• Pocket Ops - FICHE DE JEU
  • 0

Pocket Ops

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 6
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

pocketops00IMG_0569PhilRey 8/10

L’éditeur de Not Alone me parle de cette petite boîte qui renferme Pocket Ops avec entrain et me force presque à emporter un exemplaire. Nous connaissons Geek Attitude games et aimons leur rendre visite sur le stand à Essen discuter un peu de leurs nouveautés et de ce qui est dans leurs valises. J’emmène donc cette petite boîte en me disant: « pas trop mon style mais pourquoi pas leur faire plaisir 😇 ».

Le week-end dernier, je décide de faire enfin une partie avec mon fils ainé. Les règles sont vite expliquées et nous voilà partis.

Pocket Ops se joue en 2 ou 3 manches. A la fin, le joueur qui en a gagnées 2 remporte la partie. Le but, à chaque manche, est d’aligner 3 de ses pions sur le plateau, horizontalement, verticalement ou en diagonale. Rien d’exceptionnel jusqu’ici me direz-vous. Et vous avez raison. Mais …PocketOps02

Les pions
Chaque joueurs possède 7 pions Espion (de base) et une réserve de pions Expert (les mêmes pour chaque joueur). Les pions Expert sont mélangés face cachée et, au début de chaque manche, chacun en pioche 2. Il en choisit un qu’il ajoute à ses pions Espion de base, face visible, et défausse le deuxième face cachée.
Les joueurs connaissent donc les forces de son adversaire en début de manche.
Les pions Expert ont chacun un pouvoir particulier qui pimentent le jeu.

Déroulement
Le plateau est divisé en 9 cases (3×3). Chacune est identifiée par une lettre.
Les joueurs ont chacun 9 cartes, une par case (qui représente des lieux d’une base).
Avant que le joueur actif ne place un de ses pions, l’adversaire doit jouer une carte face cachée pour essayer de deviner le placement du joueur actif.

Une fois le pion du joueur actif placé, on révèle la carte de contre-espionnage: l’infiltration échoue si l’emplacement est bien deviné, auquel cas le pion retourne dans la réserve du joueur (si c’est un pion espion standard) ou est retiré du jeu (s’il s’agît d’un Expert).
Si l’infiltration réussit, le pion reste en place et on applique son pouvoir s’il s’agît d’un Expert.

Au tour suivant, on inverse les rôle et on joue ainsi jusqu’à ce qu’un joueur parvienne à aligner 3 de ses agents ou dès que la mission s’avère impossible.

Quelques exemples d’Expert et leur faculté:
– le Ninja permet de retirer un pion Espion ennemi adjacent.;
– L’Assassin se place sur un pion Espion ennemi et permet de le retirer du plateau;
– Le Messager se place sur un pion Espion ami et permet de déplacer cet Espion à une case libre adjacente.

Pocket Ops serait vraiment trop classique sans les pions Experts. Ceux-ci exigent des joueurs de bien penser quelle carte de contre-espionnage jouer. Les 20 minutes annoncées sur la boîte seront étendues à 30, voir 40 minutes. Les temps de réflexion seront importants au fil de l’avancée dans la manche.

Finalement, une bien belle surprise que ce Pocket Ops, qu’on l’on peut emmener partout! Merci GAG 😉

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *