• Outlaws : Last man standing - FICHE DE JEU
  • 0

Outlaws : Last man standing

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 15'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 2 (3/4 possible avec 2 boites) joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Tapimoket : 8/10

C’est jour de liesse !

Les élections vont bientôt avoir lieu dans la ville ! C’est pourquoi de grandes fêtes et barbecues sont organisés. Chaque gouverneur tente ainsi de s’attirer des électeurs.

Mais derrière ces moments festifs, le far west reste le far west. Et les opposants ne se feront pas de cadeaux. Chacun engage un tueur à gages… Et oui, un assassinat regrettable est si vite arrivé. Même les shérifs sont corrompus et ils protégeront celui qui les paye et leur assure un avenir.

Bref, malgré la liesse apparente, certains se promènent dans la Main Street, la main tapotant sur la crosse du pistolet, ou sont prêts à user de leur influence pour le camp de leur gouverneur respectif.

Comment cela va-t-il se terminer ? Allons nous voir des élections tout fait légales, hummm ? ou bien cela va finir par une effusion de sang avec un gouverneur lâchement abattu ? Ou encore le shérif va réussir à mettre la main sur le tueur à gages, juste à temps ? C’est ce que propose Outlaws, Last man standing, dans ce jeu à personnages cachés.

Trois issues possibles

Dans Outlaws, deux joueurs s’affrontent pour la victoire. Chacun aura en possession une dizaine de personnages dont huit entreront actifs en jeu. Les personnages seront alors placés en ligne, cachés à l’adversaire. Chacun faisant face à un autre. Entre eux, on disposera huit jetons, également face caché de tous, qui seront (soit une balle, soit une paire de menottes, soit des enveloppes de vote, soit des bluff inutiles et enfin un bâton de dynamite). Certains jetons resteront sur le côté en tant que pioche. Les personnages en trop seront alors disposés visibles sur le côté de chaque joueur, mais pourront revenir en jeu.

Pour gagner, il faudra soit abattre le gouverneur adverse avec son tueur à gage (version brute), soit gagner les élections avec son gouverneur (version bon), ou arrêter le tueur adverse avec son shérif (version truand)

Les règles sont simples. Chaque joueur dispose de deux actions parmi la possibilité de :

  • inverser deux personnages (il a le droit de les mélanger ou pas sous la table)
  • annoncer qu’il regarde un jeton, et dans ce cas, il doit révéler le personnage en face du jeton.
  • Prendre un jeton en face. Pour cela, le personnage doit être révélé aussi et être capable de prendre ce jeton ! (on remplacera le jeton pris, après les avoir glissé et puiser dans la pioche de jetons)

Est-ce que tu as les jetons, pied tendre ?

Les jetons sont importants. En effet, pour tuer le gouverneur adverse, il faudra non seulement avoir son tueur à gages en face du gouverneur de l’autre camp, mais aussi dépenser un jeton balle. On révèle les personnages, et si ce n’est pas la bonne cible, rien ne se passe mais on perd quand même son jeton. On aura une seule balle au début, ensuite il faudra se débrouiller pour trouver la seule qui reste dans les jetons centraux ! Alors il ne faut pas tirer à tout va, mais être quasi sûr que l’on a bien le gouverneur adverse en face !

De même, pour arrêter le tueur à gages, non seulement son shérif devra être en face du tueur adverse, mais au moment où il annonce l’arrestation, il doit dépenser un jeton menottes. Et là aussi, on en a qu’un au départ !

Enfin, si le gouverneur et lui seul, trouve le jeton élection qui se trouve au centre (ou dans la pioche…!), le joueur gagne la partie, uniquement s’il a aussi le plus de jeton enveloppe de vote devant lui !

Le jeu va alors consister à prendre possession des bons jetons, mais aussi repérer qui est qui en face ! Et surtout mémoriser leur position !

Chacun son métier !

C’est ici qu’interviennent les différents personnages, car chacun d’eux a un ‘pouvoir’ et va permettre d’agir sur le jeu et ses issues possibles. Par exemple, citons l’indien qui pourra voir le personnage face à lui, ou encore le reporter qui permet de citer un personnage face à lui et si c’est bon, il restera révélé pour le restant de la partie. On a également le bandit qui peut voler un jeton, le maire qui amplifie le pouvoir d’un autre personnage, etc…

Bien entendu, pour user du pouvoir d’un de ses personnages, il faudra le révéler à l’adversaire ! Il ne restera plus qu’à les déplacer ensuite pour tenter de brouiller les pistes.

Tout ces pouvoirs viendront ajouter tout un tas de variétés à Outlaws. De plus, certains personnages auront un pouvoir qui ne prendra effet que s’ils se trouvent placés à un endroit précis par rapport à un autre. Non seulement cela pourra permettre, peut-être, de faire des déductions, mais il faudra bien faire attention à la façon de les déplacer.

Un duel prenant

Outlaws, Last man standing est un jeu très original dans le domaine des jeux à personnages cachés. Tension, déduction et stratégie seront bien présents, ainsi que son thème. Notons d’ailleurs que le jeu est superbement illustré par Arnaud Demaegd. Chaque personnage apporte un pouvoir ce qui donne une belle dimension, qu’on utilise facilement grâce à une carte d’aide. Certes, il faudra retenir qui est qui, lors des déplacements. L’éditeur a même prévu de fournir des petits jetons pour s’en souvenir, mais personnellement je trouve que les utiliser, vient gâcher tout le sel du jeu. Vraiment, il faut jouer avec les règles de base pour l’apprécier pleinement.

Sa durée permet d’enchaîner facilement 2 ou 3 parties et deux boites peuvent être combinées pour jouer à 3 ou 4.

Personnellement, j’aime vraiment et il mérite d’être joué. Dommage qu’il soit difficile à trouver.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *