• Andor Partie III: Le Dernier Espoir - FICHE DE JEU
  • 4

Andor Partie III: Le Dernier Espoir

Note moyenne
8.33
(3 notes)
Mise en place: 30' - Règles: 20' - Partie: 140'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1646 Andor 1

Swa 18

SwatSh 8,5/10

Le Dernier Espoir clos la trilogie d’Andor composée d’Andor, sorti en 2012, et de Voyage vers le Nord sorti en 2014. Enfin, quand je dis « clos » ce n’est que pure supposition vu le titre de l’opus. Après 3 full sets, Michael Menzel a certainement envie de faire autre chose non ? 😉

Ho, je dis ça, non pas que je m’en lasse, non, j’adooore Andor 😀 Et avoir joué à quelques légendes de cette dernière version me donne l’envie d’y rejouer. On en a pour notre argent ici puisque pas moins de 7 nouvelles légendes sont proposées avec un nouveau plateau recto-verso. Ca me fait penser qu’il y a une légende de la boite de base que je n’ai pas encore jouée ainsi que 2 de Voyage vers le Nord. Je comblerais bien cette lacune. Ceci dit, Andor étant sorti il y a 5 ans, je ne me rappelle plus bien des légendes déjà jouées. Allez hop, c’est parti pour quelques mois à se refaire toutes les légendes d’Andor ! Vous allez être servis en comptes rendus 🙂 Meuh non, je rigole, on a encore un millier de nouveautés d’Essen à vous présenter 😉 Ceci dit, l’envie est là.

 

Les nouveautés du Dernier Espoir sont :

  • Un nouveau plateau recto-verso

  • 7 nouvelles légendes 1646 Andor 2

    La première, introductive, présente les personnages et permet d’apprendre les règles progressivement. C’est dès la seconde que les choses sérieuses commencent.

  • Le camps de base

    Il n’y a plus de château à protéger dans le Dernier Espoir mais le camps de base, représenté par une tente en carton (qui aurait pu être plus belle). Elle peut donc être déplacée… C’est intéressant car le déplacement de la tente va bien représenter le voyage des héros et la poursuite des monstres.

  • La nourriture

    C’est une chouette idée. Lors de la phase lever du soleil, chaque héro doit se nourrir avec des noisettes ou des herbes. Si un héros n’a rien à se mettre sous la dent, il perd 8 points de volonté. Ca fait mal.
    Cette petite mécanique va obliger les héros à être constamment en quête de nourriture en plus de la réalisation des différentes quêtes 🙂 De plus, un héros dans le camps de base, a toujours de quoi se nourrir. 2 camps vont donc naître dans les nouvelles Légendes d’Andor : les héros qui vont défendre le camps de base et s’y réfugier la nuit pour avoir à manger et l’autre qui va s’éloigner du camps afin de réaliser les différentes quêtes tout en veillant à se nourrir chaque jour. Super thématique !

  • Les objets1646 Andor 3

    Les objets ne s’achètent plus. La gestion de la nourriture va donc remplacer la gestion de l’argent. Dès qu’un héros rencontre un marchand, il reçoit un objet au choix. Parmi ces objets, le héros peut choisir de recevoir des noisettes pour se nourrir. Après avoir lu cette nouvelle règle, j’étais un peu triste de perdre cette mécanique de gestion de l’argent mais finalement, elle était assez inutile et judicieusement remplacée par une mécanique plus simple mais qui tourne très bien également.

  • Les squelettes

    Ces morts vivants sont de nouveaux monstres assez difficiles à tuer mais facile à repousser. Ce sont des sortes de bébêtes qui vont vous ennuyer. Les squelettes se déplacent en journée en se dirigeant vers les héros. Dès qu’un squelette atteint la case d’un héros, ce héros ne peut plus bouger tant qu’il n’a pas assommé le squelette. S’il arrive à le battre, il l’assomme et s’en débarrasse pour le tour (mais ça lui aura coûté du temps), s’il arrive à obtenir le double de la force du squelette, il le terrasse et a le choix entre le tuer et faire avancer le narrateur ou le placer sur la case lever de soleil et le faire apparaître aléatoirement à la journée d’après. Choix pas toujours facile… En récompense, le héros reçoit un objet au choix.
    Ces squelettes ne révolutionnent pas le jeu mais apportent un petit plus qui fait un peu penser à Zombicide : des morts vivants qui vous suivent à la trace et qui, une fois qu’ils vous ont repéré, ne vous lâchent plus. Beurk 😉

Je suis un peu triste de ne pas retrouver une bande son comme le proposait Voyage vers le Nord. On a dû se rabattre sur du plus classique 😉 On peut également déplorer peu de nouveautés dans cette version d’Andor. Que ce soit les nouvelles cartes, la nourriture, le campement ou les squelettes, aucune de ces nouveautés ne change fortement les sensations du jeu. On est dans du connu qui plaira principalement à ceux qui veulent prolonger leur expérience ou ceux qui découvrent le jeu. Andor Le Dernier Espoir est surtout et avant tout 7 nouvelles légendes pour Andor et ça c’est génial. On est reparti pour 7 nouvelles histoires qui se tiennent, qui se suivent et qui forment un tout thématique. Ces légendes sont passionnantes, remplies de surprises, très ancrées dans leur thème et toujours des défis collaboratifs tendus. Après ça, s’il me reste un dernier espoir, c’est que la saga Andor ne s’arrête pas là 🙂


PhilRey201702

Philrey:  8/10

Andor – Le Dernier Espoir suit la ligne suivie par les versions précédentes. On y retrouve les mêmes sensations et c’est très bien comme ça.

Les nouvelles légendes pourraient presque servir à introduire le jeu à de nouveaux joueurs. En effet, la légende 1 de la boîte ajoute des règles au fur et à mesure qu’on avance. Et cela, sans enlever l’intérêt du jeu. Certes, si vous connaissez Andor, vous aurez plus de facilité.

Pendant notre soirée, nous n’avons fait que les 2 premières légendes. Il est donc possible que d’autres éléments se rajoutent qui pourraient influencer notre avis. Andor, partie III est aussi bon que les précédents et offre un renouveau avec les nouvelles légendes. De plus, rien que cette boîte suffit, pas besoin de sortir la version de base.

A ce jour, j’apprécie toujours autant Andor.


Dan 3

Dan 8,5 /10

Je n’ai joué à aucune des versions précédentes, mon avis concerne donc le jeu dans son ensemble et pas cette extension stand alone en particulier.

Andor est tout d’abord un vrai jeu de collaboration: discussions autour des options à suivre et donc autonomie de chaque joueur plutôt réduite.

Les légendes dans lesquelles les héros se débattent sont franchement bien construites et ce monde de créatures maléfiques et de squelettes est fort bien rendu, créant une certaine atmosphère.

Les héros vont tenter de synchroniser leurs déplacements de manière à combattre ensemble les différents monstres en ayant éventuellement recueilli préalablement certains outils, en veillant à avoir de quoi s’alimenter régulièrement, ce qui ajoute une certaine pression, et en devant, en toute circonstance, protéger le camps de base.

Les objectifs sont révélés progressivement ce qui donne un aspect crescendo aux choses.

En résumé, un fort bon jeu pour les amateurs de jeux collaboratifs, avec un bel équilibre dans une ambiance un peu surnaturelle et apocalyptique.


1646 Andor 8


Je préfère les Italiens plus corsés mais celui-ci se laisse boire

Je préfère les Italiens plus corsés mais celui-ci se laisse boire


Vin d’jeu d’music

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Bien vu izildur, j’ai corrigé mon texte en ce sens.
    Merci et amuse-toi bien!

  2. izildur dit :

    Attention aux renseignements stipulés par Swatch. Voyage vers le nord n’est pas un stand alone.

  3. SwatSh dit :

    Salut Trevoch,
    De notre côté, on n’a jamais trouvé le jeu trop difficile et nous avons réussi tous les scenarii qu’on a joués de ce troisième opus.
    Amuse-toi bien!

  4. Trevoch dit :

    Pour ceux qui ont joué aux 3 épisodes, en terme de difficulté ça se place où ? autant j’avais trouvé la boite de base dure mais stimulante, autant Voyage Vers Le Nord m’a laissé dans un désarroi et une (mauvaise) frustration immense tellement j’ai trouvé ça dur et injouable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *