• Century La Route des Epices - FICHE DE JEU
  • 1

Century La Route des Epices

Note moyenne
7.33
(3 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (3 notes)
6.33
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1555 Century 1

Swa 12SwatSh 8/10

Century la route des épices est le premier jeu d’un tout nouvel éditeur: Plan B Games.  Plan B Games n’est pas un si nouvel éditeur que ça vu que les personnes qui se cachent derrière ce nouveau nom étaient les anciens responsables de Filosofia qu’ils ont vendu à Asmodée (d’où le plan b 😉 ).  Et quand on regarde la production fabuleuse de Filosofia (A la Gloire d’Odin, Ashes, Pandemic Legacy, Marco Polo,…), on se surprend à rêver devant un si bon début…

Century La Route des Epices est un jeu à ranger à côté de Splendor tant ses mécanismes, sa durée et son esprit en sont proches.  Il s’agit d’un nouveau jeu de récolte de ressources et de réalisation d’objectifs.  Les cartes objectifs exigent chacune une combinaison spécifique de ressources pour être acquises.  En fonction de la combinaison de ressources demandée, chaque carte objectif va rapporter plus ou moins de PVs.  Dès qu’un joueur réalise 5 objectifs, on termine le tour et on calcule des PVs.  Jusque là, rien de nouveau sous les tropiques 😉

Chaque joueuse joue à son tour et, à son tour, une joueuse réalise une des 4 actions :

  1. Jouer une carte marchand de sa main

    La poser face visible devant soi et réaliser son effet.  Les cartes marchand ont 3 effets possibles:1555 Century 2

    • Gagner des ressources
      Attention car les joueurs ont un entrepôt aux places limitées.  Il est impossible de dépasser le stock de 10 ressources sous peine de pure perte.
    • Echanger des ressources contre d’autres
      Les échanges peuvent être déséquilibrés : une ressource contre plusieurs ou inversement.
    • Améliorer 2 ou 3 ressources d’un cran
      Les ressources sont en effet classées par importance.  La jaune est la plus commune et peut être améliorée en rouge qui peut être améliorée en verte qui elle-même peut être améliorée en brune, la cannelle 🙂
  2. Acheter une nouvelle carte marchand et la placer dans sa main

    En dessous des cartes objectifs sont disposées les 6 premières cartes marchand de la pioche.  On peut prendre la carte marchand la plus à gauche gratuitement.  Si on veut prendre une carte plus à droite, on doit poser un cube ressource de n’importe quelle couleur sur chaque carte marchand située à gauche de celle qu’on prend.  Quand on sait qu’une carte qui produit des ressources en produit en général 1 ou 2.  Les cartes où sont déposées des ressources vont vite devenir intéressantes…
    Ceci est la mécanique de base de Century, une sorte de deckbuilding assez proche de celui créé par Mac Gerdts dans Concordia (votre Vin d’jeu d’l’année des lecteurs 2014) car on a toutes les cartes en main et on choisit laquelle jouer, sans système de pioche et de défausse.  Au fur et à mesure de l’avancée du jeu, on va se construire une main de cartes solide pour faire face à toutes les exigences possibles des cartes objectif.1555 Century 3

  3. Remplir un objectif

    Défausser les ressources nécessaires pour acquérir une carte objectif et la remplacer par la prochaine de la pioche.

  4. Reprendre toutes ses cartes marchand en main

    Et c’est là toute la subtilité de Century.  L’action de reprendre ses cartes en main est bien évidemment la moins rentable puisqu’on ne gagne rien en la réalisant.  Vous avez donc intérêt à la réaliser le moins souvent possible.
    Au début du jeu, tous les joueurs disposent des 2 mêmes cartes marchand: une procurant 2 cubes jaunes et l’autre permettant 2 améliorations.  Avec ces 2 cartes, il est possible de satisfaire à toutes les cartes objectif!!!  Evidemment, au prix de nombreuses actions de reprise des cartes en main.  Mieux vaut certainement gagner de nouvelles cartes vous proposant des actions plus puissantes que vous pourrez combiner entre elles…

1555 Century 4Century la route des épices est un jeu qui plaît.  Il est très simple, ses règles tiennent en 2 petites pages, et très profond.  Il est très abstrait car on oublie très rapidement qu’on manipule des épices au profit de cubes de toutes les couleurs.  Sa mécanique de production, d’échange et d’amélioration de cubes est très froide mais tourne très bien.  Au fur et à mesure du déroulement du jeu on va construire une main de cartes assez conséquente.  Cette construction de main de cartes est crutiale car vous devrez bien combiner vos cartes pour arriver aux objectifs proposés.  Cette construction de main va devenir de plus en plus complexe et il ne sera pas rare de voir un joueur bien contempler toutes ses cartes pour planifier la meilleure combinaison pour arriver à son objectif avant ses adversaires.  Car oui, tout comme dans Splendor, Century propose une sorte de course aux objectifs assez passionnante.

Même s’il est assez proche de Splendor, Century la Route des Epices ne fait pas doublon et s’en distingue suffisamment pour être apprécié à sa juste valeur par les amateurs du genre.  Son côté deckbuilding à la Concordia tourne à merveille.  Il propose un côté crescendo des plus succulents.  Ce nouvel éditeur Plan B Games, pas si nouveau que ça, a dores et déjà annoncé que Century La Route des Epices faisait partie d’une trilogie donc chaque volet sera publié l’année suivante (le second volet est prévu pour 2018 et le troisième en 19).  Chaque volet aura trait à un autre siècle, un peu comme pour les bâtisseurs à l’époque.  On est curieux de voir ce qu’ils nous ont concocté pour les prochains épisodes…


tapimoket

Tapimoket: 8/10

Century est souvent comparé à Splendor. Pourtant, je le trouve bien différent…

Certes, il faut fournir des cubes pour obtenir des objectifs, mais la ressemblance s’arrête là selon moi, si on peut parler de ressemblances. Century va plutôt s’appuyer sur la combinaison de ressources d’épices (cubes) qu’il faut transformer à l’aide de cartes actions, combiner les résultats de ces transformations et s’enquérir de nouvelles cartes actions, pour atteindre enfin la bonne combinaison et réaliser un objectif.

Les nouvelles cartes actions sont mises en ligne, à disposition de tous. La première à gauche ne vous coûtera rien, mais si vous visez une plus éloignée, il faudra égrener des cubes épices si précieux pour vos combinaisons… Attendre qu’elle se décale ou l’acheter chère de suite ? Ce sera aussi le dilemme. A savoir qu’il y a très peu de cartes capables de vous donner directement des cubes et si vous la laissez partir, vous risquez de le regretter…

Toutes les autres cartes serviront à faire une alchimie entre vos cubes pour atteindre enfin la bonne combinaison d’une carte objectif. Plus la carte objectif donne de points, plus elle sera exigeante en quantité de cubes. Placées également en ligne, on convoitera souvent celles de gauche puisqu’elles ramènent un petit bonus sous forme de pièces.

Si le jeu est un peu linéaire et que certaines cartes semblent un peu trop puissantes, le charme de Century viendra de toutes les alchimies réalisées avec les cubes, ainsi que l’acquisition et la combinaison des  cartes actions que l’on a en main. On ajoute, à cela, un beau design avec un thermoformage, des petits bols et de belles illustrations. Il ne manquait plus à pouvoir ranger, dans la boite,  les cartes qui seront probablement protégées par les joueurs aguerris vu qu’elles sont énormément manipulées… Mais pas possible Hélas…

Personnellement, je le trouve plaisant, fluide et zen. Il plaira à tous et j’aime beaucoup le manipuler. C’est un jeu avec une mécanique qui a du sel, curry vite l’acheter !


Belboudin 1

Belboudin: 6/10

Voila un jeu qui me pose des dilemmes au moment d’écrire ces quelques lignes…

Il y a au-delà de toutes considérations un jeu qui tourne bien, rapide, sans trop de choses compliquées à appréhender avec quelques twists bien sympathiques. C’est très ciblé pour plaire au plus grand nombre de joueurs et à ce titre il n’y a rien à dire c’est une réussite.

Mais pour moi c’est sans doute un peu trop lisse pour me donner le grand frisson ludique. C’est aussi l’impression par moment de faire beaucoup de vent pour pas grand chose car il va bien souvent falloir utiliser une carte pour obtenir un cube d’une couleur, qu’on transformera en deux cubes d’une autre couleur grâce à une autre carte, une troisième carte permettra de fabriquer des cubes d’une autre couleur et il faudra alors reprendre ses cartes en mains pour recommencer afin d’obtenir enfin la carte qu’on convoite… et constater que quelqu’un l’a prise avant vous ! Car l’autre joueur avait la carte lui donnant directement le fameux cube que vous cherchiez, et il existe très peu de cartes donnant directement des cubes colorés.

Ces cartes marquent une sacrée différence par rapport aux autres joueurs qui doivent s’époumoner à fabriquer par une multitude d’actions les dits cubes. Et j’ai été surpris dans ma dernière partie de voir ma collègue de jeu s’évertuer plusieurs tours de suite à transformer ses cubes, donnant l’impression de tourner en rond pour pas rien. Je sais bien que tout le sel de l’histoire est de réussir à détenir en main la bonne combinaison de cartes qui, une fois qu’elle tourne dans le bon sens, me donnera les ressources nécessaire. Mais j’y trouve au mieux beaucoup de frustration, au pire une façon peu intéressante d’arriver à des objectifs que d’autres joueurs, plus chanceux au moment ou les cartes sortent, arrivent à obtenir directement par le biais d’une seule carte.

Par ailleurs petit coup de gueule contre les choix éditoriaux avec un thermo très cheap, qui ne permet pas le sleeve des cartes (alors que pour un jeu avec autant de manipulation de cartes de nombreux joueurs vont le faire), une illustration de couverture tellement belle que je ne peux que regretter l’absence criante de thème du jeu (pire que dans Splendor) mais surtout des choix de couleurs qui sont, pour le daltonien que je suis, inacceptables car ils rendent le jeu injouable en l’état.
Vert/Jaune et Marron/Rouge c’est parfait pour m’obliger continuellement à demander à mes collègues de table de m’identifier les couleurs des cubes, de m’expliquer ce que réclament les cartes, et de me planter lamentablement lorsque deux minutes plus tard j’ai oublié ce qu’on m’avait dit… Les épices sont nombreuses, variées, très colorées, et tant qu’à vouloir imposer ce thème au jeu il y avait moyen de jouer sur des couleurs plus tranchées pour éviter ce désagrément.


1555 Century 8


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 9 minutes par SwatSh

1555 Century 5


Vin d’jeu d’music (pour accompagner Century la route des épices)

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(3 notes)
6.33
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Laurent
Lassant très vite
J’ai acheté Century en voulant avoir une alternative à Splendor que nous sortons souvent lorsque nous avons des joueurs occasionnels à la maison (rapide, et simple à expliquer). J’ai trouvé quelques défauts assez gênant à Century: au contraire de Splendor, on ne ressent pas une mise en place stratégique des joueurs là où l’achat des cartes dans Splendor avait une grande importance pour acheter de prochaines. Dans Century, j’ai vite observé que l’achat des cartes actions s’arrête relativement vite pour finalement enclencher une répétition de poses de cartes actions dans un certain ordre afin d’obtenir des épices en relation avec les cartes objectifs en jeu.Bref, ma note finale pourrait finalement être simple: démarrée à 8 pour finir à 5 après plusieurs parties.En savoir plus sur http://www.vindjeu.eu/2017/07/01/century-la-route-des-epices/comment-page-1/#comments#vMqE6Dpdl3kmfzeM.99
par Denis
Sans saveur
Un comble pour un jeu censé être ... épicé !Je ne peux que 'plussoier' l'avis de Belboudin. Le jeu tourne bien et est sympa. Ni plus ni moins.Je n'ai pas son problème de daltonisme, mais quitte à être sévère, je rajouterais que, comparé au matériel offert pour le prix, il n'y a pas photo avec un autre jeu qui fait le buzz e ce moment : Dire Forge.
par Meemtyke
Un bon jeu familial !
Century est un tres bon jeu de niveau familial. Il n'est ni trop long, ni trop compliqué. Le thème est accessoire, mais il est amusant de fabriquer sa machine à point! Mon seul reproche est La trop grande différence de force entre les différentes cartes. Certaines cartes sont beaucoup plus forte que d'autres. Un jouer sera vraiment avantagé s'il réussit à choisir une carte production avant un De ses adversaires.Mais, j'aime beaucoup tout de même !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Laurent Dubuc dit :

    J’ai acheté Century en voulant avoir une alternative à Splendor que nous sortons souvent lorsque nous avons des joueurs occasionnels à la maison (rapide, et simple à expliquer). J’ai trouvé quelques défauts assez gênant à Century: au contraire de Splendor, on ne ressent pas une mise en place stratégique des joueurs là où l’achat des cartes dans Splendor avait une grande importance pour acheter de prochaines. Dans Century, j’ai vite observé que l’achat des cartes actions s’arrête relativement vite pour finalement enclencher une répétition de poses de cartes actions dans un certain ordre afin d’obtenir des épices en relation avec les cartes objectifs en jeu.
    Bref, ma note finale pourrait finalement être simple: démarrée à 8 pour finir à 5 après plusieurs parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *