• Les Ruines Perdues de Narak: La Mission Disparue - FICHE DE JEU
  • 2

Les Ruines Perdues de Narak: La Mission Disparue

Note moyenne
8.00
(1 note)
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (1 note)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh: 8/10

La Mission Disparue est la dernière extension du méritoirement fort plébiscité Les Ruines Perdues de Narak. Elle propose 3 grands modules.

Deux nouveaux leaders: le Journaliste et le Mécanicien.

Le Journaliste peut faire des recherches plus avancées que les autres et gagner des “articles” en visitant des sites. Ces articles lui permettent de gagner des avantages en les publiant sur son plateau. Il a donc intérêt à voyager beaucoup et à utiliser des symboles de voyage supplémentaires. Il a beaucoup de variété dans son jeu et est très rejouable.

Le Mécanicien construit une grande machine au cours du jeu avec l’aide de son singe Rusty. Son plateau a une grande roue rotative qui lui donne des ressources ou d’autres choses quand il la tourne. Il peut ajouter des “widgets d’or” à la roue pour améliorer ses options. Il gagne aussi Rusty comme troisième assistant, qui peut tourner la roue en argent ou en or. Il doit donc trouver un bon rythme entre les rotations en argent et en or, et éviter de prendre trop de cartes qui diluent sa capacité à faire tourner la machine. Il convient aux joueurs qui aiment garder un jeu assez épuré et voir la plupart ou la totalité de leurs cartes à chaque tour. Il est un peu plus scripté que les autres leaders.

Une campagne en six chapitres 

Pour jouer en solo ou en coopération à Narak. Cette campagne apporte des défis variés et originaux à relever face à un rival automatisé, avec des règles spéciales et des conditions de victoire différentes à chaque chapitre. Des cartes de rencontre ajoutent du récit et des choix à faire entre des récompenses immédiates ou différées, et qui débloquent des symboles d’histoire permettant d’accéder à des cartes supplémentaires pour les parties suivantes. Cette campagne est une expérience ludique et immersive qui met à l’épreuve les stratégies des joueurs et qui peut être rejouée avec différents leaders et différents scénarios.

Deux nouveaux temples

Cette extension ajoute un plateau de temple recto-verso que vous pouvez placer sur le Temple du Serpent. Ils offrent tous les deux de nouvelles possibilités et un niveau de difficulté comparable à ceux de l’extension Chefs d’expédition, avec des coûts incluant des avions et des voitures d’un côté et des bottes et des bateaux de l’autre.

Le Temple de la Cascade : Ce temple a quelques marches dont le coût change à chaque fois que quelqu’un y fait une recherche. Dans les parties multijoueurs (ou à 2 joueurs très compétitifs), cela peut rendre imprévisible les ressources à économiser : gemme ou flèche+autre chose. Il souffre aussi d’un manque de clarté sur l’endroit où placer vos jetons de recherche. Il y a même un raccourci vers le sommet du temple à partir de deux marches plus bas, si vous êtes prêt à payer le coût élevé de gemme+flèche+idole.

Le Temple de l’Arbre : C’est peut-être le temple le plus amusant. Il a trois chambres où il y a des emplacements pour placer une idole si vous en avez une pour obtenir un meilleur bénéfice (par exemple, une gemme sans coût supplémentaire, contre la récompense normale du plateau de joueur de payer 1 pièce pour une gemme). Cela vous incite à faire de la recherche et de l’exploration en parallèle. Ce temple comprend aussi une rangée où vous devez abandonner un artefact de votre main ou de votre zone de jeu – mais il peut bien sûr s’agir d’un artefact que vous venez d’acheter ce tour-ci, ou que vous avez utilisé pour des symboles de voyage.

Un effet nouveau et cher : Le seul petit bémol que j’ai, et il est très mineur, c’est que les composants de l’extension – personnages, temples, cartes – traitent le nouvel effet “piocher du bas de votre deck” comme étant nettement meilleur (plus cher) que l’icône normale “piocher une carte”. C’est agaçant car 90% du temps je n’ai pas acheté un objet, donc j’ai l’impression de payer trop cher pour une pioche normale.

Conclusion

La Mission Disparue propose deux modes de jeu: un mode compétitif et un mode campagne.

Le mode compétitif ajoute deux nouveaux chefs d’expédition, de nouveaux objets et artefacts, deux nouveaux temples et de nouveaux sites qui font piocher des cartes de rencontre.  Ces éléments apportent une certaine variété et un intérêt renouvelé au jeu, mais le mode compétitif n’est pas très différent du jeu de base ou de l’extension précédente.

Le mode campagne, en revanche, est le point fort de l’extension. Il s’agit d’un mode coopératif ou solo qui suit une histoire sur la disparition d’un professeur qui cherchait l’île de Narak. Le mode campagne propose six scénarios avec des règles spéciales, des défis originaux et une progression entre les parties.  Ce mode est très amusant et immersif, et me fait penser à d’autres jeux coopératifs à scénarios comme Pandemie Legacy.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Guillaume
Très bon solo
Je suis quasi à la fin de la campagne. Les 5ers scénarios sont vraiment différents les uns des autres. L'automa est d'une simplicité enfantine!
Et il y a un vrai aspect campagne.
Je le referai avec un autre personnage!
Je le conseille!

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Zut, on l’a raté celui là 🙂

  2. Xavier dit :

    C’est bien la peine de souvent employer « joueuse » à la place de joueur pour dire le mécanicien à la place de la mécanicienne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *