• Ragusa - FICHE DE JEU
  • 0

Ragusa

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 25' - Partie: 80'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh7/10

Ragusa est un jeu de placement de … bâtiments mêlé à de la gestion, transformation et dépense de ressources plus classiques.  Le jeu a été réalisé par Fabio Lopiano, l’auteur de Calimala.  Il sera présenté au prochain salon d’Essen par Capstone Games.

L’originalité du jeu vient de son système de placement de bâtiments et non d’ouvriers !  A son tour, un peu comme dans Kingdom Builder, un joueur n’a qu’une seule action à réaliser : placer un de ses bâtiments à l’intersection de 3 zones hexagonales (les emplacements possibles sont clairement indiqués sur la carte, non modulable (dommage)).  Chaque emplacement a ses propres exigences en terme de ressources nécessaires pour la construction.  En fonction du type de terrain adjacent et du nombre de vos bâtiments déjà présents autour de ces terrains, le coût peut varier de 0 à de nombreuses ressources.

Une fois placé, le bâtiment va générer les effets des zones adjacentes : gagner des ressources, échanger des ressources contre d’autres, vendre des ressources contre des PVs, pouvoir placer des remparts ou des tours qui rapporteront des PVs en fin de partie en fonction de votre chaine la plus longue,…  L’aspect intéressant ici, c’est que de nombreuses zones vont être activées, non seulement pour la joueuse construisant son bâtiment adjacent mais également pour toutes les autres possédant un bâtiment adjacent à la même zone.  Cela induit une belle interactivité et un devoir d’anticipation des joueuses qui vont devoir posséder suffisamment de ressources pour profiter de chaque activation.

Ressources illimitées

La particularité ici, et qu’on peut retrouver dans d’autres jeux, est que le nombre de ressources détenu représente une capacité et non un stock.  On ne les dépenses jamais.  En gros, ça ne change pas grand-chose mais un petit exercice intellectuel s’impose 😉 Ragusa, devenue Dubrovnik, est donc un jeu assez simple présentant certaines particularités mais au final très classique permettant de récolter, transformer et vendre des ressources.  Le jeu est habillé par un système de construction de ligne à La Traversée du Désert et de cartes objectifs permettant des gains alternatifs de PVs en fonction du nombre de ressources gagnées en fin de jeu.  La rejouabilité, bien que pas fantastique, est assurée par ces différents objectifs qui vous encourageront à construire vos bâtiments à d’autres endroits que précédemment.  A défaut d’un thème très présent, sa grande force est sa grande interactivité apportant pas mal de plaisir de jeu dans ses blocages.  Le jeu se joue assez rapidement et sans temps mort car chaque joueur ne réalise qu’une construction à son tour et que celle-ci va souvent impacter les autres joueurs.  Ragusa n’est pas ragoutant sans être un délice non plus.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *