• Destinies - FICHE DE JEU
  • 3

Destinies

Note moyenne
8.33
(3 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 20' - Partie: 150'
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 3 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh: 9,5/10

Destinies est un jeu atypique et unique. Il s’agit, à ma connaissance, du seul et premier jeu d’aventure narratif compétitif. Et ce système va donner des sensations de jeu uniques et très intéressantes.

Un des deux auteurs du jeu, Filip Milunski, n’est pas un inconnu puisqu’il est l’auteur Polonais du très chouette Magnum Sal (pour les vieux routards comme nous 😉 ). Et cerise sur le gâteau pour un jeu si osé, il a été traduit et localisé en Français par Lucky Duck Games qui continue sur sa lancée des jeux originaux comme avec Chronicles of Crime, Near and Far, L’Ile des Chats,… Et la comparaison avec Chronicles of Crime n’est pas anodine puisque l’utilisation de l’application omniprésente (IOS, Android & Steam) est assez similaire avec un scan de QR codes et une application parfaite qui se fond subtilement dans les mécanismes du jeu. De plus elle remplace habilement un maître du jeu, ce qui rend le jeu encore plus intéressant.

.

Vin d’jeu d’coup d’coeur

Aventure narrative

Destinies est avant tout un jeu d’aventure narrative. Un peu comme dans The 7th Continent, vous allez déplacer la figurine du héros qui vous représente de tuile en tuile afin de visiter des lieux et de rencontrer des personnages. A chaque personnage rencontré ou lieu visité, vous allez ouvrir l’application qui vous indiquera les choix qui s’offrent à vous: offrir un peu d’argent, ouvrir une trappe, vous reposer, échanger quelque chose, offrir un objet, acheter une arme, ouvrir une armoire, parler de l’un ou l’autre sujet, suivre une trace, poser une question sur quelqu’un ou quelque chose,… A chaque lieu visité ou personnage rencontré, vous allez pouvoir sélectionner tous les choix possibles dans l’ordre que vous voudrez. Mais attention, certains choix interférerons sur d’autres et vous n’êtes pas à l’abri de voir certains choix disparaitre ou même vous faire éjecter du lieu avant d’avoir pu épuiser toutes les possibilités. A vous à faire les meilleurs choix face aux possibilités qui s’offrent à vous. Et oui, même dans un jeu narratif, vous aurez des choix intéressants à faire 🙂

Et tout ça sous un aspect narratif qui va non seulement vous baigner dans le thème mais également faire partie intégrante du jeu. Vous allez discuter avec les différents personnages et suivre la description de chaque nouveau lieu de façon attentive. Tout cela sera généré habilement par l’application que vous lirez à haute voix pour le faire partager à vos compères. Et ce côté narratif, bien que très prenant, n’est pas trop lourd et vous n’aurez pas une tonne de texte à lire. Juste ce qu’il faut.

Nouvelle gestion des compétences

Et cette aventure narrative est baignée dans un jeu compétitif où 1 à 3 joueuses peuvent s’affronter. Chacune devra choisir, en début de partie, une des 3 héroïnes disponibles pour cette aventure. Une héroïne démarre la partie avec un ou plusieurs objets et des compétences. Ces compétences sont conceptualisées par plusieurs jetons qu’on va placer sur les échelles des 3 compétences de chaque personnage: l’intelligence, la dextérité et la puissance. Ce système de jetons compétence est novateur et très bien fait. Chaque piste de compétence va contenir, en moyenne, 3 ou 4 jetons répartis sur différentes valeurs comprises entre 1 et 12. Lorsqu’un personnage devra faire un test de compétence, il va jeter 2 dés et calculer le total. Il va comparer ce total avec le nombre de jetons de cette piste de compétence placés sur un chiffre égal ou inférieur au total des 2 dés. Le nombre de jetons placés en-dessous équivaut au nombre de succès de votre test!

C’est extrêmement bien fait surtout que vous serez amenés à gagner ou, quelques fois, à perdre des compétence. Cela se traduira au déplacement de ces jetons vers les chiffres inférieurs ou supérieurs. Et ce qui est sympa avec ce système aussi c’est que, souvent, lorsque vous raterez une épreuve, en compensation, vous allez gagner en compétence. Ca vous permet de progresser sans pester sur vos échecs. Et oui, dans Destinies, tout comme dans la vraie vie, on apprend de ses échecs 🙂 Ce système est vraiment très sympa et permet de s’amuser lors des lancers de dés qui pourtant, en général, ne m’amusent pas trop 🙂

Et ce n’est pas tout! Chaque épreuve ne va jamais indiquer le nombre de succès requis pour la réussir mais vous devrez le déduire face à la difficulté de celle-ci. Comme indiqué dans les règles, si vous devez casser une branche, vous pouvez vous attendre à une difficulté de 1 tandis que si vous devez soulever une pierre lourde, vous pouvez vous attendre à une difficulté de 3 ou 4. Et ceci en sachant que la difficulté maximale est de 6 succès ce qui correspond à un niveau épique. Mais comment alors réaliser 6 succès alors que chaque compétence ne comprend, en moyenne, que 4 jetons?

Un peu d’effort que diable!

Vous aurez l’occasion de jeter plus de dés comportant aussi des faces réussite. Et là aussi, cette petite gestion est succulente. Chaque joueur dispose en fait de 5 dés: 2 dés principaux et 3 dés effort. Lors de chaque épreuve, le joueur va décider le nombre de dés, en plus de ses deux dés principaux, qu’il va lancer. Tout en sachant qu’une fois un dé effort lancé, il est placé dans la réserve et, qu’en début de tour, chaque joueur ne récupère qu’un seul dé effort de sa réserve. Un peu comme lorsque vous faites un effort en quelques sorte, il vous faudra un certain temps avant de récupérer 😉

2 destins

Et Destinies n’a pas fini de nous étonner. En plus de tout ça, lors de la mise en place, chaque joueuse devra choisir un personnage. Ce personnage sera représenté par une carte à son effigie. Au dos de cette carte, vous découvrirez votre destinée…

Chaque personnage a deux destinées qui représentent un peu ses deux objectifs. Un personnage peut progresser de manière équivalente sur chacune de ses destinées en cours de partie. Mais il est conseillé de se concentrer sur une des deux destinées puisqu’un personnage remporte la partie immédiatement après avoir accompli une de ses deux destinées.

Mais attention, dans Destinies, réaliser son objectif, sa destinée donc, n’est pas équivalent à un objectif d’un eurogame comme devoir récolter x ressources. Non, ici, je vous rappelle qu’il s’agit d’un jeu narratif. Les destinées sont indiquées comme une quête « sauver le petit chaperon rouge » par exemple. Vous allez devoir découvrir, en cours d’aventure, les tenants et aboutissants de votre destinée en interrogeant les personnages rencontrés, en explorant les lieux conseillés par ceux-ci et en récoltant les éléments qui vous aideront à l’accomplir.

Une fois que vous penserez être prêt pour accomplir votre destinée, vous devrez vous rendre au lieu qui vous permettra de la réaliser. L’application vous indiquera alors un choix supplémentaire en ce lieu: accomplir votre destinée. Une fois que vous vous lancerez dans votre destinée, vous ne pourrez plus revenir en arrière et reprendre votre exploration de la carte. Vous serez tenu à passer toutes les épreuves de votre destinée. Et, en fonction de votre préparation, vous aurez l’occasion de la réussir plus ou moins facilement. Vous aurez évidemment des tests de compétence à réaliser et vous pourrez les réaliser avec plus ou moins de succès en fonction de votre préparation. Certains objets pourront également vous aider. Ce qui est bien c’est que vous ne serez jamais bloqués dans votre destinée mais, en fonction de votre préparation, vous pourrez l’accomplir en un nombre plus ou moins grand de tours.

Pendant ce temps, vos adversaires auront toujours l’occasion de continuer leur exploration et préparation à leur destinée. Dès qu’ils se sentiront prêts, ils pourront, eux aussi, accomplir leur destinée. Et ce n’est pas parce qu’il débuteront leur destinée plus tard qu’ils perdront la partie! S’ils se sont mieux préparés, ils pourront même l’accomplir plus rapidement et l’emporter!

5 aventures

La boite de base de Destinies propose 5 aventures. Une de celles-ci est totalement indépendante et les 4 autres proposent une trame commune à réaliser dans l’ordre. Néanmoins, chacune des aventures peut se réaliser avec d’autres joueurs. Par contre, la rejouabilité n’est pas au rendez-vous. Bien que le jeu ne soit pas destructif, une fois un scénario joué, vous ne pourrez plus y rejouer sauf avec exactement les mêmes joueurs puisque connaitre le scénario à l’avance apporte un sérieux avantage. En rejouant un scénario, vous allez néanmoins perdre en surprise et découverte ce qui rend le jeu moins intéressant.

Une partie de Destinies est finalement assez simple dans son déroulement. En connaissant et choisissant une de vos destinées, secrète pour les autres joueurs, vous allez vous diriger à certains endroits et rencontrer certains personnages. En explorant chaque endroit et interrogeant chaque personnage vous allez en découvrir plus sur votre destinée qui correspondra bien souvent à aller à différents endroits de la carte pour y récupérer certains éléments et gagner de l’expérience. Une fois les éléments récupérés et les sous quêtes réalisées (comme par exemple récupérer un objet et le donner à quelqu’un d’autre), vous allez pouvoir vous lancer dans votre destinée.

Tout cela est très très très amusant. Même s’il y a certaines imperfections dans les scénarios (un personnage vous parlera d’un autre que vous avez soi-disant rencontré alors que ce n’est pas le cas), découvrir et vivre chaque aventure est un vrai plaisir. On aimerait pouvoir les vivre plusieurs fois mais une fois est déjà très savoureux.

Le tout est supporté par une app omniprésente sans être dérangeante. Elle vous guidera dans ce monde imaginaire de manière exemplaire et vous présentera les choix toujours de manière claire et ludique. Et ces choix sont très intéressants. Dans Destinies et vous serez amenés à en réaliser beaucoup et à tous les niveaux: où aller, que faire, quels options choisir en premier,… Et croyez-moi, vous allez hésiter 🙂

Nous sommes évidemment ici dans un vrai jeu à l’Américaine où le hasard des jets joue son rôle mais, étrangement, sans aucune malchance car vous bénéficierez toujours de vos échecs. Les systèmes novateurs de gestion de compétence et de dépense de dés efforts sont un atout indéniable qui vous apprendra à mieux apprécier ces lancers. Comme dit plus haut, c’est un plaisir de lancer les dés dans Destinies!


Errata

Attention, si vous possédez le jeu et que vous allez vous lancer dans votre première partie, faites attention car la carte destinée comprend une faute qui peut induire en erreur.

La joueuse ou le joueur contrôlant la sorcière doit lire ceci (sélectionnez le texte pour le lire): Sur la carte sorcière, sa destinée violette : lire « Apporter » au lieu de « Trouver »


PhilRey: 7,5/10

Voilà un jeu de plateau qui se rapproche un peu du jeu de rôle. Il s’agît d’un jeu d’aventure dont le gameplay est « dirigé » par une application. C’est un jeu d’aventure donc mais pas coopératif. En effet chaque joueur a son propre rôle et sa propre mission, le tout vraiment dans le scénario choisi.

Chaque joueur a donc une carte « Mission » qui colle bien entendu au scénario mais aussi au personnage choisi. Ce qui n’est pas mal est d’avoir une mission « pour le bien » et une autre « pour le mal » et le joueur est libre de s’orienter vers l’une ou l’autre. Et même de changer en cours de route. Ce qui arrive dans la partie en fonction des éléments qui apparaissent et qui rendent une mission plus abordable (rapidement) que l’autre!

Comme dans un jeu de rôle, il faut régulièrement tester ses habilité à voler, combattre, négocier, etc. via un jet de dé. La mécanique ici est vraiment bien trouvée. notre plateau individuel comprend trois compétences: trois rangées donc de 12 positions sur lesquelles chaque joueur a 4 petits jetons. Lors d’un test d’une compétence, le joueur lance les dés et on regarde combien de jetons sont aux positions égales ou inférieurs au résultat des dés. Cela vous donne un chiffre à entrer dans l’application afin de voir l’impact de votre performance.

Le jeu nécessite donc une application afin de pouvoir interagir avec la carte et les différents éléments que les joueurs découvrent. Et ce en plus de l’aspect narratif, évidemment! Et l’application fonctionne bien: nous n’avons pas eu de plantage, pas de difficulté quant à ce qu’il fallait faire. Tout au plus, on se replonge une ou deux fois dans les règles. Une seule fois un choix m’était offert alors que c’est un autre joueur qui avait eu une interraction, sans impact sur le jeu!

L’application est donc d’excellente qualité, ce qui est important car elle dirige les joueurs. Et c’est peut-être ce qui me dérange le plus ici. En tant que joueur, le seul choix est de savoir où on veut aller! Ce n’est pas tout à fait vrai car il y a encore le choix lors d’une découverte ou rencontre. Mais personnellement, je trouve cela un peu limité. On a l’impression de suivre une histoire (et c’est le cas) mais sans trop avoir d’influence sur l’atteinte de sa mission. Dans notre partie, je devais ramener deux objets à un endroit. Et bien, on circule pour en chercher, on voit d’autres joueurs en trouver (éventuellement) et on en trouve plus ou moins rapidement.

Ce « plus ou moins rapidement » est évidemment important car le jeu est aussi une course au premier qui remplit sa mission. Le hasard est donc bien présent, et c’est normal dans ce type de jeu mais le joueur ne pourra pas l’influencer et en sera dépendant pour l’accomplissement de sa mission. Pour compenser, les actions des autres joueurs sont visibles et aident à glaner des informations bien utiles.

Malgré ce petit défaut (enfin chacun en tirera sa propre conclusion), j’ai passé un bon moment en jouant à Destinies et je ferai d’autres parties si l’occasion se présente.


Thierry: 8/10

Pour ma part, l’intérêt du jeu repose surtout sur l’originalité de la mécanique et de son côté ‘audio / digital’. Vraiment très fun d’écouter ces histoires et de se laisser imprégner par cette ambiance lugubre. Un jeu donc pour ceux qui veulent découvrir un style peu habituel (pas de pose d’ouvriers, ressources, … ).



Vin d’jeu d’vidéo

L’explication des règles dégustées par SwatSh

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

3 de réponses

  1. WiZe dit :

    Une partie a mon actif, mais plutôt déçu par l’expérience.
    On a joué en mode 2 vs 2 et les mots qui ressortent le plus quand j’ai analysé notre partie sont « la chance, le hasard et l’opportunisme. »
    Nous avons remporté la partie alors que nous n’avions pas de chance aux dés, pas de tunes pour acheter de l’équipement… On est juste tombé par chance sur les bons objets…

    De plus le manque de logique sur certains événements ne donnait pas envie de continuer. Tu arrives le 1er à la source, tu y bois et tu gagnes un bonus. OK. J’y retourne, ou un autre joueur, plus tard pour obtenir à nouveau se bonus. Désolé il n’y a plus d’eau ???!!! Pas d’explication du pourquoi. Démerde toi.
    Loupé un événement et vos adversaires en profitent pour vous le piquer… Opportunisme qui n’amène pas à vouloir être logique dans sa démarche d’enquête et d’aller jouer à qui mieux mieux. De toute façon ça passe.

    Dommage, il y a de l’idée, mais je vais attendre Malhya qui, lui, m’a beaucoup plus apporté de sensations de JdP ETde JdR.

    Santé à toute l’équipe de Vin d’Jeu

  2. SwatSh dit :

    Salut Hector et merci d’avoir partagé ton ressenti. Je suis bien triste de lire que nos derniers articles t’ont moins intéressé. On n’a pas vraiment changé de ligne éditoriale. Il est vrai qu’on a accueilli Claire dans l’équipe dernièrement qui s’occupe beaucoup plus que nous des jeux familiaux. Avec Claire, notre gamme s’est donc élargie mais sans pour autant délaisser les jeux experts que nous continuons à adorer.
    Pour le débat sur la classification, on a trois classification: familial, intermédiaire et expert. Et évidemment, les jeux se situant juste à la frontière entre 2 classifications peuvent pour une raison ou une autre basculer d’une classification à une autre. Pour nous, la complexité n’est pas le seul critère à classer un jeu dans Expert mais la durée de la partie peut également jouer. Mais je conçois aisément que les jeux que tu cites sont à la frontière.
    Par rapport à Beyond the Sun, on rêverait d’y jouer mais on n’a pas encore eu l’occasion de mettre la main dessus. Il en va de même pour les autres jeux que tu cites (sauf Pax Viking ou Mosaic qui ne nous attirent pas vraiment). Cependant, là où notre ligne éditoriale ne bouge pas d’un poil c’est que Vin d’jeu n’a jamais eu la prétention de pouvoir tout couvrir (nous n’en avons pas les moyens). De plus, depuis la création de Vin d’jeu, nous n’avons jamais participé à la « course aux bloggeurs » à vouloir être le premier à chroniquer tel ou tel jeu. On prend notre temps pour jouer aux jeux qui nous plaisent et les chroniques suivent ce rythme. Et quelques fois, il faut un peu de patience pour voir apparaître une chronique sur Vin d’jeu… Santé et amuse-toi bien!

  3. Hector chamallow dit :

    Bonjour. Je me suis rendu compte depuis quelques temps que je consulte beaucoup moins Vindjeu. J’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de chroniques de jeux experts et plus de familiaux. Sans vouloir rentrer dans le débat de la classification, je ne pense pas que Destinies ou la Baie des marchands, ni même Narak aussi bons soient ils soient des jeux experts (attention j’ai Narak et la baie à la maison) . Y a t il des raisons à ce changement de ligne éditoriale ? Avez vous testé le diamant d’or : Beyond the sun ? Merci beaucoup. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *