• Agra - FICHE DE JEU
  • 0

Agra

Note moyenne
7.67
(3 notes)
Mise en place: 25' - Règles: 60' - Partie: 180' - Meilleur score: 70
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1728 Agra 1

Swa 15

SwatSh 7,5/10

Agra était, avec l’original Halloween, une des 2 sorties d’Essen de Quined Games, l’éditeur Néerlandais que nous aimons particulièrement chez Vin d’jeu vu la qualité des jeux qu’ils publient (Key to the City London, Vanuatu, Haspelknecht ou Carson City, notre premier Vin d’jeu d’l’année (2009) pour n’en citer que quelques uns).  Son auteur, Michael Keller, est un génie qui a déjà réalisé 2 bombes: La Granja et Solarius Mission.  Il a réalisé ces 2 bombes avec Andreas Odendahl et, avec Agra, c’est la première fois qu’il se lance seul.

Placement d’ouvriers debout et couchés

Agra est un jeu de placement d’ouvriers dont la mécanique de placement arrive encore à innover.  A son tour, on place un ouvrier, debout, sur une des case d’action et on la réalise.  Puis, le joueur suivant joue.  Classique.

Coucher pour méditer

Mais, avant de placer son ouvrier sur une case d’action, on peut coucher un ou plusieurs de ses ouvriers déjà placés précédemment pour générer des points de méditation.  Le nombre de points de méditation généré dépend de votre niveau de méditation.  Ils vont vous servir à réaliser des actions gratuites préalablement à votre action principale.

Occupé

Quand on place son ouvrier sur une case d’action, 4 situations peuvent se présenter:

  1. La case d’action est vide1728 Agra 3

    On réalise alors tout simplement l’action choisie

  2. La case d’action est occupée par un de ses propres ouvriers

    On ne place pas de nouvel ouvrier sur la case.
    On doit payer 2 roupies (1 roupie = 1 PV en fin de partie) pour réaliser l’action souhaitée.
    Si notre ouvrier était couché, on le redresse.

  3. La case d’action est occupée par un ouvrier adverse couché

    On renvoie simplement l’ouvrier dans les mains de son propriétaire, on y place notre ouvrier debout et on réalise l’action.
    Autrement dit, l’ouvrier adverse étant couché, il a donc servi à produire des points de méditation, il ne procure alors plus aucun bénéfice à son propriétaire.  Il est crevé quoi 🙂

  4. La case d’action est occupée par un ouvrier adverse debout

    Tout comme le point 3), on renvoie l’ouvrier dans les mains de son propriétaire, on y place notre ouvrier debout et on réalise l’action.
    La particularité ici, c’est que comme cet ouvrier était debout, il n’a donc pas servi à gagner des points de méditation.  En compensation, le propriétaire de l’ouvrier éjecté, gagne 1 ou 2 faveurs en fonction de son niveau de méditation!!!  Oui oui, tout se tient dans Agra 🙂

1728 Agra 4Les faveurs

On peut gagner des faveurs de différentes manières.  Elles servent à réaliser des actions bonus supplémentaires en plus de l’action principale du joueur.

Et c’est là une des grandes forces d’Agra, les joueurs vont devoir jongler  entre l’action principale réalisée par le placement de son ouvrier et les actions de méditation à réaliser avant son action principale et les actions gratuites utilisant des faveurs à réaliser n’importe quand durant son action principale.  Un peu comme dans les jeux de Lacerda, le jeu a des apparences simplistes: on ne réalise qu’une seule action à son tour, mais comme cette action principale est imbriquée dans une multitude d’actions optionnelles, Agra se complexifie et propose un réel casse-tête aux joueurs.

Pire, les joueurs vont avoir l’occasion de gagner de nouvelles tuiles faveurs qui vont augmenter les possibilités d’actions différentes qu’ils pourront réaliser à l’aide de ces faveurs.  Génial!

Les ressources

Là où notre enthousiasme est un peu réfréné c’est dans la gestion de ressources proposée par Agra.  Outre les roupies (= PVs), Agra comporte 16 ressources différentes!!! On se croirait chez Uwe 😉1728 Agra 5

Il y a 4 ressources de base générées par vos champs et 12 ressources transformées.  Les ressources de base peuvent être transformées en 8 ressources avancées qui peuvent elles-mêmes être transformées en 4 denrées de luxe.

Ces ressources seront nécessaires pour les différentes actions apportant des PVs et habilités spéciales.

Du vu et revu donc dont on se lasse un peu…

A noter néanmoins que les denrées luxueuses servent bien entendu à remplir des contrats mais ont un pouvoir à elles seules et ça c’est pas mal original.  Autrement dit, les denrées luxueuses que les joueurs auront pu produire après maints efforts, serviront principalement à être dépenser dans des contrats permettant de gagner des PVs mais peuvent également, être dépensées pour ce qu’elles sont pour:

  • Réaliser une seconde action principale!
  • Redresser 3 de ses ouvriers
  • Gagner des roupies (= PVs)

1728 Agra 2La production de ressources

Le système de production des ressources est assez excellent.  Les joueurs disposent de 4 champs pour les 4 ressources de base (voir photo du plateau personnel ci-contre).  Sur le coin supérieur gauche du plateau on voit les 4 champs disposés en carré.  Entre eux, il y a des petites cases carrées sur lesquelles se baladent 4 fermiers (ne faites pas attention aux pions ressources disposés à l’intérieur du carré).  Quand on veut produire une ressource, par exemple le coton (en mauve en  bas à gauche du carré), on va compter le nombre de cases libres entre le champ et chacun des 2 fermiers disposés sur les 2 routes (vers l’Est et le Nord).  Ici, il y a 2 case libres vers le Nord et 2 cases libres vers l’Est, soit 4 cases, on va donc produire 4 coton.  Si on prend le grès en haut à gauche en jaune, on ne produira que 2 ressources alors que pour le bois turquoise en haut à droite on en produira 5: 4 sur le sentier vers l’ouest et 1 vers le Sud.  Vers le Sud, il y a une case occupée par une caisse qui bloque une unité de production.

Les joueurs vont pouvoir, avec certaines actions, retirer les caisses qui gênent et déplacer leur fermiers le long des routes pour produire plus ou moins de chaque ressources de base.

C’est vraiment très ingénieux et novateur comme système.  Malheureusement, il n’est pas exploité à 100% car les joueurs vont rarement déplacer leurs fermiers vu qu’ils auront toujours besoin des 4 ressources de base…

La dépense de ressource

Là, on retombe dans du très classique puisque, avec nos ressources, on va pouvoir les dépenser de 2 manières:

  1. Remplir un contrat de guilde1728 Agra 6

    C’est très simple, ils vont nous rapporter des roupies, donc des PVs.  Chaque contrat exige certaines ressources spécifiques et les joueurs vont réaliser une sorte de course pour les remplir avant les autres.
    Ce qui est très sympa c’est qu’on sait à l’avance les contrats demandés et leur ordre.  Si on voit qu’on est trop court dans la course à la réalisation d’un contrat on peut prendre de l’avance pour le contrat suivant…

  2. Livrer un noble

    Les nobles sont des cartes qui exigent certaines ressources pour, en échange, gagner des roupies mais également des habilités et bonus valables pour le reste de la partie (gagner plus de roupies quand on livre tel type de marchandise, produire plus de telle ressource, diminuer le coût de telle action,…).
    On a trouvé les bénéfices de ces cartes trop peu élevés pour mériter le détour et on s’en détourne vite pour plus de concentrer sur les contrats des guildes.
    Le souci c’est que les 2 actions sont liées et les joueurs ne vont plus pouvoir réaliser des contrats de guildes tant qu’ils n’auront pas livré plus de nobles.  Lors de ce blocage, les joueurs ont une autre source de PVs: la construction de bâtiments.  Ils vont donc s’y ateler avant de revenir, à contre cœur, sur les nobles.  Et comme la fin du jeu dépend principalement de la livraison des nobles, le jeu tire en longueur pour arriver à 3 heures de jeu ce qui est de trop et qui provoque certaines répétitivités.

Agra agréable? 🙂

Bien sûr! 🙂  Agra n’est néanmoins pas exempt de défaut.  Le jeu est trop long, il souffre de certains moments creux et répétitifs.  Tout n’est pas très bien équilibré et certaines actions vont être délaissées.  Les 16 ressources et le système de transformation de l’une vers l’autre peut être autant lassant que peu original.  Ces éléments peuvent rendre Agra peu agréable.  Mais Agra est agréable par ses originalités dans le placement d’ouvriers, les états couché et debout de ses ouvriers à gérer, les multiples actions et actions gratuites que les joueurs vont pouvoir réaliser permettant optimisations et combinaisons ingénieuses.  Agra est bourré d’éléments enthousiasmants et d’autres moins.  On aurait aimé l’adorer mais on l’aime bien quand même 🙂


Phil

Philrey:  8/10

Agra est un jeu qui m’intriguait lors de sa sortie. En effet, l’équilibre à déterminer pour la production de ressources est sur papier intéressant. Dans la partie, on n’a pas trop déplacé nos fermiers, produisant le même nombre de ressources. Peut-être que la configuration de la partie ne le rendait pas utile. Cela reste donc un élément qu’il vaut la peine d’approfondir lors de nos prochaines parties.

Par contre, les « états » possibles des ouvriers (debout ou couché) est indéniablement un plus de Agra. En effet, c’est le joueur qui décide (et non la mécanique du jeu). Coucher un ouvrier permet de gagner des points de méditation, points qui serviront à faire des actions « gratuites ».

Mais ce qui rend Agra complexe et plaisant est le fait de pouvoir dépenser des points de méditation AVANT son action principale et de dépenser des points de faveur pendant son tour. Il y a donc beaucoup de temps morts, nécessaires pour bien programmer ses différentes actions qui auront lieu à des moments différents pendant votre tour.

Dommage qu’il soit si long.


Dan 3

Dan7,5/101728 Agra 7

Peut-être étions-nous trop fatigués (second jeu de la soirée débuté par la mise en place à minuit et terminé à 6 heures rangement et papotage de fin de partie compris) pour apprécier ce jeu à sa juste valeur?

J’ai personnellement en tout cas eu un peu de mal à m’accrocher durant les règles quand même fort touffues (une heure d’explication).

Cela ne m’a pas empêché de trouver le jeu assez bon mais pas certains aspects fort complexes et certainement un peu trop long et un peu répétitif.

Le principe de la méditation (amélioration de son jeu avant la phase d’actions proprement dite) et la phase de production apportent un plus de par leur originalité.

Le reste du tour de chaque joueur est classique (placement d’ouvriers) et, à mon goût, un peu trop calculatoire et, parfois, inutilement complexe.

Agra est assez individuel (optimisation de son tour de jeu) même s’il y a une certaine interaction sur le plateau de jeu.

Au final, Agra est un jeu intéressant mais un peu trop lourd selon moi et amplifié par le manque de synthèse des règles sur le plateau).


1728 Agra 10


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 15 minutes par SwatSh

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(1 note)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Yvon De NC
Je trouve vos notes un peu sévères car si l'on exploite son tour au maximum ,utiliser des points de méditation faire son action principale puis remplir un contrat de guilde votre tour devient très plaisant .Ne pas oublier très important a chaque fois qu'un joueur transforme une ou plusieurs ressources les autres joueurs peuvent transformer une ressource. Depuis Essen 2017 un jeu qui revient assez souvent sur la table.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *