• La Forêt des frères Grimm - FICHE DE JEU
  • 1

La Forêt des frères Grimm

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 45-60 mins'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): , ,
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 14 annoncé, mais 8 possible
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Récompense(s):
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Tapimoket : 8/10

Un gameplay Blanche Neige

La Forêt des frères Grimm est pour moi l’un des jeux les plus difficiles à noter. Difficile, tout simplement parce qu’il s’agit d’un jeu à plusieurs vitesses. Je ne parle pas d’un jeu de course, ou de rapidité, mais de l’équilibre entre son gameplay et son design.

Pour commencer, il faut savoir que celui-ci nous vient des Etats Unis. Et là bas, tous les jeux demandent un âge minimum de 14 ans. D’ailleurs en regardant cette belle grosse boite, on se dit que c’est un gros jeu probablement compliqué. Phénomène qui sera peut-être encore plus accentué lorsqu’on verra qu’il contient des figurines. Mais ce n’est pas du tout le cas. La Forêt des Frères Grimm s’adresse bel et bien à un public familial et conviendra parfaitement pour jouer avec des enfants de 10 ans, voir même moins si ceux-ci ont l’habitude avec les jeux de société.

En effet, La Forêt des frère Grimm a d’ailleurs la durée d’un jeu familial (45-60 minutes), et une difficulté très abordable.

Dans ce jeu, les joueurs vont chacun jouer le rôle d’un des neveux des trois petits cochons pour s’affronter dans une course afin de bâtir en premier 3 maisons, soit en paille, en bois ou en brique. Pour construire ces cabanes, il faudra récolter les ressources nécessaires pour poser un sol, y élever des murs ou enfin les recouvrir d’un toit. Ces trois éléments une fois assemblés, la cabane sera alors terminée.

On pourra avoir 5 emplacements de cabane sur son plateau individuel, mais il sera interdit de démarrer une cabane d’une matière donnée, avant qu’une autre de la même matière ne soit achevée.

Pour récolter les ressources pour construire, il faudra envoyer sa figurine de cochon dans l’un des lieux adéquates : Champs pour la paille, forêt pour le bois, Briqueterie pour les briques. Un quatrième lieu sera présent si l’on joue à quatre joueur : Le marché, où l’on aura un mix des trois matières.

Au début de chaque manche, chacun de ces lieux est alimenté par des ressources : 5 pailles sur le champs, 4 bois sur la forêt, 3 briques sur la briqueterie et enfin une de chaque sur le marché. Les joueurs choisissent alors secrètement une carte qui indiquera le lieu où ils désirent chacun envoyer leur cochon pour y prendre les ressources. ils pourront alors accompagnés cette carte avec un autre carte dite « carte fable » qu’ils auront pu obtenir grâce à des actions. Bien entendu, il faudra tenter de deviner où vont se rendre vos adversaires car, une fois les cartes révélées et les figurines placées sur les lieux, on se partagera les ressources présentes. D’ailleurs si un lieu n’ a pas été sollicité, on y laissera les ressources et on en ajoutera quand même de nouvelles. Celui-ci sera alors probablement plus convoité.

Si vous y êtes seul, toutes les ressources du lieu seront pour vous, sinon il faudra les partager entre les joueurs présents.

Un jeu vache avec des cochons

Ensuite chaque joueur pourra alors effectuer sa phase de construction. Durant cette phase, on effectue deux actions. La plus simple vous permet de prendre une ressource de votre choix dans la pioche (paille, bois, brique), ce qui peut vous donner « la » ressource manquante pour construire.

La seconde permet de prendre une carte fable. Ces cartes seront d’ailleurs un des éléments qui viendra ajouter du « piment » au jeu. En effet celles-ci vous donnent toutes sortes de bonus, d’action, de fourberie et serviront aussi à faire entrer en jeu une des très belles figurines de méchants, comme le grand méchant loup, le troll des ponts, etc. Ces figurines auront un rôle perturbateur sur le lieu où vous les aurez placées.

Comme on l’a vu plus haut, les cartes fables sont jouées au moment de choisir son lieu de récolte et viendront justement ennuyer les autres joueurs ou vous apporter un bénéfice. On pourra prendre plus de ressources, bloquer des lieux, voler des ressources, faire payer un adversaire, détruire un des éléments de maison adverse, etc… Bref de quoi donner du fil à retordre aux autres cochons !

Enfin la dernière action sera justement celle pour atteindre le but du jeu : Construire des éléments de maison ! Le sol coûte peu alors que le toit sera bien plus cher. Mais le plus important, seront les murs ! Si les des joueurs terminent en premier une des constructions d’une matière donnée, il aura également droit à une tuile accordant des bonus (fables, ami ou ressources).

En effet, à chaque construction d’un mur vous devrez faire entrer en jeu une carte ‘Ami’. Cette carte, que vous pouvez conserver ou donner à un autre joueur, devra être posée devant le joueur la recevant et donnera un bonus permanent tant que cet ami n’est pas remplacé, bonus qui se déclenchera à un moment précis lors d’une phase de jeu. Par exemple, le chasseur oblige tout le monde à jouer une carte fable au moment du choix d’un lieu.

Mais alors, pourquoi donner un ami à un adversaire, s’il apporte un bonus ? Et bien tout simplement pour garder l’ami en cours que vous trouvez très fort, mais aussi pour forcer votre adversaire à remplacer le sien par un plus faible ! Oui c’est vache…

On continue ainsi les manches jusqu’à ce qu’un des joueurs a terminé ses trois maisons et remporte, de ce fait, la victoire. En cas d’égalité, celui qui aura le plus de maisons solides l’emporte (brique, bois et paille en dernier). Avec une nouvel égalité, ce sera l’ordre du tour.. Un peu dommage à ce niveau car je l’aurais accordé à celui ayant encore le plus de ressources par exemple.

Un Matériel méchant loup !

Mais alors, si le gameplay est simple, qu’apporte la Forêt des Frères Grimm ? Et bien, je me suis posé la question la première fois que j’y ai joué et que j’avais eu la chance de le voir en vente. Pourquoi l’acheter ?

La réponse ? Tout simplement parce que le thème est très très présent et super bien retranscrit ! On le retrouve dans chaque figurine, chaque design d’élément du jeu, mais aussi dans les pouvoirs des amis et des fables. J’aime aussi son petit côté chafouin où l’on va balancé des petites vacheries aux autres et notamment à un joueur qui avance trop vite !

Mais, si je l’ai acquis, c’est surtout parce qu’il est tout simplement sublime !

La Forêt des Frères Grimm a un méchant matériel de fou ! Avec de très belles cartes superbement illustrées, des figurines de toute beauté, une super boite de rangement incluant un thermoformage et des casiers avec couvercle. C’est tout simplement magnifique ! Je vous laisse d’ailleurs apprécier les photos.

C’est la raison pour laquelle je vais encourager ce jeu, car on aimerait tellement que les jeux soient aussi jolis que celui-ci. Après tout, nous sommes de grands enfants et on aime déballer un bel objet !


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. el barto dit :

    très bon jeu, et après quelques recherches car je ne trouvais pas très juste la façon de départager les égalités, ce n’est pas le jeton premier joueur qui départage les égalités, mais le jeton bonus premier constructeur de la maison la plus solide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *