• La Venise du Nord - FICHE DE JEU
  • 0

La Venise du Nord

Note moyenne
7.75
(2 notes)
Règles: 40' - Partie: 100'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 7/10

Bruges, enfin, je veux dire La Venise du Nord, est le dernier jeu sorti de Sébastien Dujardin, un des auteurs de Tournay  et du magnifique Troyes. On reste donc dans les villes Européennes pour ce premier jeu de Sébastien Dujardin seul!

Sébastien aime certainement les dés puisque, tout comme dans Troyes, il propose une gestion subtile de ses lancés de dés.

A son tour, on jette 2 dés. On en choisit un pour déplacer son bourgeois (= son meeple) entre les différentes tuiles hexagonales de la ville et le second pour effectuer l’action associée à la tuile de la ville où son meeple est arrivé.

Au plus on choisira un dé de déplacement élevé, au plus on pourra aller loin dans la ville et au plus on choisira un dé d’activation élevé pour réaliser l’action de la tuile, au plus puissante sera l’action:
– Recevoir la valeur de dé en un des 3 types de ressources
– Piocher un nombre de cartes égal à la valeur du dé et en garder une
– Vendre un nombre de marchandises égal à la valeur du dé
– Vendre 1 marchandise au prix du dé

Mais la belle trouvaille du jeu est qu’une petite valeur de dé peut également être très intéressante. Evidemment, la puissance de l’action sera moins forte mais on peut laisser son dé sur la tuile de la ville en question. Si sur une tuile d’action, un joueur choisit un dé d’activation inférieur ou égal au dé présent sur la tuile, il remplace le dé adverse par le sien. Placer un de ses dés sur une tuile peut être très intéressant: Chaque fois qu’un autre joueur exécutera une action de cette tuile, il pourra également exécuter cette action à une puissance de 1. Déjà un bonus non négligeable. De plus, lorsqu’un joueur a 2 dés sur 2 tuiles adjacentes, il peut construire un pont entre ces 2 tuiles au prix de la différence des 2 dés payés en cubes marchandises. Les pont offrent 3 avantages:
– Pouvoir se déplacer gratuitement lorsqu’on passe entre ces 2 tuiles
– Donner des PVs
– Le premier joueur à avoir placé ses 5 ponts déclenche la fin de partie (c’est une des conditions possibles pour déclencher la fin du jeu)

Tout cela donne un jeu assez dynamique où on va optimaliser son lancé de dés en essayant de trouver la meilleure combinaison possible entre déplacements et activation de tuiles. Les choix ne sont pas nombreux mais restent intéressants. Ceci pour récolter des matières premières puis les transformer en marchandises grâce aux différentes cartes acquises pour enfin les vendre au meilleur prix. Reste plus qu’à souhaiter un grand succès à ce jeune auteur prometteur 🙂

Philrey212: 8,5/10

J’ai enfin pu faire quelques parties de La Venise du Nord. L’intérêt d’y jouer venant du fait que Monsieur Dujardin en était l’auteur et ma curiosité su la mécanique des dés.

Donc, on met en place les tuiles pour une première partie et on commence. On lance nos dés, on en utilise un pour se déplacer (du nombre exact) et l’autre pour activer la tuile d’arrivée. Chaque tuile nous permet de faire une action. Rien de bien compliqué. Le dé d’activation se met sur la tuile d’arrivée s’il n’y a pas encore de dé dessus ou (dans le cas contraire) s’il est de valeur inférieure ou égale au dé déjà présent. Avoir un dé sur deux tuiles adjacentes permet de construire des ponts. Ces ponts facilitent le déplacement (le premier dé).

Chaque joueur a un plateau individuel sur lequel il placera se cartes (ateliers, commandes, maîtres d’oeuvre). Il y a aussi un emplacement de stockage (max 6). L’idée est de récolter les matières premières (laine, lin et or), de les travailler dans ses ateliers pour produire de la dentelle, des vêtements de luxe et des bijoux. Ces marchandises pourront ensuite être vendues grâce aux commandes. Attention, pas de commande, pas de vente. Pas de vente, pas d’argent.

La Venise du Nord m’a bien emballé pour plusieurs raisons:
– les règles sont simples et faciles à expliquer;
– le jeu en lui-même est agréable, exige de faire des choix, permet d’enquiquiner les autres (comme virer un pont adverse);
– la durée, une partie étant pliée en 1 heure à peine;
– les configurations multiples de départ permettent de renouveler les parties sans lassitude.

Bref, La Venise du Nord n’est pas un jeu lourd mais très agréable de par sa mécanique des dés et facile à sortir.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *