• Java - FICHE DE JEU
  • 0

Java

Note moyenne
9.10
(4 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 25' - Partie: 90'
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1076 Java 1

SwatSh: 8/10

Après Tikal, Java est le second jeu de la mythique trilogie des masques Tikal-Java-Mexica de la paire d’auteurs, toujours efficace, Kramer & Kiesling.

Java utilise la même technique de base que ses 2 compères : la dépense de points d’action.  A son tour, on dispose de 6 points d’action que l’on peut dépenser de différentes manières :

1) Poser une tuile paysage
Un peu comme dans Taluva, sorti 6 ans après, dans Java, on va superposer les tuiles paysage.  Cela va donner un très bel effet 3D qui, outre sa beauté, est utile au jeu puisque c’est le pion joueur situé le plus haut dans chaque ville qui la contrôle.  Exit donc les jeux de majorités de  Tikal & Mexica. Dans Java, il va falloir user de la meilleure tactique pour avoir le pion le plus haut dans une majorité de villes.  Java, une île d’Indonésie (et oui, on apprend sa géographie avec Kramer & Kiesling 😉 ), est célèbre, outre pour héberger la capitale Jakarta, pour ses temples bouddhiques, ses volcans et ses rhinocéros, aussi pour ses magnifiques rizières qu’on retrouve superbement représentées dans Java, le jeu 🙂

2) Placer un nouveau pion ou déplacer un pion

3) Construire un temple ou l’agrandir
Les temples sont une des 2 sources principales de points.  Seul, le joueur ayant son pion le plus haut dans un village peut construire ou agrandir un temple.  La taille maximale qu’un temple peut avoir correspond au nombre de tuiles villages qui composent la ville.  Quand on réalise cette action, on gagne un nombre de PVs correspondant à la moitié de la taille du temple.  Vu le nombre important de PVs que donne cette action, on va voir une bataille tactique acharnée pour se situer le plus haut possible sur un temple, mais aussi pour séparer les villages et piquer des tuiles d’autres villages pour en faire bénéficier les villes où on se situe le plus haut. C’est dans cette bataille à déplacer ses pions, placer de nouvelles tuiles, bien les superposer, agrandir ses villes et diminuer les adverses que va se jouer la victoire.  C’est une bataille très tactique car on va essayer de faire au mieux en fonction de la configuration du jeu quand arrive son tour.  Il y a très peu de vision stratégique dans Java.

Les tuiles sont en nombre limité et les tuiles les plus petites vont rapidement être épuisées car c’est grâce à elles qu’on pourra se situer le plus haut dans les villes.  C’est un peu dommage car, durant la seconde moitié du jeu où ces tuiles ne seront plus disponibles, les choix tactiques seront plus limités accélérant la vitesse du jeu mais limitant d’autant plus ses choix.

4) Poser un lac
C’est l’action la plus déséquilibrée à mon goût car le joueur situé le plus haut autour d’un lac fermé gagne 3 points par tuile lac qui le composent.  Ce qui est énorme.  Et quand on sait qu’il y a facilement moyen de créer, en un tour, un lac composé de 4 à 5 tuiles lacs, un joueur peut distancer ses adversaires de 12 à 15 points facilement rendant difficile toute tentative de le rattraper… 🙁

5) Piocher une carte et organiser une fête
Un peu de hasard intervient dans cette action puisqu’on va piocher au hasard et lorsqu’on organise une fête, on gagnera des PVs si on joue le plus de cartes correspondant au symbole demandé à ce moment du jeu.  Le hasard est néanmoins loin d’être prépondérant et cette action permet d’apporter un peu de fun et d’incertitude à ce jeu qui aurait été trop froid autrement.

Java mérite bien son statut mythique dans les jeux de sociétés modernes même s’il a légèrement vieilli et qu’il propose un jeu très tactique sans grande profondeur stratégique.  Les choix sont intéressants bien que de plus en plus limités au fur et à mesure que le jeu avance ce qui est contraire à la mouvance actuelle que je préfère d’ailleurs.  L’équilibre entre les actions n’est pas parfait ce qui nuit à la qualité des choix.  La beauté du jeu qui représente à merveille les rizières d’Indonésie, sa mécanique originale de superposition des tuiles, sa simplicité de règles et sa profondeur tactique le maintiennent au top et apportent toujours autant de plaisir aux joueurs.

_________________________________________

Benoît: 8,9/10

Java est un jeu génial dans son principe et dans son déroulement… La pose des tuiles et des villes est un grand moment tout comme l’organisation des p’tites fêtes entre ennemi!
Ma seule critique va à l’énorme récolte de points dans la toute dernière phase du jeu. Je suis toujours un peu mal à l’aise quand tout peut changer en dernière minute, mais, rien ne doit être laissé au hasard!
_________________________________________
Raf: 10/10
Tiens je crois que c’est la première fois de ma vie que je mets un 10 à un jeu, le plateau en relief est magnifique et les tactiques et stratégies sont multiples, en effet cette partie n’a pas eu le même déroulement que mes précédentes. Enfin que dire de plus quand on met un 10!!!. Le jeu devient très difficile a trouver donc si vous tombez dessus et que vous ne l’avez pas encore dans votre ludothéque, achetez le les yeux fermés et si pire vous n’y avez pas encore joué, trouvez un ami qui l’a et régalez-vous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j’en veux encore…………
_________________________________________

Philrey 9,5/10

Du même auteur, je connaissais Mexica, que je trouve moyen, et Tikal, que j’adore. Mais je pense que Java est au-dessus des deux autres. Il reprend le système de points d’action mais apporte pas mal de nouveauté, pour moi.
+ Le matériel est vraiment magnifique.
+ Les tuiles qui se superposent finissent par former des petites montagnes, vraiment originale comme idée
+ Sur ce plateau valonné, c’est le joueur qui le plus élevé dans le village qui peut ériger ou agrandir une ville
+ La pose d’une tuile peut bien sûr réduire la taille d’un village pour l’annexer à un autre ou pour en former un nouveau
+ Dans les villes, chaque joueur peut organiser une fête (à condition d’être le plus haut placé) et glaner de précieux points de victoire.
Un must pour votre ludothèque personnelle!

_______________________________________

1076 Java 2

_______________________________________

Voici la situation en début de partie. On remarque déjà 2 grands villages (aux joueurs noir et blanc) qui seront divisées et reformées en cours de partie. On remarque aussi les lacs qui formeront les futures vallées.
Les cartes en bas à droite servent à organiser des fêtes.
Et voici la fin de la partie. On remarquera que le rouge s’est super bien rattrapé 😉
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *