• Free Ride - FICHE DE JEU
  • 0

Free Ride

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Allemagne
Langue: Anglais, Allemand
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

PhilRey: 7/10

Au premier coup d’oeil, on pourrait penser que Free Ride est un Aventuriers du Rail amélioré/nouveau/similaire. A part le thème, il n’en est rien! Dans Free Ride, les joueurs doivent construire un réseau de chemin de fer européen afin de permettre le transport de passagers et rendre la visite de monuments historiques ou autres belles structures plus accessible.

L’itinéraire

Chaque joueur débute avec un itinéraire, c’est à dire une ville de départ et une autre ville d’arrivée. En début de partie, les trains des joueurs sont placés sur leur ville de départ. Le choix de ces villes suit une mécanique bien précise. Mise à part au début, 6 ensembles de 3 cartes Ville sont disponibles. Le joueur choisit 2 cartes sur un seul ensemble. De plus, les 3 cartes formant un ensemble sont placées l’une en dessous de l’autre et le joueur en choisit 2 adjacentes: la première est donc la ville de départ et la seconde la ville d’arrivée. La troisième carte est quant à elle défaussée. Enfin, on remplace cette ensemble par trois nouvelles cartes Ville, donnant un même choix de 6 ensembles au joueur suivant.

A noter aussi que chaque joueur ne peut avoir qu’un seul trajet en cours. Enfin au début. Par la suite, chacun pourra en avoir 2, permettant une planification un peu plus long terme.

De plus, avant de prendre un nouvel itinéraire, le joueur doit s’assurer que sont train soit bien sur la ville de départ de ce nouveau trajet!

Le déplacement et la construction

Le thème veut que l’on déplace des touristes d’une ville à l’autre. Dans la pratique du jeu, on ne déplace pas de jeton Passager ou autre. Les joueurs déplacent leur train, simulant ainsi le transport. 

Bien entendu, avant de se déplacer, il faut tirer une ligne de ville en ville jusqu’à la ville d’arrivée. Un joueur qui construit un tronçon suit certaines règles, assez simples en réalité, et « marque » la ligne ainsi construite à sa couleur. Et tous les trains peuvent circuler sur ces voies, avec quand même une petite astuce: si vous emprunter vos propres voies ou celles de l’Etat, le déplacement est gratuit, par contre si vous emprunter les voies d’un autre joueur, vous devez lui payer une pièce. De plus, dans ce dernier cas, la voie est dès lors « transférée » à l’Etat. Ce qui veut dire que construire ses propres voies n’est pas ce qui vous rapporte le plus de pièces!

Le but?

La partie se déroule ainsi jusqu’à ce que la pile de carte III est épuisée. Débute alors la fin de partie (où chacun pourra encore jouer ou se retirer pour (1) tenter de gagner encore quelques pièces et (2) (surtout) mettre la pression sur les adversaires!

Et le but dans tout cela? Et bien, chacun tentera de réaliser le plus de trajets possibles car chaque carte Ville rapporte des points. Et si possible, des cartes Ville différentes car la première carte (accumulée) de chaque ville rapporte 5 PV contre 2 PV pour les autres. Et les pièces ne font que rapporter des PVs (3 PVs par carte), ce qui n’est pas négligeable par rapport à leur utilité dans le jeu.

Free Ride n’est pas très compliqué à jouer, peut-être un poil plus qu’un Aventuriers du Rail mais est nettement plus calculatoire. Tous les tronçons construits sont accessibles et utilisables par tous les joueurs (à condition d’y être connecté), ce qui donne une liberté totale aux joueurs. Le fait aussi que la compensation pour utiliser un tronçon adverse (une pièce) est limitée à une seule fois évite de « favoriser » un joueur ou l’autre dû au hasard des trajets disponibles.

Free Ride est aussi une petite course: celui qui complète le plus d’itinéraires a de fortes chances de l’emporter. La planification est donc importante dans l’optimisation des constructions et des déplacements.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *