• SCOUT - FICHE DE JEU
  • 0

SCOUT

Note moyenne
9.25
(2 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 10' - Partie: 40' - Meilleur score: 29
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Famille
Age minimum: 9
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh : 9,5/10

Scout est un petit jeu de cartes tout simple mais qui marche du tonnerre.  On a la chance de le voir édité en Français par Pixie Games, autant en profiter !  Ce n’est pas tous les jours qu’on voit nos jeux de cartes favoris édités en Français (Kings Tricktakers, Robotrick, Nokosu Dice et consorts restent introuvables par ici).

Le but de Scout est de se débarrasser de toutes ses cartes.  Pour cela, l’idée de génie du jeu est d’avoir fait des cartes différentes dans chaque sens.  Au début de la partie, après la distribution, les joueuses regardent leur main de cartes dans les 2 sens et choisissent le sens qu’elles désirent conserver.  Mais attention, elles ne peuvent pas changer leur ordre…

Durant chaque manche, chaque joueur réalise, à son tour, une des 3 actions possibles :
-jouer une ou plusieurs cartes à condition qu’elles soient plus fortes que les cartes déjà sur la table s’il y en a et prendre les cartes précédemment jouées dans sa réserve (1 carte en réserve = 1 PV)

Quand on joue un lot de cartes, les cartes doivent être soit de même valeur soit de valeur qui se suivent.  Et quand on les prend de sa main, elles doivent être les unes à côté des autres !!! N’oubliez pas que vous ne pouvez pas en changer l’ordre !  Vous allez me dire que ça dépend de la chance de la distribution.  Et bien non, attendez la suite 😉
Pour qu’un lot de cartes soit plus fort que le précédent, il faut soit qu’il contienne plus de cartes que le précédent, soit que leurs valeurs soient plus élevées.  De plus, un lot de cartes identiques est plus fort qu’une suite.
-prendre une des cartes d’une des extrémités du lot sur la table et la placer, dans le sens qu’on veut et où on veut dans sa main !  Voilà comment on va se créer des super séries !

-faire les 2 : prendre une carte et jouer directement un lot mais on ne peut le faire qu’une fois par manche.

Mais attention, une manche se termine immédiatement soit quand une joueuse pose un lot de cartes et qu’il ne lui reste plus rien en main, soit quand revient le tour d’une joueuse et que le lot qu’elle a lancé le tour précédent est toujours sur la table (les autres n’ont fait que prendre une carte sans surenchérir).

On compte alors les points : chaque carte encore en main vaut -1 PV et chaque carte prise en réserve vaut 1 PV.  Le jeu se termine après quelques manches.

Scout est vraiment terrible tant il est astucieux et qu’il offre des choix intéressants : vais-je prendre une carte pour enrichir un de mes lots, vais-je jouer un lot plus fort pour me débarrasser de mes cartes et gagner celles sur la table ?  Quelques fois, il sera intéressant de prendre une carte pour pouvoir plus facilement, plus tard, se débarrasser de certaines cartes de sa main pour regrouper des cartes qui étaient séparées par d’autres.  Tout cela est très ingénieux et pas si bête du tout et donne un jeu de cartes (avec ses aléas bien entendu) tout à fait succulent, avec même du suspense et de la tension quand on risque certaines choses comme de compter sur ses adversaires pour surenchérir ou espérer que son super lot fasse le tour de la table. 


PhilRey : 9/10

Scout est un petit jeu de cartes qui sort un peu de l’ordinaire, même si sa mécanique principale n’est pas nouvelle: se débarrasser de ses cartes en offrant une combinaison supérieure à la précédente.

Il sort de l’ordinaire sur plusieurs points:

  1. Les cartes offrent 2 valeurs. Une valeur dans un sens et une autre dans l’autre sens. Quand on reçoit sa main de départ, on ne peut pas en trier les cartes. La seule chose qu’on peut faire, c’est retourner toute sa main. Ce faisant, évidemment, les valeurs de toutes les cartes changent!
  2. Lorsqu’on joue une ou plusieurs cartes, elles doivent être adjacentes l’une à l’autre. Sur la photo ci-dessous, je ne peut pas jouer les 2 huit, ou alors, un à la fois, par manche. Pour pouvoir jouer la paire de 8, il me faut d’abord jouer le 6 et le 1 qui les séparent.
  3. La possibilité de prendre une carte de la combinaison qui est sur la table et la placer dans sa main. Ce faisant, on pourrait prendre un 1 (si dispo) et le placer à côté de l’autre mais on offre aussi un point au joueur qui a placé cette combinaison sur la table.
  4. Toute carte en main à la fin de la manche est déduit de vos points. Il est donc tout à fait possible de terminer la partie en négatif!

Les combinaisons sont des suites et des paires/brelans/carrés/etc. Une carte de plus et c’est bon, on est gagnant. Si pas, une valeur suppérieure.

Scout m’a vraiment séduit. Et je n’en avais pas entendu parlé avant ce soir! Il va certainement rejoindre ma ludothèque très très prochainement!


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *