• Dice Throne Aventures et Dice Throne saison 2 - FICHE DE JEU
  • 0

Dice Throne Aventures et Dice Throne saison 2

Note moyenne
9.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s): , ,
Illustrateur(s): , ,
Editeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Contient du plastique
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Lien vers la campagne


Claire et la famille Meeple : 9,5/10

Après avoir été des ennemis jurés lors de la saison 1, les héros de Dice Throne s’allient pour mettre fin aux agissements du Roi Fou et aux héros déchus qui se sont ralliés à lui.

Si vous suivez régulièrement les articles sur Vin d’jeu, vous savez que j’ai adoré Dice Throne saison 1. Alors quand Lucky Duck Games lance une nouvelle campagne pour localiser en français Dice Throne saison 2 et Dice Throne aventures, je sens l’impatience me gagner…

La Battle Chest saison 2

Ce nouvel opus ajoute huit nouveaux héros : la vampire hypnotique, l’artificier aidé de ses trois robots, la tigresse et son félin, la gangster munie de ses colts ravageurs, le tacticien sournois, l’ange ailé à qui il ne faut pas donner le bon dieu sans confession, la pirate maudite et le samouraï.

Ils ont tous une particularité à maîtriser pour les rendre redoutables. Les saisons 1 et 2 sont entièrement compatibles et se jouent de manière identique. Chaque personnage possède son deck de cartes personnel. Vous commencez la partie avec 50 points de vie, deux points de combats et quatre cartes. À votre tour, vous piochez une nouvelle carte et ajoutez un point de combat supplémentaire. S’ensuit une phase durant laquelle vous pouvez défausser des cartes pour gagner des points de combat ou les jouer en dépensant vos points de combats (d’où l’intérêt de s’en séparer parfois). Cette étape préparatoire est importante pour la phase de combat qui suit. Là, vous lancez vos dés, jusqu’à trois fois, pour réaliser une des attaques inscrites sur votre plateau Héros. Plus le coup est puissant, plus vous infligez des dégâts. Vous pouvez aussi jouer des cartes qui permettent de modifier les dégâts ou les résultats des dés. Lorsque vous êtes victime, vous pouvez vous défendre (ou du moins essayer).

Le jeu se poursuit jusqu’à ce que mort s’en suive ! C’est fun, stressant et addictif. Le hasard est bien présent amenant une forte tension mais il est parfois maîtrisable grâce aux cartes, évitant ainsi une trop grande frustration. Un équilibre parfait ! Quelle boîte choisir ? Je vous dirais les deux pour renouveler le plaisir à chaque fois. Mais si vous ne deviez en choisir qu’une, prenez celle qui possède les personnages qui vous attirent le plus. L’avantage dans ces boîtes c’est qu’elles possèdent des Héros plus ou moins difficiles à jouer, il y en a pour tous les goûts. Si vous voulez plus d’informations sur Dice Throne saison 1, vous pouvez lire l’article à ce sujet en cliquant ici

Dice Throne Aventures

Là c’est une vraie découverte et une belle surprise qui prolonge l’expérience Dice Throne. L’esprit du jeu de base est toujours là mais il est transposé dans un jeu coopératif avec une campagne nous plongeant dans une aventure unique. Attention, il s’agit bien d’une extension, pour y jouer il faut donc posséder des personnages de la saison 1 ou 2.

La campagne se compose de huit scénarios : les scénarios impairs nécessitent la mise en place de tuiles formant un chemin, type Dungeon crawler, alors que les scenarios pairs sont des Big Boss à affronter.

Les Big Boss

Ils se comportent comme des personnages à part entière : ils possèdent leur plateau, leur deck, leurs dés, leurs compteurs de points. Leurs cartes ont été légèrement modifiées de manière à fonctionner comme un mode solo. Ils débutent la partie avec un certain nombre de points d’amélioration en fonction du scénario leur permettant d’augmenter leurs capacités au combat, rien que ça !!! Après avoir mélangé les cartes d’upgrade, on les retourne une par une en défaussant les points nécessaires jusqu’à épuisement. Cet aspect aléatoire permet d’affronter un ennemi quasiment différent à chaque fois. Comme les Big Boss ne sont que 4, ces modifications sont vraiment les bienvenues.

Ils ont ensuite une phase de jeu similaire à celle d’un joueur. Ils piochent une carte et augmentent de un leurs points de combat. S’ils peuvent payer le montant indiqué, ils réalisent l’action de la carte, qui consiste bien souvent à nous mettre des bâtons dans les roues ! Après cette phase, qui peut déjà faire mal, ils passent vraiment à l’attaque. Il faut lancer leurs cinq dés en essayant de réaliser l’objectif inscrit sur la carte. À la fin des trois jets, on regarde les dégâts infligés. C’est le joueur actif qui tentera de se défendre.

La sensation est identique à celle éprouvée lors d’un affrontement entre joueurs. Lors des combats, les joueurs ont un stock de points de vie en commun. Chaque coup encaissé se répercute sur l’ensemble du groupe ! Les Boss sont vraiment difficiles à tuer.

Le parcours

Dans les autres scénarios, les héros doivent ouvrir et rejoindre un portail permettant d’être téléportés vers un Big Boss. Je tiens à rassurer immédiatement ceux qui veulent une grande rejouabilité. Dans Dice Throne Aventures, elle est ENORME ! Le jeu dispose de 20 cartes scénarios, 70 tuiles et de 52 cartes sbires, sans compter les 16 héros disponibles, il y a de quoi faire avant de se lasser !

Le scénario choisi précise la mise en place à effectuer en disposant les tuiles, les bonus éventuels et les trois morceaux du portail à récupérer. Les tuiles sont placées face cachée impliquant une surprise lors de leur exploration. Parfois, on se dit que l’on aurait dû s’abstenir… On y découvre de temps en temps des bonus mais plus souvent des monstres piochés au hasard que l’on peut affronter. La phase Combat des héros est similaire au jeu Dice Throne. En revanche, celle des sbires diffère un peu car ils n’ont pas de cartes pour modifier leurs attaques. Ils n’utilisent que leurs trois jets de dés que l’on compare aux attaques inscrites sur leur fiche. Pour bloquer les héros un peu tricheurs, l’attaque que l’on doit essayer de réaliser est inscrite aussi ! Vous pouvez affronter l’ennemi seul ou demander un petit coup de main à un coéquipier.

Une fois que vous lui avez réglé son compte, on récupère un butin. Et ça c’est vraiment cool ! En fonction du niveau du sbire, la récompense est plus ou moins intéressante. Mais en plus il faut avoir de la chance car elle est soumise au lancer d’un dé 20 faces. Avec le niveau du butin et le résultat du dé, on regarde la récompense gagnée sur la table des butins. Vous pouvez récupérer des points de dégâts à infliger, des pièces d’or, piocher des cartes, des points de vie et le must : de nouvelles cartes pour améliorer votre deck ! Mais ces améliorations sont placées, dans un premier temps, face cachée sous votre plateau. Vous ne pourrez pas les découvrir avant la fin de partie et si vous payez 10 pièces d’or par carte. Que la partie soit gagnée ou perdue, un petit tour à la boutique d’améliorations s’impose pour dépenser tout l’or durement récolté durant le scénario. Ce qui est chouette c’est que la somme d’or n’est pas partagée entre les joueurs, l’intégralité du gain revient à tout le monde. Le nombre et le niveau des cartes disponibles à la vente sont indiqués par le scénario. Mais vous pourrez aussi acquérir ou vendre, les cartes gagnées durant la partie.

Verdict

Pour commencer, le matériel est hallucinant. Il est de qualité et en grande quantité, tout est pensé dans les moindres détails. L’intégralité a sa place dans les thermoformages ce qui fait gagner un temps fou lors de l’installation. Cela facilite aussi la fluidité du jeu puisqu’on ne perd pas 5 minutes pour trouver le jeton nécessaire ! Les illustrations sont toujours aussi agréables et très colorées. Le nombre incroyable de cartes et de tuiles permet une grande rejouabilité et il faut admettre que c’est important dans ce type de jeu car sans elle, on se lasserait vite.  

Ce qui m’a le plus surprise, c’est le peu de nouvelles règles ajoutées. Si vous jouez déjà à Dice Throne, vous allez très vite le prendre en main. L’alternance entre l’exploration et les combats des Big Boss donne un rythme différent aux parties. L’exploration nécessite une vraie coopération surtout à 4 joueurs car le nombre de points de vie par héros est extrêmement faible, alors que les gros combats se rapprochent du Dice Throne originel. La coopération entre les joueurs aurait cependant pu être augmentée en incluant la possibilité de se donner des cartes, des jetons ou de se protéger mutuellement par exemple. Dans Aventures, elle est limitée à son strict minimum. Les défaites, et elles seront nombreuses, sont bien intégrées dans le jeu et permettent de rejouer le scénario avec de nouveaux avantages pour essayer de s’en sortir. L’autre avantage de ce jeu est que l’on peut maintenant y jouer en solo.

La feuille de campagne offre la possibilité d’améliorer le score de l’équipe. Si vous explorez toutes les tuiles ou si vous ne réclamez pas tous les butins, vous améliorez votre score. Cette petite course aux points ajoute un objectif agréable qui incite à s’améliorer constamment. Au cours de la campagne, vous débloquerez aussi une partie Legacy qui va vous surprendre. Mais je ne vous dis rien de plus … 

Par contre il n’est pas sans défaut ce qui explique qu’il n’a pas obtenu le 10 suprême. Ce qui m’a le plus dérangée c’est l’impossibilité d’épurer son deck. Au fur et à mesure, il augmente et se renforce afin d’affronter des ennemis de plus en plus puissants. On peut posséder jusqu’à 50 cartes au maximum et sans possibilité d’en enlever. Il est donc difficile de piocher nos améliorations tant utiles pour se battre !  À chaque nouvelle partie, nos plateaux personnels sont démunis de leurs améliorations précédentes, il faut tout recommencer ! Comme on pioche en générale 15/20 cartes par scénario, nos améliorations peuvent donc ne pas sortir et amputer sérieusement nos chances de victoire. Quand vous affrontez un Héros déchu, il commence son tour par upgrader ses capacités d’attaque et/ou de défense alors que vous n’êtes même pas sûr de pouvoir en poser une ! Ça c’est dur surtout qu’il débute avec plus de points de vie que vous !!! On voit clairement que le jeu n’est pas conçu pour vous faciliter la tâche… Pas le choix, il faut sortir les grigris portent bonheur !

La famille Meeple et moi avons été conquis par cette extension mais j’ai conscience qu’elle pourrait ne pas convenir à tous. Dice Throne est un jeu léger sans grande stratégie, avec des interactions très directes et soumises au hasard. Si vous acceptez ces paramètres, je n’ai qu’une chose à dire : l’essayer c’est l’adopter !

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *