• The 7th Continent: Dans les airs, sous la terre - FICHE DE JEU
  • 0

The 7th Continent: Dans les airs, sous la terre

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 7' - Règles: 40' - Partie: 1200'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs

Jeu de base:

Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh8/10

Dans les airs, sous la terre est la première « grosse » extension pour notre Vin d’jeu d’l’année 2018 : The 7th Continent !  Il s’agit d’une grosse extension d’abord par la taille de sa boite, aussi grande que le jeu de base même si elle contient moins de cartes.  Mais ce n’est pas tout ce qu’elle contient.  Elle propose aussi un joli carnet en simili cuir dans lequel vous pouvez insérer les cartes de votre besace, nettement plus pratique que l’ancien « tas ».  Un nouveau présentoir pour la pioche est également proposé ce qui donne un bel effet avec celui de la défausse présent dans le premier opus.  Elle propose également des nacelles pour votre montgolfière et votre bateau.  Enfin, 3 nouveaux personnages viennent accompagner l’aventure avec leurs cartes et figurine, ainsi que la chèvre qui est dorénavant matérialisée en figurine.  Voilà pour ce qui est du matériel, toujours de qualité irréprochable et surtout, surtout, des illustrations à couper le souffle et qui participent grandement au plaisir du jeu.

Dans les airs, sous la terre apporte pas mal de nouvelles choses au jeu de base.  Elle apporte tout d’abord pas mal de rejouabilité avec de nouvelles cartes terrains, événements, nourriture, exploration,…  Elle permet également d’y jouer en suivant 3 nouveaux modes : le traitre qui introduit des objectifs personnels à la quête, le mode prodige qui rend le jeu beaucoup plus facile en ajoutant pas mal de cartes actions intéressantes et le mode immortel qui permet de ne jamais mourir 😉  J’étais très impatient de découvrir ce dernier mode tant j’avais été frustré par certaines parties du premier opus se terminant par une défaite et obligeant les joueuses à tout refaire…  Bon, ce nouveau mode de jeu ne m’a pas spécialement convaincu car une grosse remise à zéro a lieu néanmoins par contre le mode prodige est pour moi un vrai régal.  Il rend le jeu plus facile tout en obligeant les joueuses à être attentives et à ne pas faire n’importe quoi.  En jouant bien, ce mode permet de s’en sortir tout en pouvant explorer un maximum.  J’ai adoré jouer à ce mode.

Et l’essentiel de cette extension est qu’elle apporte 4 nouvelles malédictions qui vous promettent de nombreuses heures de jeu supplémentaires.  Attendez-vous à avoir du fil à retorde car elles ne sont pas faciles et vont vous demander de nombreuses heures de jeu à tel point qu’un sentiment de « too much » peut arriver quand, après 10 heures de jeu vous êtes toujours nulle part dans votre quête et qu’il vous reste encore énormément à explorer… Durant ces quêtes, vous allez découvrir de nouveaux moyens de locomotion : le radeau qui descend le torrent tellement vite que vous n’aurez l’occasion d’explorer que l’essentiel et la montgolfière dont les déplacements sont magnifiques tant ils apportent une nouvelle dimension au jeu : les airs 🙂  Les auteurs ont réussi à retranscrire une belle mécanique dans l’univers du 7ème continent.  Quand vous décidez d’aller loin, vous allez pouvoir monter votre montgolfière et vous élever dans les airs pour naviguer d’un coin à l’autre du continent tout en découvrant de nouveaux endroits…  Et la mécanique est excellente car les cartes « nuages » ont des numéros qui correspondent aux cartes terrain mais sur fond blanc plutôt que vert.  Quand vous décollez, vous allez chercher la carte correspondante au terrain où vous êtes mais en blanc puis naviguerez, plus vite, vers une autre destination.  C’est excellent et vraiment bien fait.

Lors de la dernière campagne, on avait également l’occasion d’acquérir de nouvelles mini-extensions.  Lâcher la Bête qui est assez anecdotique et Les Racines Volantes qui ajoutent quelques cartes à votre deck d’action.  C’est sympa, mais, en contrepartie, cela va faire apparaître des plantes assez voraces qu’il faudra éliminer sous peine d’être bien gêné dans sa progression.  Là aussi, cette extension n’apporte pas grand-chose et autant jouer sans.

Dans les airs, sous la terre est une bien belle extension à ce jeu magique et magnifique qu’est The 7th Continent !  Même si un sentiment de « too much » peut survenir tant les parties durent, s’éternisent et peuvent lasser, le jeu est toujours splendide et apporte des sensations très différentes de ce qu’on connait habituellement.  Cette extension plaira essentiellement aux joueurs ayant déjà réalisé toutes les malédictions du jeu de base et qui en veulent toujours plus.  Le mode prodige est particulièrement bien réussi et apporte vraiment un gros plus au jeu qui était trop difficile auparavant.  Même si le radeau et la montgolfière apportent vraiment quelque chose de nouveau au jeu, on est essentiellement en terrain connu 😉 et on a un peu l’impression qu’on a fait, maintenant, le tour de ce jeu si splendide et particulier.  On est donc d’autant plus curieux de voir ce que nous préparent les 2 auteurs pour l’année prochaine



Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *