• Asgard - FICHE DE JEU
  • 0

Asgard

Note moyenne
8.50
(1 note)
Règles: 120' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh:   8,5 /10

Asgard est, avec Oddville, le dernier jeu sorti de l’éditeur What’s Your Game?   Et What’s Your Game est un éditeur qui nous a sorti de magnifiques joyaux tels que Vasco Da Gama ou Vinhos.  Je ne pouvais qu’être curieux de leur dernière grosse sortie: Asgard!  Et comme ces 2 derniers, Iello nous a sorti une version française pour notre plus grand bonheur!

Asgard est un jeu de pose d’ouvriers où les joueurs représentent des peuples qui vont influencer, soutenir et aider les dieux afin de leur faire gagner des petites batailles en cours de jeu mais surtout de l’emporter lors de la bataille finale: le Ragnarök!  Le jeu se joue en 5 tours, à chaque fin de tour, on effectue les batailles et à la fin du dernier tour, on joue la phase du combat final: le Ragnarök.

Au début du tour, chaque joueur va choisir x cartes dieux parmi les 10 dieux disponibles.  Le nombre de cartes dépend du nombre de jetons influence dont dispose le joueur.  La gestion de ces jetons est une des clés du jeu.  Certaines actions permettront d’en gagner bien sûr mais d’autres vont les faire perdre et ces autres permettent de gagner des PVs.  Houuuu, les choix difficiles qui s’annoncent!  🙂

Chaque carte dieux permet 3 actions:
1) Piocher 2 pierres enchantées de ce dieu (= ressources permettant de construire des temples) et bénéficier du bonus de ce dieu.  Pour cette action a lieu une certaine course entre les joueurs car le premier à choisir l’action d’un dieu pourra choisir l’action la plus forte et bénéficier du bonus du dieu.  De plus, outre la course au placement de ces jetons, à la phase d’après a lieu la course à l’exécution de chaque action sachant que le joueur exécutant en premier une des actions d’un dieu recevra un tampon du dieu très précieux car ces tampons servent à obtenir de nouveaux jetons d’action.
2) Construire un temple pour ce dieu.  Cette action est très complexe et est subdivisée en de nombreuses étapes.  Il est d’ailleurs triste de ne pas pouvoir revoir ces étapes sur le plateau ou sur une petite aide.  Cela nous aurait évité de devoir constamment se replonger dans les règles…  Bref, en payant des pierres enchantées et en soutenant les dieux avec des guerriers aguerris ( 😉 ), on pourra construire des temples apportant à chaque tour leurs PVs (qui s’accumulent de tour en tour donc) et placer ses jetons aux endroits stratégiques pour soutenir les dieux les plus puissants lors du combat final: le Ragnarök.
3) Placer son jeton à Asgard.  Cette action est également très complexe et une aide sur le plateau ou sur une fiche séparée aurait été bien vu!  Cette action permet d’acheter des jetons influences nécessaires pour augmenter le nombre d’actions dispos à chaque tour mais également à l’action « 2) construire un temple » qui nous fera perdre un jeton.  De plus, l’action nous permet de gagner des combattants qui serviront lors de la bataille finale ainsi que lors des batailles de chaque tour apportant de nombreux PVs non négligeables ainsi que des bonus (armes et magie) nécessaires pour le combat final.

Bon, je ne sais pas si vous avez bien saisi la mécanique mais sachez qu’elle est assez complexe car inhabituelle et chaque phase dépend des autres ce qui explique les 2 heures nécessaires pour l’explication des règles.  Nous avons clairement affaire à un jeu complexe, très complexe.  Moi qui ai l’habitude de lire des règles, celles-ci m’ont donné du fil à retorde et après la première lecture (en anglais), j’avais rien compris… (ce qui ne m’arrive que très rarement… bon OK, je vieillis 😉 ).  J’ai dû au moins lire 4 fois les règles pour être à même de pouvoir les expliquer.

Malgré ces règles complexes, le jeu n’est pas si compliqué: choisir quelques dieux, joueur leur carte, y placer ses jetons puis y effectuer ses actions pour enfin suivre le déroulement de la bataille se passent assez naturellement en somme malgré la difficulté des choix.  Le Ragnarök est bien différent car il apporte de nombreux PVs et le délaisser serait une erreur.  Il faudra bien soutenir les dieux que nous soutenons en espérant qu’ils gagnent la guerre finale afin d’en ressortir vainqueur.   Le hasard joue très légèrement et est loin d’être prédominant, apportant sa petite touche d’incertitude nécessaire à pimenter la partie.  Les stratégies ne sont pas pour autant très nombreuses.  Ce qui fera plus la différence sera le joueur ayant fait les meilleurs choix de dieu à soutenir, de moment pour actionner tel ou tel dieu et d’augmenter le nombre de jetons à sa couleur.  Asgard est donc un jeu où il va falloir bien planifier ses actions pour gagner les différentes courses et batailles du jeu au bon moment.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *