• Calimala - FICHE DE JEU
  • 3

Calimala

Note moyenne
7.25
(4 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 35' - Partie: 85' - Meilleur score: 51
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
5.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1651 Calimala 1

Swa 18

SwatSh: 7,5/10

C’est toujours un petit événement pour nous de découvrir le dernier jeu de l’éditeur ADC Blackfire qui a déjà publié de jolies pépites telles que le très bon Kraftwagen.

Le thème Florentin de Calimala se retrouve dans les bâtiments qui sont des représentations des bâtiments réels de la ville et de sa situation géographique au sein de la méditerranée. C’est assez léger et bateau comme thème mais l’essentiel n’est pas là. Calimala est un jeu de majorités qui propose quelques mécanismes intéressants :

Les choix d’action

C’est l’idée de génie de Calimala. Les joueuses disposent de 16 jetons action qu’ils placeront au rythme de 1 par tour pour réaliser, en moyenne, 2 actions par tour.
Le plateau action est constitué de 9 tuiles action posées aléatoirement sur le plateau. Quand on place un de ses jetons, on le place entre 2 tuiles action et on réalise ces 2 actions.

-Pioche des cartes

Il arrivera assez souvent qu’on ne puisse pas réaliser certaines actions. En compensation, on va alors piocher une carte sur laquelle est représentée une action (identique à celles proposées sur le plateau) qu’on pourra réaliser quand on veut durant ses actions. Ces actions sont aléatoires bien entendu et avantageront les joueuses en ayant le plus besoin mais vont également orienter votre partie. Le « bien joué » est d’optimiser l’utilité de ses cartes en orientant ses actions pour en profiter le plus. C’est pas toujours facile à mettre en place mais quand ça marche, ça donne un joli résultat 😉

-Les jetons du dessous1651 Calimala 2

Le truc génial c’est que quand on place un jeton entre 2 actions, s’il y a déjà un ou plusieurs jetons action entre ces 2 actions, on le place au-dessus de ces derniers et le propriétaire du ou des jetons du dessous réalisent à nouveau les 2 actions. Ca donne une mécanique très intéressante où on va éviter d’avantager les autres tout en voulant s’avantager soi-même bien que réaliser tout le temps les mêmes actions est rarement intéressant… génial !

-Le 4ème jeton

L’effet pyramidal s’arrête au 4ème jeton. Si on place un quatrième jeton sur une pile, le jeton situé tout en dessous de la pile ne réalise plus les 2 actions mais doit être déplacé sur la prochaine tuile décompte

Les décomptes

Là aussi, la mécanique est magnifique. Calimala propose 15 différents décomptes de majorité :
-sur chacune des 6 villes méditerranéennes
-sur les 3 villes portuaires
-sur les 3 villes terrestres
-sur les 4 bâtiments
-sur chacun des matériaux utilisés pour les bâtiments
1651 Calimala 3Ces 15 décomptes sont disposés aléatoirement sur l’échelle des tours et quand une pile de jetons action comprend 4 jetons, le jeton du dessous est placé sur le prochain décompte qu’on effectue directement. Autrement dit, selon l’ordre des décomptes, toujours différent entre les parties, les joueuses vont orienter leur prise de majorité sur les décomptes qui suivent rapidement dans les prochains tours. Le combat de majorité sera donc constant, sur l’entièreté du jeu et sur tous les fronts progressivement au fur et à mesure de l’avancée de la partie. C’est extrêmement bien fait et apporte pas mal de tension au jeu.

Les actions

Là où Calimala perd un peu de sa superbe c’est dans les actions qu’il propose qui sont d’une banalité affligeante : récolter des ressources pour les dépenser et placer un de ses cubes sur un des endroits des décomptes de majorité.
Il y a bien quelques actions qui permettent d’évoluer en construisant des bateaux, des bâtiments et des entrepôts mais il est tellement évident qu’il faut construire rapidement tous ses entrepôts pour ensuite pouvoir très rapidement les remplir et les utiliser pour les différentes majorités que ces actions en deviennent évidentes et ne permettent aucunement des stratégies différentes.1651 Calimala 4

A noter que les premiers acquéreurs de Calimala lors du salon d’Essen ont eu la chance de recevoir en cadeau les 4 superbes bâtiments que vous voyez sur les photos (Philrey en faisait partie, voilà pourquoi on peut vous présenter cette version) qui en jettent un max mais qui ne sont d’ores et déjà plus disponibles.

On a un peu le sentiment d’un jeu qui aurait pu être une véritable bombe mais qui pêche par des défauts qui auraient pu être évités. Les actions proposées sont trop conventionnelles et évidentes pour certaines. Les choix sont néanmoins assez difficiles tant les possibilités sont nombreuses grâce au système pyramidal. Même si une action est clairement la plus intéressante pour vous, la réaliser peut également avantager d’autres joueurs et déclencher un décompte qui pourra nous être bénéfique ou pas… La variabilité est assurée par la disposition du plateau action, des décomptes et des objectifs personnels de majorité. Le jeu est trop répétitif et il lui manque un côté crescendo. C’est d’autant plus malheureux que ses mécanismes de choix d’action, de faire profiter les autres de nos actions, de pioche compensatoire de cartes action et de la ligne des décomptes totalement prévisible et maitrisable sont des inventions géniales qui apportent un véritable plus et une forte identité au jeu. 1651 Calimala 5


PhilRey201702

Philrey:     7,5/10

Très attiré par Calimala au Spiel ’17, on ramène une boîte sous le bras et on la sort enfin à notre soirée vendredi.

Dans Calimala, la mécanique la plus attrayante est celle qui consiste à placer son pion entre deux tuiles Action afin de réaliser les deux actions. De plus, si d’autres jetons s’y trouvent déjà, les joueurs à qui ils appartiennent effectueront également ces deux actions. Le choix est donc important car il avantagera les autres joueurs. Au joueur de trouver le bon équilibre. L’inconvénient qui peut se présenter est de voir un pion isoler dont le propriétaire ne pourra pas tirer « profit ».
Le placement aléatoire de ces tuiles Action offre une grande variété d’une partie à l’autre. Par contre, le hasard peut aussi provoquer de l’affluence si des actions importantes sont voisines l’une de l’autre. Cela accélérera du coup les décomptes intermédiaires, voire la fin de partie.

Les actions sont assez classiques. On récolte des ressources qu’on stock dans ses entrepôts. On les transforme en tissu qu’on expédie dans plusieurs villes. On peut également utiliser les ressources pour participer à la construction de bâtiments de prestige. Tout cela a pour but de gagner des points de victoire en fin de partie mais aussi grace aux décomptes intermédiaires.

1651 Calimala 6Ces décomptes sont également placés aléatoirement, ce qui est un élément supplémentaire à la rejouabilité du jeu. On connait donc dès le début l’ordre dans lequel ils arriveront. Lorsqu’un joueur place un jeton sur une pile de trois (créant ainsi une pile de 4) le dernier ne réalise pas d’action et son pion se place sur la prochaine tuile Décompte provoquant ainsi le décompte associé. Il s’agît souvent de majorité sur certains emplacement du plateau (les bâtiments de prestiges, individuellement, les ville portuaires, etc.)

Dommage que ce système de choix d’action et de déclencheur de décompte n’est pas mieux exploité. De plus, il semble évident, après notre première partie, qu’il y a des étapes à suivre (développer ses entrepôts par exemple) pour ne pas être larguer. Le choix des actions devient du coup moins challenging. Malgré cela, je me laisserai bien tenter par une nouvelle partie!


tapimoket

Tapimoket7/10

Calima est un jeu de placement et de majorité assez malin par son système de déclenchement d’actions et de combinaisons de cartes. En effet, j’ai bien aimé son principe où l’on déclenche deux actions en se plaçant entre elles. Il est également particulier, car on ne sait pas vraiment quand les scores vont se déclencher. Il faudra donc surveiller à la fois les majorités, les prochains scores et le nombre de disques posées qui pourrait les déclencher…

Le jeu est intéressant et fluide. Son défaut sera son manque d’effet de « progression ».

Malgré tout, il est plaisant et ne dure pas trop longtemps.

Côté design, il n’est pas désagréable, mais un peu fade à mon goût. Bref, c’est encore une fois du « marronnasse » avec des pions classiques de cubes et de disques.1651 Calimala 8

Il s’adresse à un public occasionnel et conviendra aussi aux joueurs de kubenbois, même s’il semblera peut être un peu léger pour ces derniers.


Belboudin 1

Belboudin:  7/10

La simplicité au service de la profondeur ! En effet j’ai souvent constaté que l’épuration dans les mécanismes apporte à un jeu de la profondeur s’il sait éviter l’écueil de la simplification à outrance.

Ici on est en terrain connu dans le principe de jeu qui reste basique : je collecte des ressources qui me permettent de construire tel bâtiment qui me permet d’atteindre tel autre objectif, etc… on ajoute les décomptes intermédiaires visibles et un décompte final avec objectifs secrets, mais communs à tous, et un objectif sur la table comme à Archipelago. C’est classique et très simple à prendre en main, mais cela n’apporte pas le grand frisson.

Le twist du jeu va venir du mode d’acquisition des actions dans le jeu via une grille de 9 cases d’actions posées aléatoirement, on bénéficie des actions que l’on choisit mais on offre des actions aux autres déjà présent. Très plaisant à jouer et tactique à souhait.

Le placement totalement aléatoire des actions dans la grille, ainsi que les décomptes intermédiaires, va rendre les parties changeantes ce qui est bon pour renouveler les parties sur le long terme. Il peut aussi arriver que le placement de tout cela rende des emplacements de la grille totalement inutiles, créant de l’embouteillage sur d’autres et pouvant aussi créer de l’isolement (il est très intéressant de se faire réactiver ses marqueurs, le fait d’être seul sur certaines actions va coûter cher car on jouera moins que les autres).

Le jeu se joue rapidement et la fluidité de l’ensemble le rend véritablement agréable. Belle découverte à approfondir pour voir si les petits soucis identifiés (il est possible de faire des combos à outrance avec les cartes en milieu de partie) ne nuisent pas au jeu.


1651 Calimala 15

 


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 7 minutes par Philrey


Vin d’jeu d’music

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(1 note)
5.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par limp
Il y a tellement mieux
Pas beau, pas top, et un jeu qui se termine en peau de chagrin...

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. davy dit :

    non mais en général les retours sont plutôt bon mais quand on voit ce que nous proposes le monde ludique aujourd’hui ce jeu est pour moi dépassé mais ce n’est que mon avis 😀

  2. SwatSh dit :

    Salut Davy, on ne peut pas dire que sur Vin d’jeu ce soit l’engouement. J’espère que tu n’as pas compris ça de notre chronique.

  3. davy dit :

    une partie a 5 chez nous , une impression de ne pas maitriser grand chose, cela revient a toi et tout ce que tu as vais prévu et parfois mort, un jeu qui il ya 10 ans m’aurait surement plu mais avec ce que l’on a ce jour meme en jeux plus leger sur celui ci je ne comprends pas l’engouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *