• 10′ to kill - FICHE DE JEU
  • 0

10′ to kill

Note moyenne
7.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 10'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1169 10 to kill 1

SwatSh7,5 /10

Après Invazions, 10’ to kill est le second jeu de son auteur et éditeur !

Le concept de 10’ to kill est excellent.  On place les tuiles du plateau de jeu au hasard pour faire à chaque partie un plateau différent et on place sur chacune des 16 tuiles, un des 16 personnages différents.  Ces 16 personnages sont également représentés sur de petites tuiles carrées dont on en distribue 4 à chaque joueur.  Une des 4 représente le tueur de chaque joueur alors que les 3 autres représentent ses cibles.  On gagne un point par cible que l’on tue, 3 points par tueur adverse que l’on tue, 1 point par tueur adverse qu’on emprisonne (j’y reviens), 1 point si on arrive à garder son tueur et -1 point par innocent qu’on tue (= ni une de ses cibles ni un tueur adverse).

Chacun joue à son tour et réalise 2 actions parmi les 3 possibles :
1) Déplacer un personnage d’une tuile à n’importe quelle autre tuile.
Il peut y avoir plusieurs personnages par tuile et une tuile peut ne contenir aucun personnage.

2) Tuer un personnage à l’aide de votre tueur.
Il suffit alors de retirer le personnage tué du plateau et de la placer devant soi.  Si il correspond à une de ses cibles, on retourne la tuile cible correspondante.  Sinon, on demande si c’est un tueur adverse, si oui, le joueur donne sa tuile tueur, sinon, ce sera -1 point en fin de partie.
Ensuite, tous les personnages présents sur la même case s’enfuient sur une des cases adjacentes et on place un nouveau policier sur la case du meurtre.
Mais tuer quelqu’un nécessite de respecter (secrètement) certaines contraintes.  En effet, on doit se dire, secrètement, quelle arme on utilise.  On peut utiliser chacune de ses 3 armes un nombre illimité de fois mais chaque arme doit respecter les contraintes.
> On ne peut utiliser le couteau que contre un personnage situé sur la même case que soi et à condition qu’aucun policier ne soit sur la même case ou sur une case adjacente1169 10 to kill 3
> On ne peut utiliser son flingue que sur un personnage d’une case adjacente à condition qu’il n’y ai aucun autre personnage sur sa propre case et aucun policier sur une case adjacente.
> On ne peut utiliser son fusil que si on se trouve sur une des 6 cases où est dessinée une cible, à condition qu’il n’y ai aucun autre personnage sur sa propre case ni aucun policier sur les cases adjacentes et que sa cible soit située en ligne droite par rapport à soi.
Si on respecte une des 3 contraintes, on peut tuer le personnage ciblé.  Mais vous devrez surtout faire très attention à ce que le nombre de tueurs possibles soit suffisamment élevé pour ne pas être suspecté trop vite car sinon, vous risquez de vous faire tuer votre tueur ce qui n’est pas très chouette en soi.

3) Effectuer un contrôle d’identité
On peut utiliser un policier pour effectuer un contrôle d’identité sur un personnage situé sur la même case que lui.  Si le personnage contrôlé est un tueur adverse, celui-ci se dénonce et vous gagnez le personnage qui vous donnera 1 PV.

Dès qu’un tueur a tué ses 3 cibles ou que tous les tueurs ont été fait prisonniers ou ont été tués, le jeu se termine et celui qui aura engrangé le plus de PVs l’emportera.

10’ to kill est donc assez simple et très original pour un jeu de déduction.  Contrairement à la majorité 1169 10 to kill 4des jeux de déduction (Mystères à l’Abbaye, 27th passenger, Perfect Alibi), ce n’est pas le jeu d’échange de cartes qui va vous permettre de construire vos déductions.  Ce qui fera évoluer vos soupçons sont non seulement vos propres tuiles tueur et cibles qui vont d’office innocenter ces persos, mais également et surtout les actions de vos adversaires.  Et c’est ça qui est génial dans 10’ to kill : ce sont vos actions qui vont donner des indices aux autres.  Vous allez donc, avant de  tuer quelqu’un, veiller à brouiller les pistes pour qu’il y ai un maximum de coupables possibles.  C’est pas toujours évident puisque tout le monde va essayer de faire la même chose.  Et dès le premier meurtre, la course s’enclenche.  Soit vous allez tenter de tuer vos 3 cibles avant les autres, soit vous allez tenter de capturer ou de tuer les tueurs adverses avant qu’ils ne commettent leur 3 crimes.  On pourra reprocher un manque de variété entre les différentes parties car elles se déroulent souvent de la même manière : d’abord une phase ou les joueurs vont mettre en place les conditions pour que leur premier meurtre n’éveille pas les soupçons contre son tueur puis, après les premiers meurtres, un phase de course poursuite pour tuer ses cibles ou démasquer les autres tueurs.

Malgré ce manque de variété, 10’ to kill porte vraiment bien son nom car nos parties dureront bien 10 minutes pour tuer ses cibles et les tueurs adverses.  La technique de déduction grâce aux actions des autres mêlée à une course où on n’a pas le temps de faire tout ce qu’on aurait bien voulu faire donnent un jeu léger, sympa, original, fun et assez tendu.


Tapimoket:  7,5/10

10′ Minutes to kill est, avant tout, un jeu de déduction et de mémoire. Ce qui le rend attrayant, c’est son thème, puisqu’il s’agit d’incarner un tueur à gages. Mais aussi des règles très simples et une durée de jeu très rapide, ce qui permet d’enchaîner facilement plusieurs parties. Enfin le tout a un prix très abordable. Ses illustrations de personnages-animaux ne sont pas vraiment dans le thème, je trouve et j’aurais plus aimé un genre moins « familial », plus à la « hitman » … Cependant, elles permettent de bien repérer les personnages sur le jeu. Malgré cela, 10 Minutes to Kill est un bon petit jeu, rapide à mettre en oeuvre et original.


1169 10 to kill 6

_________________________________________________________

1169 10 to kill 7

Le Moisin, un simple Bordeaux qui ne paye pas de mine mais qui présente un tanin exceptionnel et charnel.  Un vin exceptionnel que je vous encourage à déguster si vous n’avez pas peur d’avoir les dents mauves 🙂

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *