New Frontiers

1

New Frontiers

Dois-je vraiment vous parler de New Frontiers quand vous pouvez lire le sous-titre du jeu: « The Race for the Galaxy board game »? Et oui, New Frontiers, c’est Race For the Galaxy mais en jeu de plateau (vous l’aurez deviné 😉 )! Il est bien entendu destiné aux amateurs du jeu mais pas uniquement car il élimine des écueils que certains pouvaient avoir envers le jeu de base: les allergiques à la pioche aléatoire de cartes seront très contents puisque, dans New Frontiers, il n’y a plus aucune carte! De plus, le jeu apporte une certaine maitrise dans les développements...

0

Power Grid: Fabled Expansion

Cette extension « Fabled » d’Haute Tension introduit le système de Legacy créé par Friedemann Friese dans Fabulosa Fructus pour Haute Tension. La Fabled expansion ne se joue qu’avec le jeu de base ou la version Deluxe mais pas avec les autres extensions d’Haute Tension car elle se réfère à des cartes bien précises (celles de l’Allemagne/Europe ou des USA/North America).  Fabled comprend 2 paquets de 15 cartes chacun pour chacune des 2 cartes (si vous me suivez 😉 ). Grâce à ces cartes vous allez pouvoir (et devoir 😉 ) jouer à 3 parties consécutives du jeu en...

0

Roll for the Galaxy: Ambition

Ambition est la première extension de l’excellent jeu qu’est Roll for the Galaxy.  Elle propose 3 nouveaux éléments: 1)Des nouvelles tuiles Outre quelques tuiles à ajouter dans le sac, Ambition contient 14 nouvelles factions de départ et 7 nouveaux mondes de départ.  Ce n’est pas un module exceptionnel puisque le jeu de base comprend déjà des factions et mondes de départ mais il vous assure une grande et nouvelle variabilité. 2)Le dé noir Chaque joueur reçoit un dé noir de départ à la place d’un dé blanc.  Ce dé noir indique 2 symboles d’action sur chacune de...

0

Roll for the Galaxy

Avec, entre autre (la liste est longue) Roll through the ages, Nations the Dice Game, Râ the dice game, Bang the dice game ou Pandemie le Remède,  la mode de la « version dés » n’est pas terminée, preuve en est avec le petit dernier, Roll for the Galaxy qui est la version dé de Race for the Galaxy. Alors que la majorité de ses prédécesseurs utilisaient la mécanique du « stop ou encore » à la Can’t stop, Roll for the Galaxy s’en passe pour notre plus grand bonheur ! 🙂 Choix des actions En fait, tout bien regardé, l’ingrédient de base...

0

Niagara

Niagara n’est pas n’importe quel jeu puisqu’il a remporté le Spiel Des Jahres 2005. A l’époque il était révolutionnaire pour 2 aspects: 1) La mécanique de programmation simultanée C’est une mécanique qui a été vue et revue depuis lors mais qui, à l’époque, était assez originale pour un jeu familial.  Chacun sélectionne une de ses tuiles de déplacement et puis chacun la joue et déplace ses bateaux du nombre de cases inscrites sur sa tuile pour aller chercher des pépites et les ramener sur la plage. Le truc c’est que la plus petite tuile jouée détermine...

0

Sankt Petersburg

Sankt Petersburg est un petit jeu de cartes paru il y a 8 ans déjà…  L’auteur, Michael Tummelhofer a depuis lors créé 2 autres jeux: L’âge de Pierre & Panthéon. Sankt Petersburg est assez simple: à chaque tours, des cartes sont posées sur le plateau et on a le choix entre en prendre 1 dans sa main, en jouer 1 en payant son coût ou passer.  Un peu comme dans The City, les cartes ont principalement 2 fonctions: soit faire gagner de l’argent (nécessaire pour jouer des cartes), soit faire gagner des PVs. Ici aussi il va...

4

Ricochet Robots

Ricochet Robots est un des chefs d’oeuvre d’Alex Randolf. Les règles sont très simples: On tire au hasard une cible.  Le but est de déplacer le robot de la couleur de la cible sur la cible en un minimum de mouvements.  Un robot ne peut se déplacer qu’orthogonalement (voilà un mot que j’ai appris depuis que je joue tiens 😉 ).  Il se déplace tout droit jusqu’à un obstacle.  Un obstacle peut être le carré central du plateau, le bord du plateau, les murs dessinés sur le plateau et les autres robots.   Un exemple?  Sur la...

0

Hermagor

Explication des règles: 30 min Durée de la part Hermagor fut la bonne surprise de la soirée. Je ne m’attendais pas à grand chose et j’ai été heureusement surpris. Le jeu est assez simple. Il commence par une sorte de phase d’enchère/majorité (ce n’est pas vraiment une phase d’enchère mais je trouve que ça y ressemble fort…) où chacun pose ses pions près des tuiles qu’il convoite et espère y gagner la majorité. Cette phase est assez tendue mais donne un léger sentiment d’absence de maîtrise puisque malgré tous vos efforts, un joueur peut vous...

2

Carolus Magnus

Carolus Magnus est un chouette jeu de majorité abstrait. Abstrait car le thème est non présent et on place des cubes de différentes manières afin d’obtenir des majorités. Pas trop compliqué mais extrêmement bien foutu, Carolus Magnus pèche un peu par sa froideur et l’aspect très calculatoire de ses mécanismes. Si, lors d’une partie à 2 joueurs, les 2 joueurs jouent bien, on en arrive à une situation finale de blocage que seul l’aspect aléatoire des dés débloquera ce qui fait perdre un peu de la saveu Leo Colovini est connu...

3

San Juan

San Juan est la version cartes de Puerto Rico en simplifié. Vous démarrez la partie avec 4 cartes en main et une carte sur la table: la teinturerie d’indigo. Tout comme dans Puerto, à votre tour, vous choisissez un personnage qui permettra à chaque joueur d’effectuer une même action hormis celui qui l’a choisie qui reçoit un petit bonus. Et tout comme dans Puerto, une grande partie du sel du jeu s’y trouve. Construire des bâtiments, vous coûte des cartes à défausser, et dès qu’un joueur a construit 12 bâtiments, la partie est terminée. Évidemment, les bâtiments...