joueurs ne vont pas devoir lui communiquer leurs faits et gestes, elle est assez intelligente pour les déduire.  Seules certaines actions telles que les explorations de nouvelles salles, les événements, le tour du gardien ou les combats contre les montres sont gérés par l’application.

Le thème1458 Demeurres 2.1

Les joueurs sont des investigateurs qui vont tenter de percer un mystère.  Le truc excellent, c’est qu’ils ne le connaissent pas avant de commencer le jeu.  Les joueurs ne connaissent pas le but du jeu !!!  Ils vont l’apprendre au fur et à mesure de l’avancée du scénario et de la récolte des preuves et indices.  Un peu comme dans l’excellent T.I.M.E. Stories (Notre Vin d’jeu d’l’année 2016 catégorie amateur).  Les similitudes avec T.I.M.E. Stories ne s’arrêtent pas là d’ailleurs.  La boite de base comprend 4 scénarios d’horreur, avec du Cthulhu dedans 😉  Certains scénarios devront être joués plusieurs fois avant d’y venir à bout.  Il est vrai que les Demeures de l’Epouvante coûte cher mais si on le compare à Time Stories avec 4 scénarios (boite de base + 3 extensions), les Demeures de l’Epouvante est moins cher : 90 Eur pour les demeures contre 106 pour Time Stories.  Sans compter les magnifiques figurines des Demeures ainsi que l’apport de l’application qui ouvre encore plus les possibilités.  Et même si le joueur lamda n’en a jamais assez et risque de trouver que 4 scénarii c’est un peu peu, il vaut mieux qu’il relativise.

1458 Demeurres 2Le type de jeu

Les joueurs sont représentés par des figurines qui vont se déplacer dans les pièces d’un manoir.  Ils vont pouvoir l’explorer et acquérir des objets et armes pour pouvoir mieux combattre les monstres qui vont apparaître le long de leur parcours.  Les combats se feront aux dés.  Mais pas que…  Les personnages ont une série de caractéristiques (agilité, observation, force, volonté, influence, connaissance) et, pour une série d’événements, que ce soit lors des attaques des monstres, lors de l’observation d’une pièce ou lors de la résolution d’effets, les investigateurs vont devoir réaliser une série de test à l’aide de leurs caractéristiques.  Il lanceront alors autant de dés que leur valeur dans la caractéristique correspondante.  Le seul élément un peu triste dans ce système, c’est que les joueurs ne savent pas à l’avance quelle caractéristique va être testée.  Cela vient par surprise.  Et c’est d’autant plus dommage que ça aurait pu amener une certaine coordination sympathique entre les joueurs : toi tu vas là car tu es agile, toi là car on va avoir besoin de ton sens de l’observation et toi là car tu es fort et il va falloir déplacer le meuble.  Rien de tout ça dans les Demeures de l’Epouvante et on se laisse plus guider par le hasard des événements : zut, on va tester ma connaissance, j’y connais rien moi 😉 …

Les Enigmes1458 Demeurres 6

Un des aspects les plus amusants des Demeures de l’Epouvante, c’est que le jeu est rempli d’énigmes.  Il faut décoder un code par ici, remettre les parchemins dans le bon ordre par là ou déplacer les verrous pour ouvrir le coffre par ailleurs.  Et tous ces petits puzzles seront réalisés ensemble contre l’app qui nous les proposera.  Ca accentue encore plus l’aspect coopératif et immersif du jeu.

Les bienfaits de l’app

Evidemment, le fait que ce soit l’app qui gère ces petites énigmes, la mise en place des salles, la génération des monstres, l’attaque des monstres, la génération des événements, le suivi du scénario,… est plus que le bienvenu.  Non seulement ça fait gagner beaucoup de temps et de fluidité, mais en plus, personne ne va devoir se plonger dans les règles du gardien du manoir.  On gagne un livret de règle pour ne plus avoir que les règles des investigateurs.  Et encore, de nombreuses règles sont allégées car elles sont gérées par l’application.  Non vraiment, cette application, c’est du pain béni et on rêve de voir tous les jeux de ce genre (Conan, Descent,…) pourvus d’une app similaire en Français.  Si on veut un peu chipoter (oui, j’aime ça), on aurait aimé que l’app intègre plus de bruits/musique d’ambiance, qu’elle permettre de revenir en arrière si on fait une erreur de manipulation et qui fournisse un tutoriel du jeu ce qui permettrait de se passer complètement de la préparation et de la lecture des règles.  Enfin, la génération de scénarii aléatoires aurait permis d’augmenter la durée de vie du jeu à l’infini.  Oui oui, on aime bien rêver chez Vin d’jeu 🙂

1458 Demeurres 5Grâce à son app, à la qualité de son matériel, à ses règles simples ainsi qu’à l’exceptionnelle qualité de ses 4 scénarii, Les Demeures de l’Epouvante est clairement l’un des meilleurs jeu du genre.  Et le genre ici est un mélange d’exploration de donjon et d’horreurs Lovecraftiennes 😉  Un double genre donc magnifiquement retranscrit.  Et même s’il faut compter une très grosse soirée pour un scénario, on en redemande tellement on a passé du bon temps ensemble avec l’application autour des monstres terrifiants.  Même pas peur 🙂


dan-2

Dan 8/10

Contrairement à mes partenaires du soir, je n’avais encore jamais joué à un jeu de ce type qui mêle collaboration, découverte du plateau et surtout des objectifs en cours de partie et suivi d’un des scénarii proposés.

Un peu réticent en début de partie (suivre les instructions d’un iPad lors de chaque action ne semble pas très excitant), j’ai, au final, pris beaucoup de plaisir.  Pour le dire simplement, on a bien ri!1458 Demeurres 4.1

Les Demeures de l’Epouvante a quelques faiblesses, notamment sa longueur (90 minutes annoncées pour jouer au final plus du double de temps).  La chance intervient sensiblement mais ce n’est pas dérangeant.

Mais le concept est vraiment original et la collaboration absolument réelle (ce qui n’est paradoxalement pas le cas de tous les jeux collaboratifs).  La rejouabilité risque d’être réduite (il y a 4 scénarii au total) mais comme on ne risque pas d’y jouer tous les jours, ce n’est probablement pas si gênant.

Dernier point: le thème de l’horreur est vraiment très présent à travers les figurines, les cartes et surtout les commentaires de l’appli.


raf-2

Raf:  8/10

Voila un jeu qui va vous permettre de passer un bon moment, l’Ipad créant tout de suite l’ambiance de ce jeu coopératif.

Pour cette première mission que nous avons choisie facile, nous nous sommes laissés guider par la logique et c’est peut-être le petit bémol du jeu car à chaque tour il y a 2,3 choix.  Je ne suis pas sur qu’ils apportent grand chose.  On peut décider de l’ordre des actions.  On a une grande sensation de ce laisser porter par le jeu et par l’histoire ce qui n’est pas déplaisant mais qui peut laisser le joueur avide de grandes réflexions sur sa faim.


1458 Demeurres 8


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 11 minutes par SwatSh

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Bien vu Philippe 🙂 Mais Sherlock Philippe n’a pas bien écouté tous les indices et s’il le fait bien il comprendra son erreur… 🙂
    Amuse-toi bien!

  2. Philippe dit :

    La première énigme n’est pas trop complexe. En fait il y a un tricheur dans la pièce qu’il faut découvrir. SI vous suiviez bien la vidéo, une règle est énoncée à partir de la 26ème seconde, mais le maître des runes se touche deux fois le nez en l’énonçant, signe imparable d’un twist. Et effectivement un indice apparaît à 1’37 » qui révèle la triche. Je suppose que l’iPad dira comment confondre l’infâme … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *