• Ettin - FICHE DE JEU
  • 0

Ettin

[postbox]? [customer_box]?
[philibert_fiche]? [espritjeu-fiche]? [jeuxenboite_fiche]? [parkage_fiche]? [magic_bazar_fiche]?

Claire et la famille Meeple : 8,5/10

Voici un jeu qui était très attendu de la famille Meeple. On guettait sa localisation en français pour trois principales raisons : un jeu de cartes, qui se jouent à beaucoup et avec une très grande interaction. Alors verdict ?

Choisis ton camp

Ettin est un jeu de combat à l’aide de cartes et ce que j’ai trouvé très original et agréable, est le choix d’un allié au début de la partie. Comme le dit l’adage, à deux on est plus fort. Alors ça, c’est la théorie car il y a quand même un ou plusieurs duos qui vont perdre. C’est vraiment très appréciable d’avoir cette part de collaboration dans un jeu compétitif. Une fois le camp retenu, il faut choisir son clan car Ettin est 100% asymétrique. Entre incarner des Orcs, des Elfs ou des Démons, le choix se fait entre huit factions différentes. Toutes ont leur plateau et leur deck personnel. La victoire dépendra de sa capacité à tirer le meilleur de son clan en s’appuyant sur ses forces tout en réduisant ses faiblesses. Ceci a son importance car on s’est aperçu que certaines factions étaient très complémentaires et rendaient le duo très fort.

Chargeeeeez !

Plateau Faction

La guerre se déroule en trois âges qui sont subdivisés en quatre étapes. J’ai adoré les trois premières étapes qui changent vraiment de ce que l’on voit dans ce type de jeu. Pour débuter chaque âge, on alterne entre des phases de recrutement et des phases d’alliance. Quand on recrute, cette action se passe avec son adversaire directe car, chaque joueur à un adversaire attitré. C’est-à-dire que l’on combat toujours la même faction. Le placement autour de la table est d’ailleurs imposé par les règles.
Lors du recrutement, on pioche quatre cartes dans le deck Mercenaire qui est commun à l’intégralité des participants. Les adversaires choisissent deux cartes qu’ils peuvent soit recruter dans leur armée en payant le prix, soit vendre pour récolter de l’or. La phase Allié, on reproduit le même système sauf que les cartes sont piochées dans son deck Faction et qu’il est possible de faire des échanges avec son allié. C’est le moment de parler discrètement de stratégie…

L’assaut est imminent, il est temps de jouer les cartes que l’on a recruté face cachée sur les quatre emplacements de combat prévus. Pour l’emporter, il faut avoir une puissance supérieure à celle de son adversaire. Les cartes possèdent des pouvoirs qu’il faut réussir à combiner. Certaines sont des défenses renforcées, d’autres font fuir des ennemis avant l’assaut. Le gagnant de chaque bataille remporte des points de victoire mais vole également des cartes adverses ! Un pillage en bon et due forme. Après des défaites, il n’est pas simple de revenir dans le combat car si votre adversaire a pu vous voler vos défenses, le prochain assaut risque d’être compliqué à gagner…

Plateau Central

Quand la guerre est achevée, certaines cartes ou certaines factions ont une phase de production. Il est possible de gagner de l’or ou des cartes. Toutes les troupes ayant servies lors de la bataille, vont au repos à l’exception des défenses. Toutes rapporteront les points de victoire inscrit dessus lors du décompte final.

Drapeau Blanc

J’ai beaucoup aimé la mécanique de combat en duel mais avec un allié. Si Ettin se prête très bien au tournoi, nous l’avons cependant préféré à quatre. Ce n’est que dans cette configuration que nous avons eu la sensation d’être en 2 V 2 avec un sentiment de cohésion pour vaincre un adversaire commun. À plus votre allié affronte un autre adversaire ce qui entraîne une déconnexion dans le sentiment d’être une équipe. À deux, on perd la notion d’allié. En nombre impair, un participant joue une faction neutre en plus de sa faction ce qui n’est pas simple à gérer et rallonge le temps de jeu car cette personne prend plus de temps pour jouer. La famille Meeple a adopté la version quatre joueurs mais ce n’est que subjectif.

Ce jeu nécessite de bien connaître les forces et les faiblesses de sa faction afin d’arriver à la jouer convenablement. En ce sens, il peut faire penser à Imperium.

Cependant, j’ai été bien embêtée pour mettre une note car mon plaisir a été gâché par les règles. Il y a plein de points qui restent confus et qui ont nécessité des recherches sur les forums pour être sûre qu’on les appliquait correctement. Peut-être aussi que nous sommes trop à cheval sur le sens précis des mots ce qui a généré des doutes et surtout que nous n’interprétions pas tous les textes des cartes de la même façon. Peut-être aussi que nous nous sommes trop accrochés à la logique du thème. Quand une carte génère un siège, pour nous il devrait être placé dans le lieu où a été jouée cette carte et pourtant non ! Pareil, un dragon ne devrait pas pouvoir être terrassé par une carte munie d’un tir à distance, mince c’est un dragon quand même !!! Avec autant de deck différents, on se pose des questions pendant longtemps car les cas de figures sont variés.
Si j’occulte cet aspect négatif et que je me concentre uniquement sur le gameplay, Ettin est un bon jeu de confrontation. L’interaction et l’asymétrie sont très fortes et directes, il faut bien gérer son argent pour pouvoir acheter suffisamment de cartes, il faut tirer profit des forces de son clan tout en essayant de compenser ses faiblesses avec l’aide de son allié. Les parties sont rapides et sans temps mort puisque tout le monde joue en simultané. Elles sont aussi variées grâce aux nombreuses cartes.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *