• Sniper Elite - FICHE DE JEU
  • 0

Sniper Elite

[postbox]? [customer_box]?
[philibert_fiche]? [espritjeu-fiche]? [jeuxenboite_fiche]? [parkage_fiche]? [magic_bazar_fiche]?

Claire et la famille Meeple : 8/10

Ce jeu est l’adaptation du jeu vidéo éponyme. Dans sa version numérique, le snipper est encouragé à rester dans l’ombre et hors de portée des tirs adverses. Pour l’occasion, le studio multimédia Rebellion se lance dans le jeu de société. Pour un premier jeu de plateau, Rebellion n’a pas hésité sur la qualité. Les plateaux et les jetons sont en carton très épais. Les figurines de plastique sont finement sculptées et le résultat est convaincant. Le thermoformage est adapté et pratique. Petit bémol, mais je chipote, le feutre ne possède pas d’embout en feutrine pour effacer nos erreurs. J’aime beaucoup le réalisme des illustrations, qui sont certes peu nombreuses mais de qualité.

Dans Sniper Elite, il y a deux clans : les défenseurs qui peuvent être joués par un à trois personnes, et le sniper. Le jeu se déroule lors de la seconde guerre mondiale et les joueurs peuvent choisir une des deux cartes disponibles. Chacun possède des objectifs différents : le tireur doit réussir ses deux missions et les défenseurs doivent l’empêcher de réussir pendant dix tours ou le blesser deux fois. Si les défenseurs sont positionnés sur le plateau central, le sniper lui est en mode furtif. Il n’apparait sur le plateau que quand il fait du bruit. Il suit son avancement sur une copie miniature du plateau et avec un feutre effaçable, il note sa progression au fur et à mesure.

Le sniper

Pour remplir ses objectifs, le sniper peut se déplacer entre une et trois cases à chacun de ses tours. Cependant, s’il avance de deux ou trois cases, il fait du bruit ce qui alerte les défenseurs à proximité. Il devra alors mettre sa figurine sur le plateau et ainsi dévoiler son emplacement. Il a aussi la possibilité de tuer ses adversaires. Dans ce cas, on utilise la mécanique du bagbuilding. Dans un sac sont placés des jetons Cible, Bruit et Recul. Le joueur doit piocher au minimum autant de jetons que d’espaces qui le séparent de sa cible. Cependant, pour augmenter ses chances de piocher des cibles, il peut en prendre plus mais à ses risques et péril. S’il pioche des jetons Bruit, il révèle sa présence et s’il pioche cinq jetons Bruit et Recul, il rate sa cible et indique son emplacement. Le sac du sniper se modifie en fonction de ses réussites ou de ses échecs. Le sniper peut aussi fouiller certains lieux et obtenir des cartes qui lui confèrent des atouts efficaces pour arriver à ses fins.
La réussite du sniper réside dans le fragile équilibre en prudence et prise de risque. Dix tours pour remplir ses missions, c’est court alors il faut réussir à s’adapter aux mouvements adverses pour rester invisible le plus longtemps possible. C’est son seul atout !

Les défenseurs

Ils sont trois escouades de trois unités dont un officier. Leur objectif : contrarier les plans du sniper ou le blesser deux fois. Les défenseurs, même s’ils sont utilisés par plusieurs participants, sont joués en mode collaboratif. Ils doivent se coordonner pour repérer le tireur. Ils savent que le sniper doit remplir deux objectifs. Ces derniers possèdent un numéro entre un et neuf qui est également inscrit sur le plateau. Il faut donc essayer de déduire l’endroit où va se rendre le sniper. Pour se protéger des tirs, les défenseurs doivent rester dans des coins, en évitant au maximum d’être en ligne de mire. Ils peuvent se déplacer, demander des informations au sniper, l’attaquer s’ils l’ont localisé ou tout simplement le chercher. Chaque escouade a un officier qui possède un pouvoir utilisable deux fois dans la partie. Il faut le déclencher à bon escient… Par contre, une unité doit toujours rester dans la même zone que son officier limitant ainsi ses déplacements.

Mission accomplie

Mode solo

Ce jeu est, à mon avis, vraiment calibré pour le solo car J’ai trouvé que le rôle du sniper était beaucoup plus intéressant à jouer car il peut utiliser des cartes et la mécanique du bagbuilding, alors que les défenseurs ont des actions appauvries. Ils se déplacent  et essayent de survivre. Il aurait été agréable qu’ils aient eux aussi une mécanique ludique afin de dynamiser un peu leur rôle.

J’ai apprécié le plateau du sniper qui rend l’expérience immersive. Cela change des jeux où l’on doit s’affronter frontalement. Ici, on est plus dans la discrétion, la mise à mort n’étant pas une obligation. On tue un adversaire plus souvent par nécessité. Par exemple, comme le sniper ne peut pas être sur le même emplacement qu’un défenseur, si celui-ci est sur la case de notre objectif, on n’aura pas d’autre choix que de l’attaquer. Le plateau a des éléments de décors que l’on peut utiliser. Il est possible de se protéger derrière des murs ou de monter sur des plateformes. L’iconographie est compréhensible et ne nécessite pas de retours à la règle.

Finalement, Sniper Elite, peut être comparé à un jeu de Chat et Souris en version de plateau. La déduction de la part des défenseurs est importante et le sniper doit prendre des risques mesurés pour remplir ses objectifs. Les règles sont simples mais, au vu de son thème, je le conseille uniquement aux adultes.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *