• Legends of Void - FICHE DE JEU
  • 2

Legends of Void

Note moyenne
7.50
(1 note)
Partie: 180'
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Moyen
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh : 7,5/10

C’est en m’intéressant à Fall of Lumen que j’ai découvert l’existence de Legends of Void, réalisé par la même équipe.  Des dires des auteurs, Legends of Void est ce qu’ils auraient aimé que soit Terraforming Mars.

Et le lien avec Terraforming Mars est pleinement assumé dans Legends of Void.  Il y a en effet beaucoup de similitudes entre les 2 jeux : les phases de jeu, la pioche des cartes, le fait de devoir payer les cartes qu’on veut garder en main, le gain de PVs qui génère un revenu en crédit, des ressources qui se transforment en d’autres à la fin de chaque manche, une phase de revenu en fonction de son niveau de production dans chaque ressource, des actions individuelles ayant un bénéfice collectif,…  Il y a en effet tellement de ressemblance qu’on aurait pu mettre Jacob Fryxelius comme co-auteur…

Là où Legends of Void se détache de son ainé, c’est dans son thème et la manière dont celui-ci est implémenté dans les mécaniques.  Le jeu nous plonge dans un univers fantastique où l’on joue un héro qui mène sa faction à se battre contre le Void et les créatures mythologiques qu’il invoque.  Vous allez devoir vous battre contre chacune d’elles et les blesser le plus possible pour, ensemble, en venir à bout.  Oui, Legends of Void est beaucoup plus sanglant que Terraforming Mars 😉. 

Le jeu va néanmoins un peu plus loin que son ainé et offre des choix plus complexes.  Il y a plus d’actions sur les cartes et plus de combos. De plus, le hasard est légèrement plus présent dans Legends of Void car les créatures bougent aléatoirement à chaque tour et peuvent vous faire perdre des points.  A vous à ne pas prendre trop de risque…  Néanmoins, si le hasard de ces déplacements vous gêne, vous pouvez toujours révéler la carte déplacement au début du tour pour vous donner le temps de vous en prémunir.  Encore plus qu’à Terraforming, il y a de nombreuses cartes qui vont vous permettre de voler des ressources à vos adversaires.  Il ne faut certainement pas être réticent à ce type de mécanique pour pouvoir apprécier Legends of Void. 

La rejouabilité, même si elle ne manquait pas dans le jeu original, est encore plus importante dans Legends of Void avec un plateau composé de 6 cartes recto/verso à choisir parmi 8, 3 créatures à combattre parmi 13, 20 héros et 20 factions à combiner entre eux (cela donne 400 corporations !!!!),…  Enfin, le jeu s’adapte mieux au nombre de joueurs que Terraforming ne le faisait (la carte et les échelles restaient les mêmes).

Alors, Terraforming Mars ou Legends of Void ?  C’est difficile à trancher évidemment.  Dans l’absolu, Legends of Void va plus loin que son ainé : plus complexe, plus de combos, plus de choix, plus de variabilité.  D’un autre côté, j’ai toujours un petit faible pour le premier, celui qui m’a le plus étonné et le plus séduit.  De plus, le thème de la terraformation de Mars me parle beaucoup plus que celui de taper sur du monstre.  Enfin, la filiation avec Terraforming Mars est un peu trop grande à mon goût et j’attends d’un jeu qu’il me surprenne ce qui n’est pas le cas avec Legends of Void trop dans les rails de son ainés.  Il n’empêche que le jeu est très plaisant et plaira certainement aux fans de Terraforming qui ont envie de changer un peu ou à ceux qui aiment Arc Nova et préfèrent un univers fantastique à celui de l’exploration spatiale.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Saluit el grillo et merci pour ce point de vue. Pour moi, les 2 sont tellement liés que je ne vois rien de choquant dans ce que j’ai écris. Pour moi, s’il y a beaucoup de variabilité, il y a d’office beaucoup de rejouabilité 🙂

  2. el grillo dit :

    Salut les gars
    Si je peux me permettre une réaction à cet article, je distingue quant à moi la variabilité et la rejouabilité, qui sont deux notions bien différentes. Ici je pense qu’on peut parler de variabilité du set up, plutôt que de rejouabilité, qui ne se juge qu’après moultes parties. La rejouabilité est infinie aux échecs par exemple, alors même que le jeu n’a aucune variabilité. Parfois les deux sont liés: ex TM qui tient effectivement sa rejouabilité en grande partie grâce à sa variabilité par les cartes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *