• Museum - FICHE DE JEU
  • 4

Museum

Note moyenne
7.75
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 20' - Partie: 75' - Meilleur score: 141
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 7,5/10

D’emblée, la boite de Museum attire l’œil. Une fois ouverte, on est plongé dans la beauté des illustrations des cartes, toutes uniques! Il faut dire que l’illustrateur, Vincent Dutrait, a déjà de la bouteille et nous a déjà démontré son talent à travers des superbes jeux comme Lewis & Clark, Broom Service, Space Gate Odyssey, Lîle au trésor ou Solenia pour n’en citer que quelques uns.

Museum est un jeu de collection de cartes familial.

Acquisition de cartes

Ne vous méprenez pas lorsque vous regardez la photo de la table de jeu ci-dessous, sous ses aspects fouillis et compliqués, le plateau de jeu n’est autre qu’un présentoir de cartes où les joueurs vont prendre une ou plusieurs cartes par tour dans leur main. Pas de coût d’achat ici, il suffit de prendre, à son tour, la meilleure carte qui correspond à notre stratégie! Car oui, Museum, bien que familial, est un jeu stratégique. J’y reviens.

Avant votre tour, il manquera un ou plusieurs emplacements de cartes sur le plateau qu’on va combler avec de nouvelles cartes. Il n’y a pas de système de fontaine de cartes comme dans Suburbia ici et si, avant de choisir, certaines cartes très intéressantes sont tirées, tant mieux pour vous… Vous pourrez également acquérir de nouvelles cartes durant le tour d’un adversaire en lui payant 1 PV afin de pouvoir prendre une des cartes restantes sur le plateau central.

Jeu de cartes

Ensuite, vous allez jouer vos cartes suivant un système ingénieux proche de Race for the Galaxy. Pour jouer une carte, il faut en défausser une ou plusieurs dont la somme fait la valeur de la carte jouée. Voilà déjà une explication pourquoi la pioche des cartes peut favoriser l’une ou l’autre joueuse si, avant son tour, apparaît une carte de grande valeur qui servira alors de monnaie pour payer le coût des autres cartes à jouer.

Le petit twist sympathique, faisant un peu penser aux géniales Cités Perdues, c’est qu’on peut aussi bien jouer une carte de sa main, qu’une carte de sa défausse ou même une carte de la défausse d’un autre joueur, du moment qu’on en paye le coût.

A la place de jouer des cartes, on peut aussi reprendre les cartes de sa défausse pour refaire sa main. Et c’est là que tout s’imbrique. Si une adversaire vous prend une carte de votre défausse pour la jouer, vous allez devoir vous en passer définitivement et ça peut être ennuyeux. On va donc devoir faire attention aux cartes que l’on met dans sa défausse pour qu’elles n’intéressent pas trop vos adversaires. Et pour cela, mieux vaut ne pas les piocher auparavant ou les jouer plutôt que les défausser…

Enfin, dans la pratique on ne fait pas trop attention et on râle quand quelqu’un vient se servir chez soi 😉

Objectifs stratégiques

On va prendre et jouer des cartes pour remplir nos objectifs stratégiques et on en a trois. C’est pas mal pour un jeu familial:

1) Remplir l’objectif de sa carte objectif personnelle
Au début de la partie, chaque joueuse va devoir choisir une carte objectif parmi plusieurs et la réaliser permettra de gagner de nombreux PVs. Ces cartes vont présenter des combinaisons de cartes nécessaires pour obtenir l’objectif: autant de cartes de tel ou tel continent, autant de cartes représentant tel type de relique,…

2) Remplir l’objectif de son plateau personnel
Si on veut optimiser les PVs apportés par son plateau personnel, on doit jouer beaucoup de cartes de petite valeur dont de nombreuses du même continent.

3) Arriver à constituer une grande série de cartes du même continent

Plus on en a, plus on a de points sur une échelle logarithmique.

Les joueurs les plus aguerris passeront leur chemin face à ce jeu très léger mais qui concurrence bien les jeux de la catégorie Aventuriers du Rail. Là où Les Aventuriers marquent un point face à Museum c’est au niveau de l’interaction qui est beaucoup plus légère ici. Même si le hasard de la pioche peut jouer son rôle, les joueurs sont face à différents objectifs stratégiques et devront faire des choix face à eux. Il vont devoir optimiser leur jeu de cartes tout en profitant des cartes explorateurs qu’ils pourront acheter en défaussant des cartes et qui apporteront différents bonus comme augmenter votre main maximum de cartes ou apporter l’un ou l’autre symbole supplémentaire pour vos collections.

Museum est issu du financement participatif et sort avec 5 extensions dont 2 sont déjà dans le commerce. On peut s’étonner d’une telle démarche. Cela veut-il dire que le jeu de base n’est pas complet? Non bien sûr puisqu’il tourne déjà très bien. C’est juste que comme Museum est un jeu assez léger et aux choix simples, on se demande si les extensions vont apporter suffisamment de profondeur pour les joueuses plus expérimentées. Mais bon, ça c’est une autre histoire… En attendant, on s’amuse déjà bien autour d’une table de Museum même si on est habité par une curiosité qui nous donne un petit sentiment qu’il manque quelque chose…


Tapimoket : 8/10

Un jeu éducatif !

Museum est un jeu de collections de cartes. Quoi de mieux adapté pour avoir justement comme thème les musées et leurs collections ? En effet, chaque carte nous parle d’un objet, d’une rareté qui a pris place d’un musée. Etant très attaché aux thématiques des jeux, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les textes de chaque carte qui nous présentent chaque objet. Oui, je sais, en jouant, on y prêtera peut-être pas attention. Dommage, car c’est comme si vous mangiez quelque chose qui n’a pas de goût, si vous jouez juste pour la mécanique. C’est dommage aussi car les illustrations de Vincent Dutrait, l’un de mes illustrateurs préférés, sont un véritable plaisir pour les yeux.

Un agréable matériel pour un jeu fluide

Je ne vais pas revenir sur l’explication qui a été déjà décrite ci-dessus, mais simplement donner mon avis personnel.

Malgré son impressionnant matériel, Muséum est un jeu de niveau intermédiaire, presque même familial au vu de la difficulté de ses règles. Il n’empêche qu’on prendra, malgré tout, plaisir à collecter ses objets, à les placer judicieusement dans son musée qui va prendre peu à peu de l’ampleur. Swatsh a évoqué les aventuriers du rail, et on retrouve effectivement un peu de cette sensation de progression, d’accomplissement d’objectifs avec, toutefois, plus de subtilité dans le choix de ses cartes. En effet, même s’il est possible de replacer ses cartes en fin de partie, il est nécessaire de préparer le résultat final de son musée de la meilleure façon possible, tout en tenant compte de son objectif personnel.

Tout cela nous donne un jeu fluide, progressif, agréable, beau et plus d’informations curieuses. Il a beaucoup de charme, malgré son côté classique !

Je n’ai pas testé toutes les extensions, je reviendrais en parler lors d’une mise à jour si nécessaire. Mais le jeu de base promet déjà de nombreuses parties.



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. Lexa dit :

    Matériel incroyable ?

    Les plateaux joueurs sont une honte (beaucoup de discussion sur les forums et autres KS) et les cartes sont beaucoup trop fines pour un jeu dont la mécanique principale est leur manipulation. On ne parle même plus de subjectivité ou d’objectivité de la critique- le matériel est tout simplement mauvais. Potes avec les éditeurs ?

    Les illustrations, elles, sont fantastiques et en effet éducatives. Le seul intérêt du jeu qui est au final très très plat, selon notre groupe de jour.

  2. Ludo1 dit :

    200 euros ?? 45 euros pour le jeu de base et 5 extensions à 18/19 =140 euros max. De plus, on peut avoir le jeu « complet » sans toutes les extensions (exemple prix du public qui ajoute un 5ème joueur). Par contre, je reconnais que le prix des extensions est élevé par rapport au contenu. Avec deux extensions, soit un peu plus de 80 euros on a déjà un jeu complet avec pas mal de rejouabilité.

  3. Eric dit :

    L’idée était génial et le graphisme incroyable. Mais le jeu de base est super léger. Et le jeu sort simultanément avec 5 extensions. Il faut lâcher 200 euros pour avoir le jeu complet. Quels erreurs de design et de marketing. Dommage, je passe mon chemin.

  4. Montof dit :

    Le matériel est incroyablement fin non?
    Faut pas exagérer, s’il faut tout sleever ça double le prix du jeu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *