• Singin’ in the Game - FICHE DE JEU
  • 0

Singin’ in the Game

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 1' - Règles: 5' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 50 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1916 Singin 1.1

Belboudin 1

Belboudin8,5 /10
Où connaître le répertoire de Francis Lalanne peut vous faire gagner l’estime de vos amis !

La boite, le titre et les sous titres, les couleurs flashy c’est clair nous ne sommes pas en présence d’un jeu de kubenbois ! Le jeu s’assume pleinement et sans détours il s’agit d’un party game musical, qui va permettre de s’amuser en équipes tout en testant sa culture musicale. Après avoir tenté en vain de convaincre mes amis kubistes de délaisser Terraforming Mars pour une petite partie (hérésie il y a des couleurs sur la boite ! Ahhh mais il n’y a pas de plateau dans ton jeu ?!?…) j’ai trouvé un public fidèle et prêt à en découdre autour de la table familiale…

Qu’avons nous là ?

Une règle de 12 pages d’une grande lisibilité, deux dés, des pions et un bons gros paquet de cartes thématiques pour s’assurer de la rejouabilité. Pas de soucis le tout est cohérent et de bonne qualité.

1916 Singin 3

Comment jouer ?

Comme d’autres jeux du genre nous allons jouer en plusieurs manches.

Dans une première : On lance les deux dés. Le résultat du dé 20 nous donne le thème que nous allons utiliser (Artistes des années 60 à 80, de musiques urbaines, de comédies musicales et de films d’animations, les tubes inoubliables, les artistes atypiques…), le dé 6 le nombre maximum de titres de l’artiste que nous pourrons donner ou fredonner (oui oui fredonner). Chaque titre donné rapporte un point, chaque titre chanté en rapporte un autre.

1916 Singin 2

Dans la seconde : on lance à nouveau les deux dés. Le dé 20 donne à nouveau la catégorie, mais le dé 6 indique cette fois-ci quel titre sera lu à l’équipe (si je fais 3 ce sera la troisième titre de la fiche de l’artiste). Si l’équipe trouve le nom de l’artiste avec cet indice alors elle marque 5 points. Sinon on passe à l’équipe suivante en relançant le dé 6 pour un nouvel indice. Si elle trouve elle marque à présent 3 points. On refait ainsi avec un éventuel 3ème indice pour 2 points, puis un dernier pour 1 point. En cas d’échec on change de carte et on recommence.

1916 Singin 4

Pour la dernière manche : on lance uniquement le dé 20 pour désigner la catégorie. On donne le nom de l’artiste de la fiche, puis les équipes ont deux minutes pour se concerter et proposer un nombre de titres qu’elles vont pouvoir donner ET fredonner. On lance une enchère entre les équipes en place et celle qui propose le plus grand nombre se lance. Si l’équipe réussit son enchère, elle marque le nombre de points correspondant sinon elle perd autant de points. Évidement intox, mauvaise foi, titres totalement improbables dont vous êtes soi-disant le seul à vous souvenir et mélodie détournés peuvent être au menu si vous êtes assez persuasif 🙂

Et alors ?

Soyons clair votre serviteur est aussi à l’aise à fredonner le répertoire d’Hélène Ségara qu’à manipuler des explosifs en jonglant. Mais le grand timide que je suis s’y est amusé comme un petit fou malgré quelques difficultés générationnelles concernant les artistes présents dans la boite. En effet il est très simple de jouer lorsqu’on connaît bien l’artiste, bien plus compliqué lorsqu’on a aucune idée de qui il s’agit ! Mais en faisant comme l’auteur le propose une équipe mixte enfant-parents-grands-parents on arrive à des choses très amusantes 🙂

Pour le jeu en lui même on s’est suffisamment éloigné du jeu question/réponse qu’on pourrait craindre en lisant les sous-titres de la boite (« l’encyclopédie ludique de la culture musicale ! »). Les manches sont variées, amusantes, le fait de proposer à mesure des manches des indices complémentaires pour moins de points très adapté à ce genre de jeu. Par ailleurs on peut s’amuser à bluffer dans les enchères de la dernière manche en se faisant passer justement pour un fan absolu de notre chère Hélène Ségara. L’auteur a été également prolixe de variantes pour pimenter le jeu et au vu du répertoire de la chanson française et internationales il y a matière à renouveler les fiches du jeu à l’infini.

Bien entendu malgré tout il est très difficile de faire jouer les allergiques du genre, de même que vos enfants s’ils sont imprenables sur les musiques actuelles auront bien du mal avec les années 60 ou les grands succès de Cookie Dingler (ca va je maîtrise parfaitement la seule chanson qu’on connaît de lui). Mais on peut contourner le problème en triant les cartes au début ou en ne jouant qu’avec certaines catégories. Puis l’essentiel dans ce genre de jeu n’est pas de gagner mais d’avoir de l’ambiance autour de la table : pari gagné ! 🙂


1916 Singin 6


 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *