• The Faceless - FICHE DE JEU
  • 0

The Faceless

Note moyenne
9.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 30-45'
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

[En cours]

Tapimoket : 9/10

Stranger Things

Chaque année, lorsque je me rends au Festival Essen Spiel, je cherche toujours un jeu original, un jeu qui sort de l’ordinaire. Il est d’ailleurs de coutume que l’information circule sur ce genre de jeu… En 2017, C’était Tokyo Higway qui faisait parler de lui avec sa mécanique d’équilibre et l’éditeur est rapidement tombé sold out. En Octobre 2018, on parlait beaucoup de The Faceless dans les couloirs, un jeu qui fonctionnait avec une boussole. Voilà de quoi attiser la curiosité !

Arrivé chez l’éditeur, non seulement j’étais intrigué par cette histoire de boussole, mais aussi par son design étrange ! Sombre, Fantastique, superbement illustré. La boite montrait alors une espèce de créature avec un crâne animal, de longues cornes et des lueurs rouges brillantes à la place des yeux. Je ne pouvais alors m’empêcher de penser à cette formidable série TV, Stranger Things, qui se déroule dans les années 80, où parmi une bande d’ados, geeks et joueurs de jeux de rôle, l’un d’eux disparaît dans un monde parallèle étrange et effrayant. Ses amis tentent alors de le libérer. Toute cette histoire est également mêlée à des expériences menées dans un immense centre où personne ne peut y entrer… Mais je ne vais pas spoiler, n’est-ce pas ?

Si je vous parle de cela, c’est que la nouvelle couverture de The Faceless montre des enfants effrayés par cette créature. En effet, c’est une histoire similaire, celle d’Ethan. Ethan est un garçon qui a disparu dans un monde parallèle, le monde crépusculaire, alors qu’il traversait la forêt. Ses amis tentent alors de le retrouver et découvrent seulement son sac à dos. A l’intérieur, un journal leur apprend qu’il est menacé par le Billygoat, une créature étrange. Celle-ci l’a capturé et le détient dans son monde, se nourrissant de ses souvenirs pour assouvir son âme et le transformer en Faceless, un « sans visage », pour le garder définitivement dans son monde et sous son emprise…

Les enfants découvrent également une boussole, mais celle-ci ne donne pas le Nord, mais les envoient directement vers une énorme souche où un trou se trouve sous celle-ci. Ses camarades décident alors d’y entrer pour le sauver…

Une super idée mécanique !

Dans The Faceless, les amis d’Ethan vont incarner « la bande » et seront justement représentés par la boussole. Ils devront tenter de rassembler les souvenirs d’Ethan en voyageant dans le dangereux monde crépusculaire. Le principe est tout bête puisqu’il suffira de faire passer la boussole sur des jetons « souvenirs » de Ethan et récolter les 8 pour gagner. En effet, The Faceless est un jeu coopératif. Mais ce ne sera pas aussi simple qu’on le pense…

La bande pourra être aidée par 3 Faceless, des enfants qui sont prisonniers là depuis trop longtemps pour être sauvés. Ceux-ci sont représentés par de superbes figurines double face, l’une représente l’enfant, alors que l’autre montre ce qu’il est devenu dans le monde crépusculaire… Effrayant ! Ces figurines vont graviter autour d’un plateau rond cranté et viendront influer le choix des joueurs.

Mais la bande devra également échapper au Billygaot, dont la grande figurine se déplacera sur le plateau, pour tenter de rattraper la boussole et nous faire perdre, absorbant ainsi nos âmes. Enfin on devra aussi éviter des obstacles posés sur le monde crépusculaire. Si jamais, on rentre en collision avec l’un d’eux, c’est également la défaite !

Chaque joueur reçoit une carte personnage, l’un des amis d’Ethan. Cette carte donnera un bonus propre pour toute la partie. Il reçoit également une main de trois cartes qui serviront, non seulement à déplacer la boussole, mais aussi à enclencher un événement sur le plateau, selon la couleur de la carte.

Mais pourquoi une boussole ?

Et c’est là tout le sel de The Faceless. En effet, les enfants Faceless qui gravitent autour du plateau et le Billygoat ont un aimant placé dans leur socle, et selon leur position, ces aimants viendront influer sur l’aiguille de la boussole. Lorsqu’on déplacera la bande (la boussole), il faudra alors suivre la direction indiquée par l’aiguille pour chaque case parcourue ! Pour rappel, il faudra faire alors en sorte de déplacer et faire tourner les figurines de manière à passer sur les souvenirs tout en évitant les obstacles et le Billygoat !

A son tour, un joueur a trois possibilités. La première est de jouer l’une de ses cartes. Celles-ci indique, selon la couleur, une action à réaliser. Si elle est bleu, verte ou jaune, il faudra déplacer l’une des figurines Faceless autour du plateau. On pourra d’ailleurs, une fois déplacée, l’orienter de manière à influer ou anticiper l’influence sur la boussole.

Si la carte est rouge, on déplace alors le Billygoat et on l’oriente comme on veut. Une carte violette, permettra de bouger la boussole comme cela nous plait, sans tenir compte de la direction donnée par l’aiguille, sinon on sera obligé de la déplacer selon le nombre de case indiquée au bas de la carte dans la direction donnée par l’aiguille, case par case et selon l’attirance des aimants…

Un joueur peut aussi refaire sa main, au lieu de jouer, un bon moyen pour réduire la menace (voir plus bas). La dernière possibilité sera de chuchoter, c’est à dire échanger une carte entre deux joueurs, pas forcement avec celui qui déclenche l’action. Ce qui peut nous tirer d’une situation dangereuse !

Mais la menace rôde

Une fois, son action jouée, le joueur actif pioche alors une carte qui viendra se poser dans la zone de menace. Dans cette zone, on empile les cartes par couleur (il y en a dès le départ selon la difficulté choisie). Selon là où on ajoute une carte, un effet négatif se déclenche ! Si jamais cette pioche est vide, alors vous perdez aussitôt la partie.

Pour le jaune, on devra tourner la figurine Faceless concernée de 180°, vous imaginez que cela peut bien sûr avoir de fâcheuses conséquences sur la boussole. Une verte vous oblige à défausser des cartes de vos mains, le rouge fera déplacer le billygoat vers vous !! … De plus, ces effets seront multipliés selon le nombre de cartes présentes dans cette couleur sur la menace, d’où l’intérêt de refaire sa main pour la réduire…

Lorsque vous passez par un jeton souvenir, vous récupérez celui-ci. Chacun d’eux pourra être un bonus, pour agir sur une figurine qui vous pose problème, pour bouger un obstacle, etc et surtout chacun d’entre eux peut être dépensé pour éviter un obstacle. Mais attention, leur usage est unique !

Toutefois, dès que vous possèdez les huit, vous sauvez Ethan et remportez la partie !

Un jeu magnifique et différent par son originalité

Les rumeurs des couloirs de Essen Spiel étaient fondées. The Faceless est bien le jeu original qu’il fallait dégoter.

Les illustrations sont de toute beauté et l’univers est vraiment surprenant. Bien entendu, avec l’utilisation de la boussole et des aimants, le jeu sort complètement des sentiers battus pour apporter de la nouveauté. J’adore le principe. Certes, il est assez difficile d’anticiper le déplacement de l’aiguille mais c’est tout le principe du jeu. Il faut donc discuter entre nous pour placer judicieusement les figurines et synchroniser nos cartes pour faire avancer la bande sans prendre trop de risques. Mais il y en aura, ne serait-ce du fait que les souvenirs sont justement adjacents à des obstacles, il faudra donc les frôler… sans oublier la menace qui va grandir

J’adore aussi les figurines qui nous plongent complètement dans l’univers et comme vous pouvez le voir sur les photos, je n’ai pas pu m’empêcher de les peindre pour plus d’immersion. Bon, il y en avait que 4, donc j’en ai eu le courage !

Ce que je vous ai décrit concerne le jeu de base, mais vous trouverez également une multitude de petites extensions pour corser vos parties. On aura par exemple un sablier qui vous donne un temps imparti pour récolter un nouveau souvenir, un dé qui enclenche des événements, des serviteurs qui viendront aider le billygoat, et tout un tas d’autres choses à découvrir, sans compter les scénarios proposés

The Faceless est superbe, différent, énigmatique et envoûtant.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *