• Between Two Cities - FICHE DE JEU
  • 3

Between Two Cities

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 20'
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 1 à 7 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1367-between-2-cities-1

ren-4

Ren8/10

Dans Between two cities, chaque joueur va construire deux villes, constituées de 16 cases (4*4). L’astuce principale du jeu, et ce qui en fait son sel, est qu’il va construire ces deux villes avec chacun de ses voisins (d’où le titre). Les tuiles représentent différents types de quartiers: maisons, commerces, parcs, tavernes, usines, bureaux. On construit les villes en 3 tours. Au premier tour on placera des tuiles simples (une case), au deuxième des tuiles doubles (comme un domino), au troisième à nouveau des tuiles simples. Le mécanisme pour choisir et poser les tuiles est le suivant: on distribue 7 tuiles simples (1er et 3ème tour) ou 5 tuiles doubles (2ème tour). Chaque joueur choisit simultanément deux tuiles, une pour la ville avec son voisin de gauche, une pour la ville avec son voisin de droite. Ensuite les joueurs se concertent pour décider comment ils vont poser les tuiles. Sachant que le positionnement est crucial puisqu’il déterminera les points marqués (j’y viens plus tard). Ensuite on prend ses tuiles restantes, on les passe à son voisin, et on recommence. A la fin du troisième tour on a de belles villes de 16 cases et on compte les points.

Comment score-t-on? En s’assurant qu’on effectue le maximum de combinaisons pour marquer des points en fonction de l’emplacement des quartiers: les commerces doivent se trouver les uns près des autres, en ligne droite. Pour les tavernes il faut essayer d’avoir les 4 types de tavernes différentes (car les gens aiment bien varier). Pour les bureaux il faut

C'est rare mais ça nous arrive de siroter une bonne bière sur Bièr d'jeu :-)

C’est rare mais ça nous arrive de siroter une bonne bière sur Bièr d’jeu 🙂

simplement en avoir beaucoup. Pour les parcs il faut en avoir plusieurs, mais adjacents. Pour les maisons, elles vaudront d’autant plus que toutes les facilités attendues dans une ville sont présentes (donc 1 point si il n’y a que des commerces, 2 points si il y a des commerces et des usines, 3 si il y a commerces, usines et bureaux…). L’astuce ++ étant qu’on va scorer les points de la moins bonne de ses deux villes. En d’autres termes si votre ville de gauche vaut 10 et celle de droite 45, ben vous scorez 10 points à la fin. Donc au moment de choisir une tuile pour vos deux villes pas question de se dire « j’en sacrifie une et je fais le banco sur l’autre ». Dans ce cas vous risquez de vous prendre une solide raclée… Il faudra donc équilibrer les deux villes, tout en tenant compte des choix de vos voisins (« ok mon voisin de droite met beaucoup de parcs dans son autre ville, donc il y a moins de chance qu’il mette un parc sur « notre » ville, or on en a quand même besoin d’au moins un pour scorer avec les maisons, donc je vais mettre un parc »).

Le jeu est super simple et rapide à expliquer. Mais il n’est pas simpliste. En effet l’astuce de scorer les points de la plus mauvaise ville oblige à se triturer les méninges si on souhaite gagner. A contrario on peut tout aussi bien jouer « sans trop réfléchir », puisqu’on marquera quand même des points avec pas mal de combinaisons. Cette caractéristique en fait un très bon jeu d’entrée dans le monde du jeu de société, un jeu où les non gamers pourront avoir du fun en construisant leur petite ville, en chipotant avec les tuiles, et en admirant les petits meeples représentant chacune des villes (ils ont pris des monuments emblématiques de grandes villes du monde, la tour Eiffel, le Colisée de Rome…). Les gamers pourront se cramer les neurones en cherchant à optimiser la pose de tuiles au millimètre et à équilibrer les deux villes au cordeau. Tout ça en 20 minutes, une belle petite réussite pour un jeu à sortir de temps en temps avec des non gamers ou gamers light tout en ne dégoûtant pas les gamers.

PS à jouer de préférence à 4 joueurs minimum.


1367-between-2-cities-4

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. Sylvain dit :

    j’avoue aussi me tâter… la mécanique semble très intéressante mais j’ai l’impression de voir un Alhambra pâlichon… 13 ans après !

  2. El grillo dit :

    Un effort esthétique aurait tout de même été bienvenu. J’aime beaucoup ce jeu de draft semi coop avec son voisin et quadropolis me laisse assez froid aussi, mais d’un point de vue de l’édition pure, y’a pas photo. Preuve aussi que l’écrin se doit actuellement d’être particulièrement soigné.
    En même temps j’ai fait une partie de cette merveille d’hansa teutonica hier soir, et c’est aussi bon que moche 🙂

  3. Lapinesco dit :

    Yep, un jeu que j’aime beaucoup, plus interessant que Quadropolis je trouve, il a pourtant été relativement ignoré…
    Une preuve de plus que c’est bien l’offre qui dirige la demande et pas l’inverse, et internet et tout le reste n’a pas changé cela (malgré les idées reçues)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *