• Andor: Chada & Thorn (+video) - FICHE DE JEU
  • 1

Andor: Chada & Thorn (+video)

Note moyenne
7.62
(4 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 15' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1317 Andor 1

???????????????????????????????

SwatSh7/10

Après la bombe ludique qu’est Andor, j’étais très impatient de jouer à Andor : Chada & Thorn qui en est la version exclusive pour 2 joueurs.  En fait, non 🙂  Andor : Chada & Thorn est un tout nouveau jeu pour 2 joueurs sur le même thème que l’excellentissime Andor avec un autre auteur aux manettes bien que Michaël Menzel reste l’illustrateur afin de garder une certaine cohérence.

Les similitudes avec Andor son néanmoins assez nombreuses :
– Il s’agit d’un jeu coopératif où chaque joueur gère un héros (Chada ou Thorn, ben oui 😉 ) dans un univers fantastique.
– Le jeu comprend 4 aventures différentes et chacune est précédée d’un texte d’ambiance que les joueurs lisent sur des cartes.  Mais à la différence d’Andor, la rejouabilité est plus élevée dans Andor Chada & Thorn car une aventure consiste en un parcours de plusieurs cartes placées à la suite l’une de l’autre de manière semi-aléatoire afin de garantir une certaine variété des parties au sein de la même aventure.

Mais les similitudes s’arrêtent là et les différences sont plus importantes :

  • Ici, pas de monstres en affluence qu’il faut affronter sous peine de perdre.
  • Pas non plus de grandes surprises scénaristiques en cours de partie, ni de nouvelles quêtes.  On ne se retrouve jamais, comme dans Andor, à ne plus savoir où donner de la tête 🙂
  • Par contre, le jeu de la carte est original et intéressant.  Chaque joueur dispose de 3 cartes du même héros : une de chaque profil (droit & gauche 😉 ) et une de face.  Il les dispose devant lui.  Derrière chacune de ces cartes, il place une carte menace.  Quand c’est à lui à jouer, il doit jouer une des 3 cartes qu’il a devant lui.  Quand c’est une carte héros, c’est souvent bénéfique.  Par contre, c’est l’inverse avec les cartes menace.    Et à chaque fois qu’il réalise une action, il place la carte à l’arrière de sa pile.  Ce qui fait que si, en 3 tours, le joueur joue ses 3 cartes héros, il va se retrouver face à 3 cartes menace et devra en subir une.  Il y a là un certain timing à gérer ainsi que des choix à faire sur la carte à jouer en tenant compte de toutes les conséquences.  De plus, en cours d’aventure, vous allez peut être rencontrer des personnages amis ou ennemis ainsi que des armes et autres artéfacts qui ajouteront des cartes à vos piles afin de réduire la fréquence d’arrivée des cartes menace.  Les cartes sont recto/verso et donnent un effet différent sur chaque face.  C’est un système ingénieux et extrêmement bien foutu et équilibré.  Génial !
  • Là où l’enthousiasme retombe un peu c’est l’objectif de ce jeu subtil des cartes : avancer le long d’un parcours en évitant de se faire rattraper par le monstre.  C’est un peu peu et un peu plat.  On avance le long d’un parcours en s’entraidant et en choisissant le chemin à prendre : le plus court et plus dangereux ou le plus long et le plus sécurisé ?

Andor Chada & Thorn est un bon jeu qui reprend quelques éléments de son prédécesseur qui ont fait son succès.  Le jeu peut se résumer en une

SONY DSC

sorte de course le long d’un parcours où l’objectif est d’arriver à l’arrivée avant le monstre qui nous poursuit sans lui permettre de nous rattraper tout au long du parcours.  Il lui manque un côté plus épique et moins linéaire pour arriver à la hauteur d’Andor.  Sa gestion originale des cartes et la maîtrise du jeu qu’il permet lui apportent un intérêt certain.  Ce sont les joueurs qui vont déterminer quand et quelle menace va avoir lieu et ça c’est assez unique dans un jeu de coopération.  Alors, êtes-vous plutôt chat(da) ou taur(n)eau ?


???????????????????????????????Pascal:     7,5/10

Super idée : reprendre l’ambiance et le monde d’Andor et en faire un petit jeu plus rapide, plus accessible pour 2 joueurs.

Mais on a bien un jeu totalement différent. La mécanique du jeu se base sur  3 tas de cartes superposées.  Seule la première peut être jouée.  Quand elle est jouée, elle est replacée en-dessous de la pile, et la suivante devient disponible.  Tout le sel du jeu est de trouver la bonne séquence de cartes à jouer, en tenant compte des cartes de son co-équipier.  Si les 2 joueurs jouent dans leur coin, sans tenir compte des combinaisons possibles avec le jeu de l’autre, ils courent à leur perte.  La coopération est donc obligatoire pour réussir.

Le plateau de jeu est modulable : un grand nombre de combinaisons est possible.  La rejouabilité est donc très correcte.  Malgré le petit format du jeu, le nombre d’heure que vous y jouerez peut être très important !  Vous en aurez clairement pour votre argent …

Le seul petit regret est l’aspect assez mécanique du jeu.  Les manipulations de cartes sont au bout du compte assez répétitives, et ne collent pas trop au thème.


tapimoketTapimoket:  8/10

J’avais rêvé d’un jeu d’aventures pour jouer avec ma compagne. Un jeu où l’on pourrait partir ensemble pour vivre une histoire où nous en serions les héros. Un jeu rempli d’intrigues et de défis. Andor Chada et Thorn n’est pas celui là  dans l’absolu, puisque, malgré son thème fort,  inspiré de son grand frère « Andor« , on ne vivra pas vraiment des aventures, mais simplement des parcours à réussir. En revanche, le défi est bien là ! Il faudra se coordonner, discuter, anticiper et espérer. Les suggestions vont fuser et le dialogue battra son plein pour faire les bons choix, car c’est hard, oui vraiment hard ! Au final, le jeu est une réussite, et on y a pris plaisir. Enfin, un jeu à deux où il faut réfléchir ensemble. Un très bon jeu pour deux et je vous invite à le découvrir sur le Grimoire de L’Alchimiste, au travers d’une histoire …


chaps-1Chaps 8/10

Chada et Thorn : un jeu d’aventure, coopératif, pour deux joueurs. Bigre… Je joue à ça moi ? Ben oui 😉

Terre ! Terre ! Terre je vous dis ! Nom de dieu…Mais… Terre !!! BOUM CRAC…

Hé oui nous débarquons, pardon, nous nous échouons sur une île et allons la parcourir en plusieurs étapes, faisant autant de parties différentes. L’éditeur nous a donné une carte complète de l’île pour bien nous montrer qu’il manque des étapes dans le jeu… Extensions à venir ?

Donc nous allons à chaque étape partir d’un endroit de l’île pour arriver à un autre (l’ensemble des étapes nous mènent au bout de l’île chez nos copains les nains). Le placement aléatoire des cartes terrains intermédiaires permet un renouvellement, donc on pourra refaire les mêmes étapes avec des variations, ce qui est plutôt sympathique, surtout quand on fait découvrir le jeu à plusieurs joueurs. Les rencontres et divers objets utiles variant aussi d’une étape à l’autre amène du renouveau au cours de notre progression.

Donnes-moi ta main… Et prends la mienne… mais oui mais oui la malédiction nous suit…

Coopératif on vous dit, si les deux personnages restent près l’un de l’autre ils s’aident, combattent ensemble, se passent la seule ressource du jeu, la volonté pour faire des actions. Et hop s’aident aussi pour avancer avec le système de saute-mouton. De plus quand un joueur arrive au bout d’une étape, l’autre à 3 tours pour arriver sinon … perdu… Pour les deux bien sûr, j’imagine que celui qui est arrivé, au bout de 3 jours, noyé de chagrin se jette de la falaise… Bref tout ça fait que c’est réellement coopératif, qu’il faut rester l’un à coté de l’autre, s’entre-aider et se partager nos gains. Du vrai coop’

1, 2, 3 … Soleil ! ou pluie…

Et l’aventure ? ça marche très très bien, grâce à la petite mécanique maline de mini deck building. Car plus le jeu avance et plus les cartes qui remontent de nos decks sont des vacheries, des rencontres que l’on voudrait bien éviter… En plus on fatigue, le fait de retourner nos cartes nous fait avancer moins vite, du coup le ressenti est très très sympa : on commence une petite balade tranquille, les mouettes tout ça… puis la malédiction surgit… ha… bon va falloir gérer, on est moins tranquille… Puis on commence à mettre des cartes brouillard dans nos deck et des monstres débarquent de plus en plus… Plus on avance dans l’île plus la tâche devient dangereuse et plus difficile jusqu’au dénouement final qui normalement se fera dans un ouf… Ouf… heureusement on est arrivé vu les cartes qui suivaient… ouf… on est arrivé, encore 2 tours et on se prenait la malédiction. Un vrai film d’aventure Hollywoodien, en tout cas ce fut mon ressenti et j’ai vraiment aimé.

Donc je n’attendais pas grand chose de ce jeu et ai été surpris ! L’effet crescendo de l’aventure est parfaitement rendu grâce au mécanisme de deck building « obligatoire », on se prend réellement au jeu, le coopératif est bien présent, on se sent deux aventuriers à s’entraider et on n’a qu’une envie prendre les cartes de l’aventure suivante pour continuer le chemin, parce-que et je terminerais là : on a envie de découvrir les rencontres de bestioles différentes, certaines ne nous lâcheront plus pendant toute une étape ! changeant de forme (coté de la carte), on voudra utiliser des objets qui seront différents selon les aventures, associés à ça les cartes « chemins » à mélanger qui peuvent être nombreuses et on a une rejouabilité inattendue… Oui inattendu voilà qui va bien à ce jeu, donc j’approuve.

Je ne mets « que » 8, car je n’y ai pas assez joué, donc je reste prudent sur ma notation 😉

Et comme disait Gandalf : « Fuyez… Pauvres fous ! »


Vin d’jeu d’vidéo d’Chaps:


SONY DSC


SONY DSC

Ce Shiraz m’a réconcilié avec le vin Australien.

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Lapinesco dit :

    Je vais aller tâter du 3eme scénario pour la peine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *