• Barrage: The Leeghwater Project - FICHE DE JEU
  • 0

Barrage: The Leeghwater Project

Note moyenne
9.00
(2 notes)
Mise en place: 25' - Règles: 45' - Partie: 170' - Durée par joueur/euse: 50' - Meilleur score: 108
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs

Jeu de base:

Note moyenne des lecteurs (1 note)
10.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 8,5/10

J’ai toujours du mal avec les extensions qui sortent en même temps que le jeu de base. N’est-ce qu’une démarche commerciale? Est-ce vraiment une extension ou fait-il partie intégrante du jeu qu’on aurait « coupé » pour pouvoir le sortir en deux parties?

Pour avoir joué seulement avec le jeu de base, je pense que The Leeghwater Project est réellement une extension tant le jeu de base se suffit à lui-même déjà pour de nombreuses parties.

Ce n’est pas pour autant qu’elle est inutile. Outre une nouvelle faction, l’extension apporte 2 zones d’actions supplémentaires. Les travaux extérieurs apportent de nouvelles actions très puissantes. Le truc très sympa c’est qu’elles apparaissent comme les technologies. Si on réalise l’action, on prend sa tuile et à la fin de chaque tour, on en place 3 nouvelles. Ca change donc tout le temps et accentue, s’il le fallait, la variabilité des parties. Le hic c’est qu’elles coûtent cher, très cher. Elles exigent en effet de détruire des ressources (excavators & mixers). Et plus le jeu avancera, plus de ressources vous devrez détruire pour pouvoir bénéficier de leurs avantages. C’est très gai de pouvoir jouer avec cette possibilité bien que le coût, très élevé, de ces actions, va faire que vous n’utiliserez pas beaucoup cette possibilité.

L’avantage de The Leeghwater Project est qu’il augmente encore plus les choix et possibilités déjà très larges du magnifique Barrage. Vous n’allez pas avoir les moyens d’en profiter beaucoup mais suffisamment pour apprécier ces nouvelles possibilités une fois le jeu de base bien maîtrisé.

Les bâtiments personnels vont vous donner accès à des actions plus puissantes et à des PVs supplémentaires lorsque vous les construisez. Ici, vous allez les construire comme le reste de vos constructions: avec la roue d’action. Mais là aussi, le coût est très élevé et vous allez devoir réfléchir à deux fois avant de construire un bâtiment exigeant beaucoup de ressources au sacrifice d’un barrage vous procurant pas mal d’énergie…


Ren
Ren: 9,5/10

J’ai déjà souvent écrit que je n’aimais pas les extensions qui changeaient la philosophie d’un jeu. Une réflexion du genre « cette extension est top, elle renouvelle complètement le jeu, on a la sensation de jouer à un autre jeu », ce n’est pas pour moi ! Si j’ai envie de jouer à un autre jeu, et bien je joue à un autre jeu ! Je n’attends pas qu’une extension change tout. Donc une extension est pour moi un subtil mélange de (biffez les mentions inutiles) nouvelles possibilités dans le même esprit / évolutions légères, nouveautés mais pas trop sinon je suis tout perdu… bref vous avez compris le topo.

Et bien il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Enfin qui ne changent pas un tout petit peu d’avis. The Leeghwater Project (du nom d’un ingénieur Néerlandais qui a asséché des polders aux Pays-Bas, vous voilà plus instruits maintenant) apporte en effet un éléments « classique » pour une extension (i.e. qui apporte plus de choix) mais surtout un élément qui « contredit » un peu la philosophie du jeu de base. Voyons ça.

Batiments personnels

Les bâtiments personnels (il y en a 5 différents) sont disponibles à construire pour toutes les joueuses (pas de notion de course donc). Ils vous permettront de réaliser une fois par tour une action souvent très puissante. Mais ils coûtent aussi assez cher à construire, donc vous ne risquer pas de sitôt de jouer une partie où vous les aurez tous construits à la fin.

Travaux extérieurs

C’est ici que cette extension prend tout son sel. Les travaux extérieurs sont en effet des tuiles disponibles à l’achat dans une nouvelle zone de jeu. Le « problème » étant que pour acquérir ces tuiles, il faudra dépenser définitivement des ressources (et non pas les mettre dans sa roue de construction pour les récupérer un peu plus tard, comme les constructions classiques sur la zone de jeu principale). C’est la raison pour laquelle j’écrivais plus haut que ça « contredisait » la philosophie du jeu de base. Avec les travaux extérieurs vous pouvez perdre des ressources définitivement. Sachant qu’on a peu de ressources au départ, que la majorité est quasi tout le temps immobilisée dans votre roue de construction pour construire barrages, connecteurs… et sachant qu’il est très cher d’en acquérir plus pendant la partie. Vous vous dites que ces travaux ne seront jamais utilisés ? Et bien vous avez tort ! Car les auteurs ont évidemment fait un fantastique boulot (sinon je ne donnerais pas une note pareille, et je ne me casserais pas la tête pendant 1 heure un dimanche soir alors que j’aimerais bien aller jouer sur BGA…). Ces travaux vont en effet vous donner des avantages importants qui, si utilisés au bon moment, peuvent vous faire avancer significativement dans la partie. Cela peut être des points de victoire, des gouttes, la validation d’une tuile objectif que vous avez en main sans avoir besoin de produire de l’électricité, l’avancée de votre roue de construction, une construction gratuite… ou (d’ailleurs toujours) une combinaison de plusieurs de ces éléments.

Ce mécanisme (« je m’affaiblis en ressources mais j’avance un bon coup quelque part ») est délicieux. Vous n’allez pas faire 10 travaux sur la partie, mais le ou les 2/3 travaux que vous ferez éventuellement, si vous les choisissez au bon moment, peuvent être décisifs. Exemple simple : votre adversaire va produire de l’électricité. Vous avez un barrage juste derrière. Mais votre adversaire a un barrage à 3 niveaux, et 3 gouttes. Vous avez un barrage simple à un niveau. Vous ne récupèrerez donc qu’une goutte. Si à ce moment-là vous sacrifiez les ressources nécessaires pour réaliser le travail extérieur qui permet de construire deux niveaux de barrage en un coup, hop, vous retenez les 3 gouttes, et juste après vous pouvez éventuellement aussi produire de l’électricité de manière plus rentable.

Et si on ajoute que les travaux disponibles vont changer à chaque tour (3 nouveaux par tour), ça multiplie les choix, les options stratégiques, l’attention à donner au jeu des autres joueuses… bref ça multiplie le bonheur ludique !

Je n’entre pas dans le (judicieuse) question relevée par Swa (est-ce normal qu’une extension sorte en même temps que le jeu de base), je me contenterai juste de donner mon avis sur la dite extension : elle est excellentissime et augmente encore le bonheur pourtant déjà grand procuré par le jeu de base !



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par gillouin
Une vraie drogue
Barrage est vraiment un jeu EXCEPTIONNEL. J'ai rarement vu autant d'interactions et de rejouabilités que ce jeu dernièrement. Mon chouchou feudum même si peu joué passe bien derrière !!! Pour un peu que Cranio fasse par la suite des plateaux différents (style Aventuriers du Rails) et là, cela devient infini en possibilités. Avec l'extension plus tous les experts (+15 avec la totale = KS exclusifs et KS 5eme joueur en cours)), aucune partie ne peux se ressembler et ce qui est incroyable c'est que ce jeu expert, une fois expliqué, est tellement bien iconographié (rare) que même avec une coupure de quelques mois, il est très facile d'y revenir. Ce jeu est une drogue dont il faut abuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *