• Coimbra - FICHE DE JEU
  • 21

Coimbra

Note moyenne
9.60
(5 notes)
Mise en place: 20' - Règles: 35' - Durée par joueur/euse: 35' - Meilleur score: 168
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
7.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1926 Coimbra 1

1886 Essen 2019 201

SwatSh:  10/10

Pour faire un bon jeu, il faut un bon auteur me direz-vous!  Et vous avez raison !  Avec leurs réalisations précédentes que sont les excellents Egizia, Grand Austria Hotel et notre coup de coeur 2017 Lorenzo Le Magnifique, on peut dire que la paire d’auteurs de Coimbra a déjà prouvé qu’ils savaient faire de bons jeux.

Mais outre un bon auteur, on a souvent tendance à l’oublier, il faut également un bon éditeur.  Je parle de l’éditeur original (pas des traducteurs).  L’éditeur qui va travailler avec l’auteur sur l’équilibre et les finitions de son jeu.  Et ce travail d’équilibrage et de façonnement et loin d’être anecdotique.  Je ne compte plus le nombre de jeux qui sont partis d’une ou plusieurs très bonnes idées et qui n’ont pas été fignolés suffisamment pour terminer une partie en des phrases similaires à « c’est dommage ».  « J’ai adoré ceci et celà mais le déséquilibre ici, la longueur là-bas, la répétitivité par là rendent le jeu bof bof ».  Et le rôle de l’éditeur est crucial ici.  Ce qui est clair, c’est que l’éditeur Eggertspiele dispose actuellement d’une équipe de design de jeux incroyable.  Tout ce qui passe entre ses mains, sort en petit bijou.  Jugez plutôt : Great Western Trails, Vin d’jeu d’l’année catégorie expret 2017, Mombasa, Vin d’jeu d’l’année 2016, Descendance, Vin d’jeu d’l’année 2012, Rococo, Cuba,…  L’équipe sait y faire et nous sort encore une perle incroyable cette année.  Et on n’a pas encore joué à leur seconde sortie, Blackout Hong Kong qui s’annonce également sous les meilleurs auspices.

Il n’y a pas à dire, on n’a pas encore gouté à tous les jeux d’Essen 2018 qu’avec déjà Gugong, Neko et maintenant Coimbra, il s’annonce comme un très grand cru !1926 Coimbra 2

Tout comme avec son aîné (Lorenzo), Flaminia et Virginio, les 2 auteurs de Coimbra, ont encore voulu jouer et innover avec une mécanique tournant autour des dés.  On commence en effet chacun des 4 tours de jeu par jeter tous les dés puis à en prendre un, chacun à son tour, dans le pot commun jusqu’à en avoir 3 chacun.  Les dés ont 2 informations importantes: leur valeur et leur couleur.

La valeur des dés

Les joueuses vont ensuite placer leurs dés sur les 4 lignes d’acquisition de cartes.  A l’exception de la première ligne qui fonctionne dans l’ordre inverse, plus la valeur de leur dé est élevée, plus le dé sera placé à gauche.  Si on place un dé de même valeur qu’un autre, c’est l’ordre de placement qui compte (le premier dé placé sera à gauche).

Après cette phase de placement, on va résoudre ligne par ligne, chaque dé de gauche à droite.  La propriétaire du dé le plus à gauche est la première à pouvoir acheter une carte de la ligne.  La carte va indiquer avec quelle ressource il faudra l’acheter (soit des sous soit de la force militaire) et le dé va indiquer combien elle va coûter.  Un dé de valeur 5 pourra donc acheter une carte pour 5 sous ou 5 forces militaire.

C’est la première invention ingénue de Coimbra 🙂  La valeur du dé va indiquer l’ordre de choix des cartes et le prix d’achat!  Plus un dé aura une valeur élevée, plus tôt on pourra choisir une carte et plus cher on la paiera.

1926 Coimbra 3

Les cartes

Les effets des cartes sont assez classiques et multiples: gagner des PVs, des ressources, des revenus réguliers, des capacités,…  De nombreuses cartes se combottent bien entre elles ce qui va apporter pas mal de tension dans la prise des cartes.  De plus, elles sont classifiées en aires permettant une montée en puissance de leurs effets.

La mécanique de draft de dés et de placement de dés ne vous apportera pas une maitrise 100% sur l’acquisition des cartes mais c’est tant mieux car ça vous obligera à distinguer votre stratégie des autres joueuses pour éviter qu’elles ne prennent les cartes les plus intéressantes pour votre jeu.

De plus, certaines cartes vont apporter des couronnes et l’ordre du prochain tour se fera en fonction.  Libre à vous de « sacrifier » des actions afin d’obtenir un maximum de couronnes pour pouvoir prétendre à la première place du tour et avoir une plus grande maitrise sur l’acquisition des cartes (si vous êtes le premier à placer un dé de valeur 6 sur une ligne, vous payerez une carte très cher mais êtes assurée de pouvoir prendre celle qui vous intéressera).

Toutes les cartes sont d’une des 4 couleurs du jeu et permettent d’avancer sur une des 4 échelles du jeu.  Ces 4 échelles ont une couleur correspondante aux 4 couleurs de dés (tout se tient) …

1926 Coimbra 4La couleur des dés

Outre la valeur, la couleur de vos dés est importante puisqu’elle aura un effet durant la phase qui suit celle de l’acquisition des cartes.

Vous allez évoluer le long des 4 échelles en fonction de la couleur des cartes que vous acquerrez.  En fonction de l’endroit où vous vous situerez le long de chacune de ces échelles, vous allez gagner un bénéfice, soit en ressource, soit en PVs, soit en points de voyage qui vous permettront de déplacer votre voyageur dans le Portugal afin de gagner différents bonus et PVs.

Les choix

Les choix les plus importants dans Coimbra sont les choix des dés.  La valeur du dé est importante afin de déterminer quelle carte vous pourrez prendre mais aussi son prix.  Sa couleur n’est pas à négliger non plus puisqu’elle va déterminer le type de revenu que vous obtiendrez en fin de tour.  Et ces choix ne seront pas faciles car ne pas être premier à pouvoir choisir une carte est un choix difficile à prendre, payer une carte son juste prix en fonction de vos finances en est un autre et bénéficier un maximum de vos avancées sur les échelles est important également.  En outre, avoir le dé de la bonne valeur sur la bonne couleur ne surviendra pas souvent!

De plus, ces choix engendrent d’autres choix tout aussi difficiles: quelle carte acquérir, pour obtenir quel effet, pour monter sur quelle échelle, où déplacer son voyageur, quels objectifs de fin de partie réclamer,…

Et c’est simple, on ne pourra pas tout faire et il vous faudra vous fixer une stratégie en fonction de l’évolution de la partie, de ce que les autres joueuses vous laissent et des différentes opportunités et combos qui surviendront.  Et les stratégies sont nombreuses.  On est souvent étonné, en fin de partie, de découvrir que chaque joueuse s’est développé autrement, l’une a visité tout le Portugal, l’autre a acheté beaucoup d’objectifs de fin de partie, l’autre s’est principalement développée sur les échelles, celle-ci a fait fructifier ses ressources pour en obtenir des PVs et la dernière a investi dans les cartes rapportant des PVs.  Tant de stratégies et de mixte de stratégies différentes qui vont apporter un jeu riche et profond, aux multiples possibilités.  Il y a tellement de possibilités dans Coimbra qu’il faudra en sacrifier car vous ne pourrez pas tout faire.  Bien observer vos adversaires et les bloquer peut aussi être gage de victoire.  Si on fait abstraction d’un thème plaqué (ce qui est souvent le cas dans ce type de jeu), Coimbra séduit tant il a d’atouts et de qualités.  Avec un système de dés innovant, Coimbra a tout pour être une des stars de cette année.  On se fera un plaisir d’aller la visiter encore et encore tant elle a à nous faire découvrir.  Il fait très beau à Coimbra.

1926 Coimbra 5


1886 Essen 2019 71

Ren: 9,5/10

Attention, attention, alerte à la bombe chez Eggertspiele. Ou plutôt devrais-je dire énième alerte à la bombe chez Eggerstpiele… Après Mombasa, après Great Western Trails, et après d’autres encore, voici venir Coimbra. Et derrière cette alerte à la bombe on retrouve Flaminia Brasini et Virginio Gigli, les auteurs de Egizia (injustement sous-estimé) et Lorenzo il magnifico. Excusez du peu ! Le ramage est-il à la hauteur du plumage ? Totalement !

Bon pas besoin de vous décrire le jeu, c’est parfaitement fait plus haut. Par contre besoin de vous partager mon feeling.

Original ? Ok : encore une nouvelle utilisation des dés, ou plutôt précisément une nouvelle combinaison d’utilisation des dés (placement, valeur, ordre de placement et couleur – waouw !)

Interactif ? Ok : ordre de placement des dés, choix des cartes.

Choix multiples ? Ok : on ne fait que choisir tout au long de la partie.1926 Coimbra 4

« Densité » ? Okkkkkkkkkkkk : 4 tours, 3 choix de dés par tour. Dense de chez dense. Chaque décision est cruciale. L’atmosphère est à couper au couteau.

Plaisir ? Okkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk


1886 Essen 2019 204

Philrey:     9/10

Coimbra sentait bon à la lecture de ses règles, en préparation du Spiel 2018 à Essen. Assez pour en faire l’acquisition au salon même. A-t-il tenu toutes ses promesses? Par ses mécaniques, certainement. Mais … oui , il a y mais.

Mécaniques:

Un petit draft de dé: Les dés sont lancés en début de tour. Ensuite, chaque joueur à son tour en choisira un, le placera sur un des 4 emplacements Action disponibles: château, haut de la ville, milieu de la ville et bas de la ville. Ainsi jusqu’à ce que chaque joueur ai placé 3 dés.
On résout ensuite les zones en commençant par le château et le haut de la ville. L’ordre est déterminé par la valeur des dés. Au château, c’est du plus petit au plus grand. En ville, c’est du plus grand au plus petit. Au château, il n’y a pas de coût pour prendre une tuile. En ville, la valeur du dé détermine le coût de la carte. Et la carte indique s’il faut payer en pièces (représentant la richesse) ou en blasons (représentant la puissance militaire).

1926 Coimbra 6Les dés

Comme on l’a vu, la valeur est importante pour l’ordre de sélection dans la ville et pour le coût d’achat des cartes.
Mais ce n’st pas tout. La cerise sur le gâteau, la couleur des dés vous donnera un revenu en fonction des 4 échelles présentes: revenu en points de voyage, en pièces, en PV ou encore en blasons.

Les cartes

Leur bonus est le coeur du jeu. C’est grâce à elles qu’on pourra évoluer sur les 4 échelles de revenu et qu’on pourra bénéficier de bonus.

Tout est magnifiquement bien imbriqué. Les joueurs ne pourront pas tout maîtriser et les choix seront difficiles.
Ce qui engendrera des temps morts. Temps morts causés par la réflexion un peu longue de certains joueurs. Causés également par l’attente de son tour qui est déterminé par la valeur des dés en ville. Ceci dit, après plusieurs parties, les joueurs iront plus vite, c’est certain.

Coimbra a répondu à nos attentes. Un jeu solide pour joueurs avertis!

1926 Coimbra 7


1892 Petite mort 6

Dan10/101926 Coimbra 8

En voilà un excellent jeu!  Stratégie, interaction, originalité, tout y est!  Le tout sans être exagérément complexe (35 minutes pour les règles et ensuite tout roule), ni trop long (4 tours d’une demi-heure chacun à 4 joueuses).

La mécanique d’enrôlement des personnages et d’activation des revenus sur base d’un draft de dés colorés est vraiment géniale (original et très subtil), hyper interactive et tactique.

Il existe manifestement des stratégies gagnantes assez différentes, qui différencieront en outre de partie en partie sur base de la mise en place et des objectifs communs définis aléatoirement en début de partie ce qui assurera une certaine rejouabilité.

Au final, un terrible jeu, très intense qui mérite indéniablement le détour.


chaps-1

Chaps: 9,5/10

Une si bonne note sur un jeu où le thème est totalement plaqué il faut que le plaisir ludique soit fort et pour moi il le fut. Il y a beaucoup de choses que j’apprécie.

Le matériel, ses couleurs, tout cela est agréable à regarder, manipuler.

La mécanique des dés bien sûr, on en choisit la valeur en fonction de nos ressources disponibles et de nos dépenses prévues à cette manche. Mais aussi de la priorité nécessaire sur la ligne choisie pour le gain de cartes, pas la peine de mettre un 6 si 3 cartes nous conviennent de manière égale. On en choisit la couleur en fonction des revenus que l’on souhaite déclencher à cette manche, évidemment le blanc joker est bien pratique.

Déjà il est très plaisant de croiser tous ces facteurs en associant les bonus que le jeu va nous offrir et que tout cela combote bien.

On met en place une stratégie sur la partie, tout est profondément interconnecté. Les cartes objectifs dépendant des montées sur les pistes, bien sûr cela rapporte des PVs de monter sur les pistes mais les cartes objectifs dépendant de la valeur finale d’une piste donnée sortent tôt donc il faut les prendre et donc savoir où l’on va…

1926 Coimbra 9Il est toujours agréable dans un jeu où il y a des choix à faire de se donner une direction dès le début, d’ailleurs avec les 2 cartes du setup et la position de son pèlerin, déjà on se met sur un chemin stratégique, à nous par la suite de l’optimiser en faisant comboter les différents mécanismes du jeu.

Et on fait de tout, on va à chaque manche choisir ce que l’on développe, certes nous auront des axes privilégiés mais on peut tout faire si on s’y prend bien et il vaut mieux tout faire, en 4 manches seulement, le jeu est vraiment bien équilibré. Si à une manche on a que peu développé ses ressources, ce n’est pas très grave on va pouvoir compenser à la manche suivante. Certes il faut bien calculer son coup mais il y a toujours une voie bénéfique et c’est vraiment très plaisant pour ça. Trouver le chemin vers ce que l’on veut faire et l’appliquer.

Pour les PVs le fait de se contruire un objectif global va nous permettre de vraiment construire sa partie, c’est très bien. Par exemple, mettons que la piste pèlerin a 16 en PV max et nos cartes de départ nous orientent pèlerinage, on part là-dessus, là on étudie avec précision les chemins de pèlerinage pour prévoir sur toute la partie ce que nous allons déclencher comme bonus en respectant un timing bien étudié dans l’enchainement des monastères. On regardera aussi immédiatement les cartes « voyage » pour les PVs conditionnels fin de partie et voir le coût de celles qui nous importent le plus et à chaque tour évidemment les cartes personnages.

Tout a été très bien équilibré dans Coimbra. Par exemple l’ordre du tour, fondamental, tout est fait pour qu’il tourne et c’est très bien pas de win-win. Vous êtes dernier ? 2 couronnes, prenez la tuile 3 couronnes et déjà vous êtes sur les rails pour être premier au prochain tour.1926 Coimbra 10

Et l’interaction est évidemment très forte, concurrence sur les dés, concurrence sur les pistes, concurrence sur les cartes mais … Pas de blocage désagréable, tout le monde peut bénéficier des bonus des monastères, tout le monde peut bénéficier des cartes « voyage » bonus fin de partie.

Je reviens sur le pèlerin, là aussi il est plaisant de calculer son trajet, certaines tuiles vont scorer fort en fin de partie si on a bien fait ce qu’il fallait, jusque 20 points en un coup possible, à nous d’adapter le chemin de notre pèlerin, en tenant compte aussi des tuiles bonus oneshot et des PVs plutôt à débloquer en début de partie, comme la tuile scorant en fonction des monastères non visités.

Donc Coimbra est un jeu que j’ai trouvé parfaitement équilibré, au temps de jeu parfaitement calculé, aux mécaniques imbriquées les unes dans les autres, certes le thème est on ne peut plus plaqué mais faire fonctionner ces mécaniques entre elles pour atteindre notre objectif est un vrai plaisir.



1926 Coimbra 15


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 15 minutes par Ren


Vin d’jeu d’vidéo

La bouteille de Chaps en 36 minutes


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Benoît
Bon jeu
J'ai mis 2h30 à lire toutes les règles dans le détail^^
Ca m'a paru bien compliqué mais à ma grande surprise une partie n'est pas si longue que ça. Franchement le jeu est bien et la mécanique est ultra bien trouvée. Les choix sont très importants et très présents. Mais la chose que je reprocherais quand même au coimbra, et bien pour une fois, c'est peut-être d'être trop équilibré. Et oui, on reproche souvent aux jeux d'être déséquilibrés, mais là, c'est tellement bien équilibré, que j'ai parfois l'impression que du coup les choix ne servent à rien, quoi qu'on choisisse, tout est bien ! Toutes les cartes sont bien, tous les dés à choisir peuvent avoir des avantages et inconvénients, du coup en fait, pourquoi choisir ? J'ai peut-être loupé quelque chose. C'est quand même un très bon jeu mais je lui préfère des jeux minimalistes qui se prendront moins la tête sur des centaines de règles subtiles.
par pierric
ok pour cette fois
Contrairement à votre notation sur Gugon, cette fois je suis plutôt d'accord : le jeu est très bien. Il est court, tendu avec des mécaniques impeccables. Bon, le thème est naze et je ne suis pas fan du tout des illustrations (ça pique vraiment les yeux) mais rien à dire sur la qualité du jeu. Après, je suis un peu d'accord avec Yoann, je vous trouve très généreux parfois. Si celui ci a une note de 9,62, combien devrait avoir des jeux vraiment incroyables (je n'en cite pas car sinon, on va me dire que les jeux que je cite sont moins bien que Coimbra : les goûts et les couleurs) ? Il me semble tout de même que malgré sa super qualité, il y a des jeux supérieurs à celui-ci. Mais attention, j'adore votre site hein, ne vous y trompez pas !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

21 de réponses

  1. MICHAEL DARNE dit :

    bonsoir j’ai eu la confirmation de l’éditeur que cette combo est bien réalisable.
    bon jeu à tous

  2. darne dit :

    bonsoir C’est vrai que la combo est mortelle mais rien ne semble l’empêcher.
    merci pour vos réponses

  3. SwatSh dit :

    Merci Yoann & amuse-toi bien 🙂

  4. yoann dit :

    évidemment pas possible. Le jeu perdrait en intérêt avec une combo mortelle comme celle là.

  5. SwatSh dit :

    Salut Michael, cela fait trop longtemps que j’y ai joué pour pouvoir te répondre malheureusement. Si tu te débrouilles en Anglais , je te conseille d’aller poster ta question sur BGG.
    Amuse-toi bien

  6. MICHAEL DARNE dit :

    bonjour , j’ai une petite question il existe une carte qui dit « récupérer une carte défaussée pour 3 or ou 3 gardes ». peut on avec cette carte récupérer la carte qui permet de réactiver le pouvoir d’une carte et ainsi réactiver la 1 ère carte afin de récupérer une autre carte dans la défausse . cette combo est elle possible ? d avance merci pour vos réponses

  7. Trindel dit :

    J’aime bien, mais a la longue il va être relégué dans l’ombre de Lorenzo Il Magnifico. (Son grand frère à qui il ressemble beaucoup, mais est moins profond à mon goût) Avec seulement 12 actions et tellement de choses qui découle de chaque actions, je sens des fois que j’ai pas autant de contrôle que dans d’autres jeu et souvent on voit des joueurs penser bien trop dû a tout ce qui en découle de ses actions. (Lorenzo en a 24) Coimbra reste un super jeu, par de supers auteurs, mais plusieurs jeux des mêmes auteurs le surpasse.

  8. SwatSh dit :

    Hé hééé, content qu’il t’ait plu. Tu as bien fait de craquer. Nous on l’adore aussi
    Amuse-toi bien Lugdanum.

  9. Lugdanum dit :

    Hello
    C’est malin de votre faute, oui car c’est encore et toujours de votre faute, j’ai craqué, vos avis ont fini par me convaincre. J’ai dû l’acheter, pas le choix… Une seule partie pour l’instant mais très très envie d’en refaire, j’ai adoré.
    MERCI à toute l’équipe !!

  10. SwatSh dit :

    Et oui Yoann. Lors de nos soirées jeux, je mesure toujours tout avec un chrono: mise en place, explication des règles et partie. Nous aimons prendre notre temps, donc, il y a toujours moyen de faire plus vite mais ici c’est garanti sans OGM, chrono à l’appui 🙂
    Amuse-toi bien!

  11. yoann dit :

    J’avais vu mais je ne savais que c’était une « mesure » réalisée par vous. Toujours top Vindjeu. Donc un jeu de 2H, parfait.

  12. SwatSh dit :

    Salut Yoann,
    C’est indiqué dans le cadre rose au-dessus de la fiche.
    Amuse-toi bien!

  13. yoann dit :

    Pourrriez-vous me dire combien dure environ une partie de coimbra à 4?

  14. SwatSh dit :

    C’est beaucoup mieux expliqué que par moi le zeptien, merci 😉
    Amuse-toi bien!

  15. le zeptien dit :

    Après 3 parties de Coimbra, je suis enchanté par le jeu, pas ses illustrations, et l’intensité des parties. J’ai joué avec 5 joueurs différents pour le moment et ils sont conquis aussi. Les notes de la rédaction de Vin d’jeu sont conformes à notre ressenti sur Coimbra en tout cas.
    Noter des jeux, sur la longueur, c’est toujours complexe et on le voit d’ailleurs sur d’autres sites. Par exemple, un jeu qui valait 9,5 sur 10 il y a 12 ans les vaut-il toujours aujourd’hui ? Pour les nostalgiques, ceux qui en ont fait plein de parties, ceux qui y jouent encore, sans doute mais pour ceux qui le découvrent ? J’ai vu arriver de nouveaux joueurs qui trouvent Puerto Rico, Tigre&Euphrate, Brass ou Carson city pas si super que çà et qui mettraient plutôt 10/10 à Blood Rage, Anachrony ou Gloom Haven. L’évolution des mécanismes ludiques, du matériel de jeu, des goûts des joueurs, et l’arrivée de nouveaux gameurs rendent mouvants les critères de notation, et il est bien compliqué en effet de revenir en arrière.

  16. chaps dit :

    Toujours heureux du partage

  17. yoann dit :

    Je suis content d’avoir fait ma remarque car je suis convaincu par vos réponses. Continuez comme ça. Merci chaps pour tes vidéos explicatives, j’adore.

  18. chaps dit :

    Personnellement quand je note je ne compare pas avec Trickerion ou A few acres of snow, j’analyse le plaisir ou déplaisir de jeu pendant ma partie puis je me demande pourquoi. Si je sors de la partie heureux avec l’envie de recommencer de suite et en plus en voyant des surprises, des originalités du jeu je serais entre 9 et 10. Si le jeu est très bien mais si un ou deux points sont un peu en retrait et me font regretter de ne pas pouvoir dire whaou je pourrais mettre 8 ou 8,5. Une originalité très positive tirera vers le haut, le thème archi plaqué vers le bas… Tout ça crée la note individuellement pour chaque jeu. Un jeu à qui je mettrais 6 voire 5 serait un jeu que je n’ai pas aimé (sans forcément être mauvais) donc je préfère m’abstenir, à 7 le jeu m’a plu mais bon il ne ressortira pas tout de suite par manque d’originalité par exemple. C’est comme cela que j’aborde la notation. Je met un 9,5 whaou mais ce ne veut pas dire que je l’apprécie exactement au même niveau qu’un autre 9,5… Le plaisir ludique est multifactoriel et personnel : matériel, le thème, l’originalité des mécaniques, la fluidité, la sensation de construction, la logique globale du jeu….

  19. yoann dit :

    Je comprends tout à fait la difficulté. c’était juste pour partager mon questionnement.

  20. SwatSh dit :

    Salut Yoann,
    Oui et non. D’un côté je te comprends, d’un autre je ne suis pas 100% d’accord. Je peux bien entendu comprendre quand lorsque vous tirez les tops de tous les temps, vous puissiez être étonnés du classement relatif de certains jeux. Mais c’est ingérable ce que vous me demandez. Vous imaginez que je devrais analyser la note de chaque membre de Vin d’jeu, pour tous les jeux, dire à certains qu’ils doivent diminuer ou augmenter leur note pour que le jeu puisse se classer entre tel et tel jeu dans les tops… impossible!
    Et je ne puis qu’admetter que notre note a évolué depuis de nombreuses années et quand, au début, un 8/10 était la note absolue, maintenant la palette est plus large. Il faudrait peut être revoir les notes de tous les jeux mais, là aussi, vous imaginez le boulot? Il y a 2.000 jeux chroniqués sur Vin d’jeu, à raison de 10 minutes par jeu, j’ai pas fini. Et pour le moment, on est à un rythme de 2 à 3 chroniques par jour, je vois plus très bien où chercher le temps pour faire ça.
    Je pense qu’il faut plutôt prendre un peu de recul avec tout ça et ne pas s’accrocher à un classement absolu mais relatif 🙂
    Allez, amuse-toi bien!

  21. yoann dit :

    Salut Vindjeu;
    Je suis surpris par vos notes récentes notamment sur Coimbra, il s’agirait d’un des tous meilleurs jeux, Dans le top 5 de tous les jeux chez vindjeu??
    Ce n’est pas le niveau de la note (absolue) qui me gène mais sa comparaison ( note relative) avec d’autres jeux incroyables pus anciens et moins bien noté. J’entends bien que les notes, Ca reste un peu arbitraire, mais la comparaison peu apporter des infos.
    Continuer votre super site même si un nouvel échelonnage des notes me semblerait positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *