• Majesty : une couronne pour un royaume - FICHE DE JEU
  • 6

Majesty : une couronne pour un royaume

Note moyenne
7.17
(3 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Durée par joueur/euse: 10' - Meilleur score: 196
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 9
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
8.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1613 Majesty 1

Nintendo & Wizard of the Coast nous ont présenté leur nouvelle carte hyper collector: SwatSh, un pokemon hyper puissant que toute joueuse se doit de posséder ;-)

SwatSh: 7,5/10

Majesty est le dernier jeu de Marc André, l’auteur de l’épuré Splendor et de notre Vin d’jeu d’l’année intermédiaire 2015 : Barony. Même si le jeu est moins épuré que Splendor, on reconnaît la patte mathématicienne de Marc.

Acquisition des cartes

Le système d’acquisition des cartes est identique à celui de Century : la carte la plus à gauche est gratuite et si on prend une carte située plus à droite, il faut déposer un meeple sur chaque carte située à sa gauche. Quand on prend une carte, on la prend avec les meeples situés dessus et on les place dans son château. Son château ne contenant que 5 places pour les meeples, chaque meeple supplémentaire doit être défaussé et fait gagner 1 PV. C’est un peu dommage de retrouver cette même mécanique dans 2 jeux fort proches, se voulant tous deux des renouveaux de Splendor.

Placement des cartes

Il y a 7 cartes différentes dans Majesty. Elles se distinguent par leur couleur. Chaque carte doit se placer en dessous de la carte bâtiment de sa couleur et provoque son effet en fonction du bâtiment :

  • Gagner 2 pièces par carte de cette couleur déjà présente dans ce bâtiment
  • Gagner un meeple
  • Gagner des pièces en fonction de plusieurs couleurs de cartes1613 Majesty 2
  • Attaquer les autres joueurs qui doivent se défausser de cartes s’ils n’ont pas suffisamment de cartes bouclier
    C’est à peu près tout. Les effets ne sont donc pas fantastiques d’originalité. Le seul avantage est que chaque bâtiment est recto verso et propose des effets différents sur chacune de ses faces ce qui aide à varier les parties même si les effets sont similaires.

Majorité

A la fin, on va regarder, pour chaque bâtiment, la joueuse ayant le plus de cartes de la couleur correspondante. La joueuse majoritaire pour chaque bâtiment gagnera des PVs supplémentaires.

Majesty est un jeu assez abstrait, aux mécanismes déjà vus, à la variabilité des parties limitée et aux effets peu passionnants. Le tout tourne néanmoins très bien et est simple et agréable à jouer.


Le célèbre Ren avec ... qui encore? ... ha oui, un certain Antoine Bauza :-D

Ren: 7/10

Rien à dire, ça tourne. C’est carré, teuton, germanique, mathématique. Mais il manque clairement l’étincelle. Qui a allumé le feu? Personne malheureusement. Pourtant il aurait suffi d’un rien, d’un geste…

Dans Majesty on va recruter des personnages (cartes) dans son royaume, personnages qui vont soit permettre de gagner de l’argent de différentes manières (but ultime puisque le gagnant est celui qui sera le plus riche à la fin), gagner des meeples (permettra d’acheter de meilleures cartes, puisqu’à son tour on a le choix entre 6 cartes, sachant que la 1ère est gratuite, la 2ème coûte 1 meeple… et ainsi de suite jusque 5 meeples. A chaque prise de carte on décale vers la gauche) ou attaquer un autre joueur (ce qui lui fera éventuellement perdre une carte). A la fin on marque des points supplémentaires (aka revenus supplémentaires) en fonction des majorités dans chaque couleur de cartes.

Voilà, tout est dit, ça tourne, le tableur a fait son boulot à merveille, car 4 cartes vertes qui donnent 12 ducats sont équivalentes à 4 cartes rouges qui permettent de taper le voisin en lui faisant perdre une carte mauve et du coup 5 ducats qui additionnés aux 7 ducats des 4 cartes rouges donne bien 12 ducats de différentiel et du coup c’est la même chose, c’est vraiment fantastique excel. Mais elle est où l’envie? Enfin, il faut bien de temps en temps me donner un Majesty pour que j’aime Lorenzo il Magnifico!


tapimoket

Tapimoket 7/10

Ce nouveau jeu de Marc André, le papa de Splendor, se veut lui aussi léger et simple.

Dans un classique thème médiéval, le principe consiste à doter son royaume, constitué de cartes, avec des personnages qui déclencheront des revenus (pour la plupart) ou des attaques, défenses ou soins et gains de meeples. Si la plupart offrent des revenus, c’est que le but du jeu est de devenir le plus riche !

L’acquisition de personnages se feront au travers un choix de 6 cartes étalés. Plus on en prend une à droite, plus on paye (rivière). On ne paie pas en argent mais à partir d’un quota de 5 meeples. Il faudra donc payer plus, si on ne veut pas voir sa carte soufflée par un autre. On retrouve ce même principe dans « Century »

Bien entendu, il sera aussi intéressant de prendre une carte qui contient plein de meeples pour reconstituer son quota et même revendre le surplus (1 meeple = 1 pièce, au delà de 5)

La plupart des personnages agissent en fonction de la présence des autres dans son royaume. Ainsi la sorcière apporte des revenus d’elle même, mais active d’autres personnages, comme la meunière, le brasseur.

Il y aura une légère interaction de combats grâce aux soldats qui viendront blesser des personnages adverses et donc retirer des revenus.

Le jeu est très joli malgré son thème classique. Mais surtout, le matériel est de très bonne qualité, avec des beaux jetons d’argent et une belle boîte de rangement. Sa mécanique est également classique et simple, mais d’une grande fluidité. Il n’innove pas vraiment. J’aime bien l’interaction des Soldats, dommage qu’il n’y en ait pas d’autres. Si vous avez aimé Splendor et Century, Majesty est fait pour vous.


1613 Majesty 5


Vin d’jeu d’music

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(2 notes)
8.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Serval
Simple et ultrafluide
BonjourTrès bon jeu accessible dès le plus jeune âge qui tourne à merveille.Je n'aime pourtant pas splendor avec qui on le compare parfois mais j'ai vraiment apprécier les 6 ou 7 parties.Je ne le considère pas vraiment non plus comme un jeu abstrait, les caractéristiques des batiments et les capacités des personnages sont judicieusement connectés dans un thème moyenageux plutôt séduisant.Un bon petit jeu vous dis je :)
par Clems_Achille
Royal pour un familial
Majesty est parfait pour jouer en famille. Les règles sont très simples, l'installation est rapide.Même si au premier abord il va paraître trop simple à certain, il cache bien son jeu car le dilemme est permanent dans la prise des cartes : dois-je prendre une carte parce qu'elle m'intéresse ou dois-je prendre une carte pour empêcher un autre joueur de profiter de son pouvoir ? De plus, il faut penser à la fin de partie et trouver le bon équilibre entre les habitations occupées et les majorités, sans oublier les combos possibles. Ainsi, il offre pas mal de possibilité. De plus, la rejouabilité est assurée par la possibilité d'utiliser la face B des cartes.Bref, un jeu très accessible avec de la profondeur, le top pour partager un bon moment en famille.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

6 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Salut Salmanazar,
    Pour moi la note suffit, je ne vois pas l’intérêt d’un système supplémentaire.
    Amuse-toi bien!

  2. Phoebus77 dit :

    je ne comparerai pas Majesty à Century car il est pour ma part beaucoup plus simple à expliquer et à appréhender et il faut le noter pour ce qu’il est. Un jeu rapide, simple a sortir et à jouer avec des non spécialistes du monde du jeu. Le challenge est suffisant dans ce cadre là et le matériel est top. Je le proposerai pour débuter une soirée jeu ou pour jouer avec des amis non habitués (et j’en ai quelques uns). Il a tout à fait sa place dans ma ludothèque à côté de mon Splendor et KingDomino.

  3. Salmanazar dit :

    Merci pour vos réponses détaillées.

    Du coup, comme vous utilisez surtout la plage 7 à 10, avez-vous pensé à un autre système pour témoigner votre intérêt pour un jeu ? Par exemple, un code de 4 couleurs ou de 4 smileys.

    Et je vous rejoins sur le fait que le texte de la chronique demeure le principal !

  4. Tapimoket dit :

    Je rejoins Swatsh à ce niveau, et effectivement on en a parlé…. C’est vrai… Ceci dit la note n’est pas un repère à elle seule. Moi j’aime qu’on me lise, en particulier mes dernières lignes…

    Par exemple, je peux avoir mis une bonne note parce qu’il y a un réel effort sur le travail d’édition ou inversement le jeu est top mais le matos est super moche… Ainsi un jeu qui aurait une mauvaise note peut se rattraper autrement.

  5. SwatSh dit :

    Salut Salmanazar,
    C’est vrai 🙂 On nous fait souvent la remarque et on a même eu un débat interne à ce propos il y a 2 semaines.
    Il faut d’abord savoir que les notes sont libres. Il n’y a aucun dictat et tout le monde cote ce qu’il veut. Il y a quelques fois des éditeurs mécontents mais on ne change pas notre note pour autant sauf si on s’est trompé dans les règles auquel cas on supprime la chronique tant qu’on ne l’a pas corrigée en y jouant correctement.
    D’un autre côté, l’objectif de Vin d’jeu est de faire connaître les jeux, de partager notre passion et de faire découvrir. Il n’est nullement question de descendre des jeux! Nous avons beaucoup de respect pour les auteurs et éditeurs pour qui le jeux représente beaucoup d’investissement d’amour et de temps. Nous ne pensons pas qu’un 3 ou un 5 change beaucoup.
    Alors il est vrai que nous cotons rarement en dessous de 7, mais ça nous arrive. Ceci dit, nous pensons qu’en utilisant pleinement le panel de 7 à 10 (on n’hésite pas à mettre un 10 même s’il ne s’agit pas du jeu du siècle), le lecteur pourra se faire une bonne idée de notre ressenti sur le jeu. Personnellement, il y a clairement une différence entre mes 7, 7,5, 8, 8,5, 9, 9,5 et 10.
    Et puis, la note n’est pas tout, le texte est aussi important! 🙂
    Amuse-toi bien!

  6. Salmanazar dit :

    J’aime bien vous lire. Ma remarque concerne la notation proposée.

    Les jeux chroniqués ont trop souvent la note 7. Je me suis même fait un petit jeu dans ma tete : je parie sur 7 ou 7.5 avant de cliquer sur la chronique ^^

    Je comprends le consensus mais du coup, je trouve que la notation perd son intérêt.

    Allez y mettez des 3, des 4, des 9, des 10. La plage ne se résume pas à 7; 7.25; 7.5 ; 8 !

    C’est d’ailleurs plus intéressant si un chroniqueur met 3 et un autre 9 pour un même jeu. Après qq chroniques, on sait lequel est le plus proche de nos goûts et peut mieux nous orienter vers tel ou tel jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *