Santa Maria: American Kingdoms

0

Santa Maria: American Kingdoms

Outre 3 nouvelles tuiles savant peu intéressantes et 3 nouvelles tuiles évêques sympathiques, American Kingdoms apporte quelques nouveaux éléments au jeu de base: – Les gros bateaux De nouvelles tuiles bateau, beaucoup plus chères mais rapportant beaucoup plus de PVs peuvent être maintenant achetées via un présentoir distinct.  Nous les avons trouvées trop chères pour être intéressantes. – Les tuiles paysages de 3 espaces disposés en rectangle Ces tuiles permettent de combler les trous plus facilement mais coûtent très cher (4 pièces) ce qui les rend peu intéressantes – Le cacao C’est une nouvelle ressource dont le pouvoir...

2

Santa Maria

Waouw!  Le joli coup de bluff!  On peut dire qu’Aporta Games, l’éditeur de Santa Maria ainsi que ses 2 auteurs Norvégiens ne nous avaient pas préparés à ça.  Jusqu’ici, ils nous avaient régalés avec de petits jeux familiaux tels que, dans le désordre, Capital Lux, Doodle City, Automania, Escape la malédiction du temple ou Destination X.  Et même s’ils avaient pu nous donner la puce à l’oreille avec Automania, ils nous étonnent en sortant un jeu beaucoup plus costaud: Santa Maria. D’habitude, c’est plutôt l’inverse.  Comme on a pu le voir avec des auteurs tels qu’Uwe Rosenberg...

1

Destination X

Avec l’excellent Santa Maria pour lequel on vous revient prochainement, Destination X était la seconde sortie d’Aporta Games (Automania, Doodle City) pour ce salon d’Essen 2017. Destination X reprend un peu le même thème que Scotland Yard : Un joueur joue le rôle de l’espion qui va se rendre secrètement dans un pays. Les autres, les détectives, vont devoir deviner dans quel pays il s’est rendu. Pour cela, ils voient 6 cartes pays et savent que l’espion s’est rendu dans un de ces 6 pays. Alors que le pitch est alléchant pour tout amateur de jeu de déduction,...

3

Automania

Après Escape, Doodle City (du même éditeur aussi) et Perfect Alibi, Automania est le nouveau jeu de son auteur Kristian Amundsen Ostby!  C’est sont jeu le plus complexe jusqu’à présent. Complexité et design Ho, ce n’est pas qu’Automania soit si compliqué que ça non, il s’explique d’ailleurs assez rapidement.  Non, mais par rapport aux autres, plus familiaux, Automania est un cran au-dessus en terme de complexité. Ne vous laissez d’ailleurs pas avoir par la naïveté de ses illustrations et le flash de ses couleurs.  Tout porte à croire qu’il s’adresse aux enfants alors qu’il s’agit plutôt d’un jeu...