• Écosphère - FICHE DE JEU
  • 0

Écosphère

[postbox]? [customer_box]?
[philibert_fiche]? [espritjeu-fiche]? [jeuxenboite_fiche]? [parkage_fiche]? [magic_bazar_fiche]?

Claire et la famille Meeple : 8/10

Après le jeu Stellar, Ben Pinchback et Matt Riddle nous proposent maintenant d’abandonner notre télescope pour partir à la découverte des écosystèmes composant notre planète. Pour ceux qui ont déjà joué à l’opus précèdent, vous allez retrouver certains repères. En effet, on retrouve l’objectif de collection avec des mécanismes similaires. Par contre Écosphère peut se jouer de 2 à 5 joueurs.

Balade bucolique

Sur la table, on dispose dans l’ordre croissant, les six cartes Nuage. Chaque joueur démarre la partie avec trois cartes Ecosystème en main qui possèdent plusieurs indications : un chiffre, sa nature, sa rareté dans le paquet ainsi qu’une petite explication concernant cet écosystème. On place un écosystème pioché au hasard sous les nuages plus deux que l’on positionne sous le nuage qui possède le même chiffre que la carte. L’installation est terminée, la partie peut démarrer.

Chacun à leur tour, les joueurs vont réaliser les actions suivantes dans l’ordre. Ils placent une carte de leur main sous le nuage avec le même numéro puis ils récupèrent toutes les cartes présentes sous un autre nuage. S’ils choisissent un nuage à gauche de celui qui a reçu leur carte, les écosystèmes récupérés vont dans leur main. Par contre, s’ils choisissent un nuage situé à droite de la carte posée, ils récupèrent les écosystèmes qu’ils placent dans leur collection, c’est-à-dire devant eux. Puis, le joueur actif pioche une carte qu’il place sous le nuage vide. Les tours se succèdent jusqu’à ce que la carte Fin de partie soit révélée dans la pioche. On compte alors les cartes écosystèmes différentes ainsi que le nombre de cartes que possèdent les deux plus grandes collections et on marque les points en fonction du barème inscrit dans la règle.

Les ambassadeurs de la biodiversité

Ecosystème est un jeu de collection qui possède une mécanique intéressante. En effet, il ne faut jamais manquer de cartes en main pour pouvoir jouer ce qui implique d’être obligé d’en récupérer de temps à autre. Mais il faut réussir à les choisir de manière judicieuse en fonction de leur numéro car ce sont elles qui vont permettre de choisir les cartes à placer devant vous. Si vous ne possédez que des cartes 5, vous ne pourrez placer que celles positionnées sous le nuage 6, vous laissant alors peu de choix pour diversifier vos collections.

L’autre aspect auquel il faut prêter attention est la rareté des différents milieux car quand vous posez des cartes devant vous, vous ne pouvez plus les bouger après. Il faut donc éviter de placer en premier un écosystème que l’on aura du mal à retrouver. En fin de partie, les points sont calculés en fonction des différents écosystèmes mais en comptant de gauche à droite. Il est donc primordial que la pile de gauche soit la plus grande.

L’interaction entre les joueurs est indirecte et consiste uniquement à ce qu’un adversaire prenne les cartes que l’on convoitait. Plus il y a de participants, plus cette interaction est ressentie. Cela amène deux aspects différents : le jeu est moins planifiable car les joueurs avant vous vont prendre des cartes mais cela fait tourner beaucoup plus les écosystèmes disponibles. Papa Meeple, qui aime anticiper plusieurs tours d’avance a donc préféré les configurations à deux joueurs. Moi, qui suis plus opportuniste, j’ai apprécié d’avoir un jeu plus évolutif. L’autre intérêt que j’ai trouvé aux parties à 5, c’est que l’on le temps de lire les informations inscrites sur les cartes. À deux, les tours s’enchaînent trop vite et on n’a pas le temps. Alors c’est vrai que cela ne modifie pas le jeu mais c’est dommage de ne pas profiter d’une partie pour acquérir de nouvelles connaissances.

Ecosphère est donc un jeu de collection avec une petite originalité grâce à laquelle les participants vont être amenés à faire des choix parfois difficiles entre la carte à poser et la ou les cartes à récupérer. Lorsque l’on hésite entre plusieurs options, il est aisé et tentant de choisir celle qui va en plus embêter un adversaire. Les collections étant placées face visible, aller mettre des bâtons dans les roues des autres pour prendre la tête du classement est assez simple.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *