• T.I.M.E. Stories - FICHE DE JEU
  • 3

T.I.M.E. Stories

Note moyenne
9.00
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 30' - Partie: 300'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Amateur
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Récompense(s):
pub pub pub

1114 Time S 1

 

SwatSh9/10

Space Cowboys est devenu une grande maison d’édition de jeux grâce à la grande qualité et originalité de ses jeux depuis sa création.  Elysium & Splendor nous avaient bluffés, voici que T.I.M.E. Stories en remet une couche !

T.I.M.E. Stories est un OLNI tant il propose une expérience de jeu unique.  Le jeu est présenté comme un subtil mélange entre un jeu de rôle et un jeu de plateau, et c’est bien ça !

Thème
Dans T.I.M.E. Stories, vous allez vous incarner dans un réceptacle (= personnage avec ses attributs (santé, résistance, attaque, habilité,…) et ses capacités spéciales) grâce à une machine à voyager dans le temps.  Tous les joueurs vont jouer ensemble et le but est de résoudre l’énigme de l’histoire proposée dans le jeu.  La boite de base comprend le premier scénario « Asylum » et une première extension « The Marcy Case » est déjà disponible.

Rejouabilité
Bien qu’il est possible de jouer à un scénario en plusieurs parties grâce à un système de sauvegarde ingénieux intégré dans le thermoformage de la boite, je vous conseille de jouer à T.I.M.E. Stories en une traite.  En effet, j’y reviens plus loin, une certaine mémoire est nécessaire dans le jeu et si on y joue en plusieurs fois, la mémoire risque de vous faire défaut.  Pour y jouer en une traite, il vous faudra avoir suffisamment de temps puisqu’un scénario se joue en environ 4-5 heures.    Et une fois le scénario joué, le jeu est terminé.  C’est là d’ailleurs le plus grand reproche qu’on peut lui faire : sa rejouabilité est très limitée.  Après y avoir joué une fois, il vous sera d’aucun intérêt d’y retourner même si vous voulez faire découvrir le jeu à d’autres personnes.  Si, comme moi, votre mémoire n’a pas une capacité de stockage illimitée, vous pouvez vous dire qu’en y jouant une fois tous les 5 ans, vous devriez pouvoir en retirer un certain plaisir.  Mais pas plus souvent que ça !  Si vous ne savez pas attendre si longtemps, autant alors découvrir un nouveau scénario.  Et c’est là bien sûr la grande force de T.I.M.E. 1114 Time S 2Stories.  A peine le jeu de base sorti, qu’un second scénario est déjà publié.  Et deux autres sont prévus pour fin de cette année et début de l’année prochaine.  La variabilité et la rejouabilité, vous les aurez grâce aux nouveaux scanarios…

T.I.M.E. & Discussions
Jouer à T.I.M.E. Stories va vous procurer un plaisir d’immersion immense.  Un peu à la manière d’un Andor ou d’un Contrées de l’Horreur mais avec un scénario en béton, vous allez être plongé dans une histoire passionnante.  Vous allez vous balader entre les différents endroits, fouiller des pièces, interroger des personnages, récolter des objets et gérer votre temps !  En effet, le temps est la notion principale dans Time Stories (logique 😉 ).  Chaque action va vous coûter un certain temps et votre temps est limité.  La raison principale d’échec est un manque de temps.  Vous allez donc l’optimiser.  Pour cela, vous vous demanderez constamment si cela vaut la peine de perdre du temps à discuter avec telle personne, de fouiller tel recoin de la pièce ou d’aller à tel endroit.  Tout cela va nécessité discussions et compromis entre les joueurs et cet aspect du jeu est génial.

Découverte, énigmes & histoire
Le second aspect jubilatoire du jeu est la découverte et l’immersion dans le scénario.  On est plongé au cœur de l’histoire et on la vit à 100%.  On y est obligé d’ailleurs car nos choix se devront d’être logiques par rapport à l’histoire.  Est-ce que ça vaut la peine d’aller parler à tel personnage anodin dans l’histoire ou d’aller à tel endroit dont on a appris le grand danger ?

L’effort de mémorisation est la clé du succès
T.I.M.E. Stories se joue en « runs ».  Un run équivaut à y jouer du début à la fin jusqu’à votre réussite ou votre échec.  Sauf avec énormément de chance, il est quasi impossible de réussir le jeu 1114 Time S 3au premier run.  Il se termine très souvent par un échec.  En effet, il ne faut pas savoir « bien » jouer pour réussir un scénario et il est quasi impossible de deviner que telle action sera fructueuse alors que telle autre sera superflue.

Après le premier échec, les joueurs vont rejouer au jeu (= second run) dans le but de réussir le scénar.  Pour cela, leur mémoire sera leur principal atout afin d’éviter de perdre du temps avec les actions inutiles et refaire les actions utiles.  Vous ferez alors face à des réflexions du type « qu’y avait-il encore dans cette armoire ? », « parler à telle personne a rapporté quoi encore ? », « c’est dans quel endroit qu’on a trouvé la clé permettant d’aller à tel autre endroit ? », « si on allait à tel endroit qu’on n’a pas eu encore l’occasion d’explorer ? »,…  Le but étant de se limiter aux actions rentables, d’éviter les pièges et les pertes de temps et de trouver les éléments qui vous manquaient.  Le risque du second run est de vouloir explorer tout ce que vous n’aviez pas exploré précédemment et de perdre encore trop de temps.  Un troisième run sera alors nécessaire et suffira à réussir le scénario.

Une merveilleuse boite à outils
C’est là aussi toute la puissance du jeu.  T.I.M.E. Stories n’est qu’une boite à outil pouvant héberger une multitude de scénario différents.  Ce jeu offre des possibilités illimitées et on pourrait imaginer une ouverture au jeu à une multitude de scénarios.  Un scénario n’est qu’un paquet de cartes !  On pourrait imaginer, un peu à la manière de l’Apple Store (hé oui, la boite très « Apple » n’y est pas pour rien 🙂 ),  que chacun puisse faire un scénario lui-même afin que les autres joueurs puissent y jouer.  Voilà un concept révolutionnaire dans le monde du jeu !

Malgré ses défauts (rejouabilité, hasard & absence de place au « bien » joué), T.I.M.E. Stories propose une expérience ludique unique, originale, immersive, passionnante et offrant un 1114 Time S 4potentiel d’évolution révolutionnaire dans le monde du jeu !

PS1: Depuis que j’ai écrit cette chronique, Les Space Cowboys ont publier sur leur site le kit de construction d’un scénario.  Même si ce kit est assez succin et va vous nécessité pas mal d’heures de conception, c’est déjà un super début.  Je rêve personnellement d’une app qui pourrait encore mieux nous faciliter les choses.  Qui sait?…  Voici le lien vers ce kit.

PS2: Grâce à l’excellent article « En attendant Time Stories » de Gus, je viens de visionner le film génial « Source Code« .  Je ne puis que vous conseiller de le voir tant il retransmet exactement l’esprit et les sensations de T.I.M.E. Stories.

_________________________________

Philrey212:      9/10

Hmmmm, j’hésite pas mal pour ma cote qui vacille entre 8 et 9. Et je ne veux pas choisir la facilité de mettre 8,5 car ce ne serait pas juste. Bon, quels sont mes arguments.

D’abord, la curiosité! Hé oui, il en faut un minimum pour ouvrir l’intérêt sur une boîte de jeu. Et ici, avec tous le buzz, ça titille les envies.

Ensuite, l’innovation. Pour moi en tout cas, c’est une grande première, ce type de jeu. Peut-être Andor initia le mouvement il y a déjà quelques années déjà. L’histoire du jeu se construit en jouant. Nous sommes ici dans une dimension encore plus développée qu’Andor car le scénario EST le jeu. Une mission, pleine d’incertitudes, des discussions qui amènent des choix. Ceux-ci n’étant pas toujours corrects car ils sont régies pas nos perceptions. Bon, d’accord, j’arrête là. Trop philosophe pour moi 😉

Après notre premier run, on est vraiment « scotché » tant l’ambiance autour de la table correspond aux scénario (heu, peut-être pas tout à fait quand on sait qu’on commence dans un asile).

Au début, on y va en tâtonnant, ne sachant pas trop où on met les pieds. Ensuite, les points de vue commencent à diverger et les discussions commencent. Le jeu prend de l’ampleur et l’ambiance devient lourde, pleine de réflexion, de suppositions et de déceptions.

Notre premier échec nous pousse à recommencer. On ne fera plus les mêmes erreurs. OK, bien mais … re-échec. Ce deuxième RUN, on fonce vers les endroits qu’on n’a pas eu le temps d’explorer, persuadés qu’on en comprendra plus. Du coup, on perd un temps fou avec des aliénés qui ne pensent qu’à nous bouffer (si pas, ils ne rigolaient pas, je vous assure). On réussit enfin au troisième RUN mais en dépassant LARGEMENT le temps imparti de 30 UT. Cette fois, on n’a rien laissé passé mais notre mémoire nous a parfois fait défaut, nous faisant perdre un peu de temps.

On en conclut plusieurs choses:

1) Vraiment innovant. Allez-y, vous ne regretterez pas l’aventure. De plus, si le temps vous est compté, la boîte vous permet de vous arrêter et de reprendre au même point plus tard. Je me demande quand même si on se souviendra des indices reçu dans les endroits passés.

2) Loin d’être évident dans le temps imparti. Attendez-vous donc à rater votre premier RUN. Mais ce n’est pas trop grave. ON recommence en connaissance de cause 😉

3) Impossible de rejouer ce scénario avec d’autres personnes. Dés que vous connaissez l’histoire, vous pouvez jeter le scénario ou le ranger pour quelques années.

Pour son innovation dans le monde des jeux de société, TIME Stories mérite son 9. Par contre, dommage pour la rejouabilité que nécessitera l’achat de nouveaux scénarii. Un coût supplémentaire donc. Je garde quand même mon 9!

_________________________________

Pascal:  9/10

Au départ, je dois bien avouer que j’étais assez sceptique.  Peu intéressé par les Contrées de l’Horreur et les jeux qui racontent une histoire de manière plus générale, après avoir lus quelques articles qui situent le jeu à mi-chemin entre jeu de plateau et jeu de rôle, je redoutais le pire.  Mais soit, j’aime bien découvrir les nouveautés, et je dois aussi avouer que la boîte magnifique, épurée et très « classe » comme un emballage Apple, m’indiquait que quelque chose d’intéressant se cachait là-dessous.

Et de fait, quel jeu ! Quelle réussite ludique !  En quelques minutes, vous êtes plongés dans une histoire passionnante (non, je ne spoilerai pas !) qui vous immerge totalement, qui vous transporte, qui vous fait voyager.  Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur l’histoire, mais je peux vous dire par contre qu’elle vaut vraiment la peine d’être vécue.

Lors de cette soirée mémorable, nous avons tenté de coopérer pour mener à bien cette aventure.  Une réelle intrigue qui vous tient en haleine du début à la fin.  Les interactions sont riches, chacun allant de son avis et de ses impressions personnelles.  Après quelques échanges, la décision tombe à l’unanimité (ou pas).  S’en suit les conséquences et les découvertes, qui permettent d’avancer et d’aller de l’avant … jusqu’à ce que vous atteignez la limite de temps imparti.  Car, oui, le jeu est assez difficile, voir impossible à réussir lors du premier run.  Il vous en faudra un second ou un troisième pour arriver au terme de l’aventure !  Et autant vous dire qu’avec la tension qui règne pendant la partie, et l’ambiance dans laquelle vous êtes imprégné, vous ne pourrez pas vous arrêter après un échec.  L’immersion est totale, et après un run échoué, vous n’avez qu’une seule envie : ré-essayer, rejouer jusqu’à ce que l’énigme soit résolue.

Que du bon ! Vraiment, ce jeu est magnifique, immersif, intriguant, passionnant, innovant !  Quelle ambiance, quelle mécanique de jeu ! 2 petits bémols : la difficulté qui me paraît excessive, et, comme soulevé par tout le monde, une rejouabilité très limitée. Mais ne vous arrêtez pas à cela, même si le coût par partie est énorme, il n’est pas aussi énorme que le plaisir ludique apporté ! Foncez, foncez, et foncez !!

_________________________________

Tapimoket:  9/10

« Oui mais tu ne peux y jouer qu’une seule fois » … De nombreuses fois j’ai entendu cette phrase…Et c’est vrai ! ou presque…

En effet, Time stories est un jeu à mi chemin entre le jeu de plateau et le jeu de rôle. En effet, vous allez incarner un personnage dans un scénario aventure. Le scénario est contenu dans un paquet de cartes avec ses lieux, ses rencontres, ses objets. Le maître du jeu seront les règles et les indications données par les cartes, ainsi que le plateau de jeu. Oui, on est à un pas du jeu de rôle. Oui, on ne fera qu’une seule fois ce scénario…  Mais, si vous avez déjà fait du jeu de rôle, je vous dirais alors : « Jouez vous plusieurs fois le même scénario avec vos potes ? Et combien coûte le livret de règles ? Et combien coûte un scénario ? »   … Finalement, on n’est pas loin

Time Stories a osé ce pari fou de se lancer dans un système similaire au jeu de rôle… Une idée folle mais surtout une idée géniale. Time stories n’est d’ailleurs pas le premier à se tenter sur cette voie. Citons pour exemple le fameuxSherlock Holmes : Détective Conseil, un excellent jeu d’aventure.

Mais, comme tout jeu novateur, il faut prendre quelques précautions. Ainsi, Time Stories exige un public averti, non pas averti dans le sens de « Connaisseurs » car les règles sont simplissimes, mais averti dans le sens « Attention, ce jeu est différent des autres et demande de l’attention et un soupçon de roleplaying » … Et si le four (les joueurs) n’est pas chaud, le soufflet pourra vite retomber.

Il faut donc choisir le bon moment, l’emplacement et les conditions pour bien jouer à Time Stories. Mais c’est vraiment une excellente alternative au jeu de rôle.

Tout comme Philrey, j’ai longtemps hésité sur ma note. J’ai failli mettre 9,5…  j’avoue… Mais deux choses m’ont retenu. La première est la qualité du thermoformage pour ranger le jeu, mal adapté et très fragile, si on a choisit de protéger ses cartes sous pochette. Ce thermoformage est d’ailleurs indispensable pour sauvegarder vos parties en cours. La seconde sont les nombreuses manipulations que l’on doit faire pour refaire un « Run » puisque on pose et on ramasse quasi aussitôt les cartes… Heureusement, ceci est largement compensée par nos débats afin de se souvenir des choses à ne pas rater et celles à éviter… « Euh au fait, il y avait quoi là ?… On n’y retourne ?  – T’es fou, il y a rien, je te dis. On va perdre du temps ! »

Malgré ces petits défauts, je suis pour les idées géniales et Time Stories en est une. Une aventure palpitante. Vivement le prochain scénario…

_________________________________

 

1114 Time S 5

 

3 de réponses

  1. DMaad dit :

    Merci pour ces retours variés, qui concluent néanmoins à une unanimité.
    Personnellement, l’obstacle du coût a été résolu assez facilement.
    Quitte à jouer à quatre, et à progresser ensemble (puisque de scénario en scénario, des mécanismes s’ajoutent et qu’il est bon d’avoir déjà joué aux précédents), j’ai formé une petite « team » et on se partage à chaque fois le prix à nous quatre. 10€ chacun pour la première partie ; puis 6€ chacun pour les suivants.
    Ça devient bien plus acceptable et la comparaison avec une place de ciné ou un escape game, utilisé par plusieurs personnes à propos du jeu, tient alors vraiment la route.

  2. SwatSh dit :

    Merci ToxicGamer, ça fait plaisir 🙂
    Amuse-toi bien!

  3. ToxicGamer dit :

    Excellent article qui donne envie d’avoir ce jeu, mais d’une force !! Je vais vite me le prendre car comme je sais par avance que je vais aimer, faudrait pas être trop en retard après lorsque les extensions vont sortir d’ici la fin d’année, histoire de ne pas avoir trop de boites à acheter d’un coup 🙂 Merci pour vos avis, très agréable à lire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *