• Les bâtisseurs: Moyen-Age - FICHE DE JEU
  • 7

Les bâtisseurs: Moyen-Age

Note moyenne
7.40
(5 notes)
Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

 

SwatSh:   7,5 /10

Dans Les Bâtisseurs: Moyen-Age ce qui manque c’est le « du » 😉  Et comme ça sonne pas bien, on va juste l’appeler « Les Bâtisseurs » 😉

Donc, Les Bâtisseurs est le dernier jeu de Frédéric Henry, l’auteur des très bons The Adventurers, Timeline et Rush n’Crush.  Les Bâtisseurs, c’est également le petit dernier de l’éditeur de qualité qu’est Bombyx qui nous a sorti de chouettes petits jeux tels que Gentlemen Cambrioleurs ou le très bon Noé.

Les Bâtisseurs est un petit jeu de cartes malin.  La première chose qui m’est venue à l’esprit lorsque j’ai découvert la mécanique, c’est « c’est simple mais fallait y penser ».

Il y a 2 types de cartes dans Les Bâtisseurs:
1) Les bâtiments qui rapportent de l’argent et des PVs lorsqu’ils sont construits et qui nécessitent une combinaison de 4 ressources pour être construits
2) Les ouvriers qui apportent divers combinaisons de ressources nécessaires à la construction des bâtiments mais qui devront être payés pour pouvoir livrer ces dites ressources.

A son tour, on peut réaliser 3 actions gratuites et autant d’actions payantes qu’on veut en sachant qu’il est très rare (sauf à la fin) qu’on réalise plus de 3 actions car les actions payantes coûtent très cher.  Les actions possibles se résument aux 5 « P »s et sont:
Prendre une carte bâtiment parmi les 5 disposées et la poser devant soi face « en construction »
Prendre une des 5 cartes ouvriers
Poser et payer un de ses ouvriers à côté d’un bâtiment pour lui apporter des ressources.  Quand un bâtiment est fourni de toutes les ressources nécessaires, il est retourné face construit et rapporte de l’argent et des PVs.
Passer et gagner de l’argent en fonction du nombre d’actions qu’on sacrifie

Le premier joueur à atteindre 17 PVs gagne la partie.  Pas plus compliqué que ça.

Les Bâtisseurs est donc un jeu assez simple, facile à sortir et agréable à jouer.  Les Bâtisseurs est très tactique car on va attendre son tour pour réfléchir (brièvement) aux actions qu’on veut réaliser et aux cartes qu’on veut prendre ou jouer.  La tactique est assez simple: choisir les cartes ouvriers qui rapportent ensemble exactement les ressources nécessaires à la construction d’un de ses bâtiments, ni plus ni moins.  En effet, les ouvriers ont un coût en fonction du nombre et du type de ressources qu’ils apportent.  Si on apporte trop de ressource pour un bâtiment on payera trop cher et ça risque de nous être fatal.  Il faudra aussi un peu de chance pour pouvoir avoir l’opportunité de piocher des ouvriers et des bâtiments compatibles entre eux.  Les Bâtisseurs n’est pas très profond et les réflexions sont faciles.  J’aurais aimé un peu plus de profondeur avec, par exemple, des bâtiments apportant certains bonus ou bien des types de bâtiments qui rapportent des points bonus si on arrive à les construire ensemble ou des trucs du genre.  Mais on me souffle à l’oreille que l’auteur est occupé de préparer d’autres Bâtisseurs plus élaborés… miam miam 😀

____________

Philrey212:      7/10

Beaucoup de « fuzz » autour des Bâtisseurs. J’étais donc curieux d’essayer cette petite boîte de jeu de gestion aux règles simples. Je ne vais pas dire que je suis un peu déçu mais j’avoue que je m’attendais à un peu plus. Malgré ses règles simples, les possibilités sont grandes, entendez qu’il sera difficile à un joueur de rester bloqué à cause qu’un joueur ait « volé » un bâtiment ou un ouvrier avant lui. Par contre, il faut évidemment optimiser tous ses coups ou du moins « s’équiper » d’ouvriers assez polyvalents pour pouvoir répondre aux exigences d’un max. de bâtiments.

Comme dit si bien Raf, facile à sortir mais pas trop souvent (peut-être) … à voir.

____________

Raf:     7/10

Les bâtisseurs est un jeu de pure optimisation, le début est assez lent car il faut d’abord se choisir une série d’ouvriers pour pouvoir faire un max de combinaisons pour la construction des bâtiments. lors de cette sélection d’ouvriers la chance peut plus ou moins vous aider, mais c’est très minime tellement il y a de solution ensuite il faut optimiser car les parties sont relativement serrées et donc le moindre coup peut être de trop. Les bâtisseurs a le gros avantage de pouvoir être sorti facilement mais souvent ça c’est autre chose

____________

Pascal:     7,5/10

Les Bâtisseurs est un jeu qui s’explique en quelques minutes, les parties sont courtes.  On pourra le sortir facilement et avec des publics variés.  Il demande de la réflexion et le vainqueur cela celui qui aura optimisé le plus (et accessoirement qui pourra profiter d’un peu de chance dans le tirage des cartes).   A noter que les actions supplémentaires, sont très coûteuses.  En début de partie, on s’en tient aux 3 premières permises.

Le format est bien, les règles sont claires, la durée est bien, les illustrations sont tops, …  mais j’ai trouvé qu’il manquait de fun.  Les tours se suivent et se ressemblent, il n’y a pas beaucoup de stratégies gagnantes, et l’interaction est faible … (on peut prendre une carte qui intéresse le suivant, mais c’est un tour perdu pour soi et comme les parties sont courtes, cela peut être fatal !).  Il manque un petit truc pour en faire un grand jeu.

____________

PhilTap:  8/10

Une joli boîte métallique avec un effet 3D grâce à son bombage. Des illustrations style BD et un prix plus qu’abordable. Il a tout pour attirer l’œil. La signature est de Frédéric HENRY, auteur des célèbres TimeLine et Adventurers. Mais cette fois, il a décidé de se lancer dans la gestion.  Avec les bâtisseurs ont restera quand même dans un niveau léger et rapide, puisqu’une partie dure environ une demi heure.

Le principe est assez simple. Il y a deux paquets de cartes. Des grandes qui représentent des bâtiments du moyen âge et des cartes de taille standard qui représentent des ouvriers avec 5 sortes de compétences, ainsi que des pièces de monnaie. On étale 5 cartes de chaque paquet que l’on renouvelle avec une pioche. Les joueurs devront alors choisir des cartes bâtiments ou ouvriers avec des actions, et faire les bons choix pour affecter ces ouvriers aux bâtiments pour les construire, là aussi en dépensant des actions et de l’argent. Une fois les constructions réalisées, on gagne des points de victoire (17 pour gagner). On aura alors un petit jeu de gestion où les choix, les combinaisons seront importants pour économiser des actions et aller plus vite que ses adversaires.

Les bâtisseurs est un jeu plaisant, facile à sortir et tout à fait dans l’esprit du « jeu en famille » ou avec des amis joueurs occasionnels. Bien que le tirage des cartes apportent une part de hasard, il demeure un jeu captivant et agréable. Une belle réussite…

On regrettera juste que qu’un sachet zippé ne soit pas fourni pour ranger les pièces.

____________

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

7 de réponses

  1. Laurent dit :

    Dans le même esprit, je préfère largement Splendor, même si il est bien moins riche thématiquement.

    Dans les bâtisseurs, le joueur actif a bien trop d’actions à jouer à son tour et les adversaires s’ennuient pendant ce temps. Ceci est très flagrant en fin de partie où les joueurs se mettent à faire des actions supplémentaires et donc à faire des calculs dans tous les sens.

    J’aime beaucoup Fred Henry pour avoir discuté avec lui à Essen mais ce jeu que j’ai acheté (sous le coup du buzz et compte tenu de son petit prix) n’est pas sorti beaucoup depuis l’achat.

  2. Serval dit :

    Bonjour

    Pas vraiment emballé par ce jeu dont je trouvais le mécanisme peu novateur, je tiens à signaler que je fus le seul 🙂
    Ce jeu à le mérite, tout comme Catane, de permettre aux novices de s’imprégner d’une douce stratégie avant d’aller plus loin encore…un tremplin vous dis-je !
    Je me demande si j’ai mauvais gout ?

  3. Crenom dit :

    Hé bien Barti, voilà un premier commentaire qui fait plaisir 🙂
    Merci et amuse-toi bien,
    SwatSh.

  4. Barti dit :

    De mon côté, pour mon premier commentaire sur ce merveilleux site que je viens voir tous les jours (merci d’ailleurs!), je voudrais faire une ovation pour ce jeu.
    Dès ma première initiation, avant le 3e tour, je me suis dis « Je le veux !
    Ce que j’apprécie dans cette boite, c’est que je peux faire découvrir les jeux de stratégies à des personnes qui n’aiment pas ça. Et ça fonctionne : les dessins sont sympas, les règles simples, c’est de la stratégie pure sans que les autres viennent (trop) nous enquiquiner (moi, j’apprécie ces jeux d’optimisation, et je pense que les non-initiés aussi).

    Bref pour moi, une véritable pépite ludique que je n’hésite pas à sortir, car je suis sûr du résultat : tout le monde aime ce jeu, c’est un fait, je l’ai fait tester à un grand nombre de personne, et tout le monde en redemande !

  5. Crenom dit :

    Exact Mathias. Le but de ma chronique n’est pas d’expliquer toutes les règles dans les détails mais tu as tout à fait raison.
    Amuse-toi bien.
    SwatSh

  6. Matthias dit :

    Petite rectification sur la condition de fin/victoire: le 1er à 17 PV entame le dernier tour (le 1er joueur est visible avec une carte spéciale), afin que tous ait joué le même nombre de tour.

    Puis on compte les points et celui qui en a le plus l’emporte.

    Petite nuance qui peut vous coûter la victoire, je parle d’expérience. 🙂

  7. thonywood dit :

    Je trouve ce jeu très intéressant et très rapidement passionnant. Simple à expliquer, même à des non-joueurs, il est terriblement tactique. J’ai vu gagné une partie avec simplement 3 personnages ou tout s’imbriquait parfaitement (hasard aussi). Le jeu devient de plus en plus fin au fil des parties et tout le monde prend du plaisir parents/enfants (9, 11 et 14 ans) et entre amis aussi. Les dessins sont très beaux et agréables. Les parties sont rapides et s’enchaînent avec plaisir. J’attends les extensions avec impatience. Un jeu qui sort souvent à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *