• Les Charlatans de Belcastel + Les sorcières s’en mêlent - FICHE DE JEU
  • 2

Les Charlatans de Belcastel + Les sorcières s’en mêlent

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 45' - Meilleur score: 63
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh:  7,5/10

Les Charlatans de Belcastel est un jeu de bag-building (construction de sac 😉 )intermédiaire avec une mécanique de stop ou encore et qui flirte avec les prix ludiques : il a déjà reçu 2 prix ludiques de renom : le Kennerspiel des Jahres et le Golden Geek Family.  C’est d’ailleurs assez comique que le prix Allemand le récompense en tant que jeu « expert » alors que le prix Américain lui décerne son prix familial.  Comme nous n’aimons pas nous mouiller chez Vin d’jeu 😀 , on va dire que c’est plutôt un jeu intermédiaire 😀  Mais une chose est quand même sûre : le jeu oscille entre jeu familial et intermédiaire (le fameux « familial ++ ») mais certainement pas expert !  Et non, Vin d’jeu ne se retrouve pas dans le prix soit disant expert du Kennerspiele des Jahres 😉

En tant que charlatan de Belcastel, vous allez réaliser des potions tout en sachant que vos clients sont plus soucieux de la quantité que de la qualité.  Peu scrupuleux, vous allez leur vendre du vent afin d’être le plus riche de Belcastel. 

Les Charlatans de Belcastel se joue en 9 tours, chacun subdivisé en 4 phases.  On commence par un événement qui va modifier légèrement les règles ou apporter un bonus aux joueuses.  Ensuite, les joueuses vont piocher simultanément des gemmes de leur sac, les placer sur leur marmite et exécuter leurs effets éventuels.  Plus de gemmes seront comprises dans leurs potions, plus chères elles pourront se vendre.  Mais attention, plus une potion comprend de gemmes blanches, plus elle sera instable et risque d’exploser.  Si une potion comprend des gemmes blanches dont les valeurs présentent une somme de 8 ou plus, la potion explose.  Les joueurs s’arrêtent de piocher des gemmes quand ils le veulent ou quand ils sont obligés si leur potion explose.  Le dernier emplacement où une joueuse déposera sa dernière gemme déterminera le prix de sa potion en PVs et les sous disponibles pour l’achat de ses futures gemmes.  Une joueuse dont la potion a explosé devra choisir entre recevoir des PVs et acheter de nouvelles gemmes tandis que les autres pourront faire les 2.

Ensuite a lieu la phase de récompenses.  Les joueurs qui ont fait une potion sans qu’elle n’explose lancent le dé récompense et reçoivent celle montrée sur sa face (une gemme orange, un rubis, des pvs,…).

Une âme de charlatan

L’aspect chance peut être dérangeant dans les Charlatans de Belcastel.  Pour le même nombre de gemmes piochées, un joueur peut réaliser une jolie potion tandis qu’un autre se retrouvera cramé 😉  C’est ce qui rend le jeu plus familial tout en n’étant pas si simple que ça.  Une catégorie assez étrange donc pour ce jeu plutôt familial pour sa part de hasard mais nécessitant une certaine concentration lors de l’explication des règles.  Le jeu peut en devenir frustrant surtout lorsque vous avez une chance sur 10 de mal tomber et que vous tombiez mal…  Ceci dit, le nombre de tours de jeu permet de rééquilibrer les choses si la chance tourne…

Néanmoins, la méthode de stop ou encore est assez savoureuse et nécessite une prise de risque assez unique.  Dans votre sac, vous avez 1 gemme blanche de valeur 3, 2 gemmes de valeur 2 et 4 gemmes de valeur 1.  Si vous avez pioché vos 2 gemmes de valeur deux et une gemme de valeur 1, vous savez que votre risque ne porte que sur la gemme de valeur 3.  Toutes les autres ne feront pas exploser votre potion.  S’il vous reste 10 gouttes dans votre sac.  Prenez-vous le risque ou pas ?  Quand vous arrêterez-vous ?  Bon, c’est assez simple bien entendu comme choix mais aussi assez tendu lors de la pioche… PAF 😀  De temps en temps votre raison vous dira d’arrêter alors que votre cœur vous chuchotera : juste encore 1 gemme… 🙂  C’est là tout le plaisir du jeu.  Les Charlatans de Belcastel peut déplaire aux joueurs allergiques au hasard.  Mais son objectif n’est pas d’être un jeu équilibré où le meilleur gagne. Non, son objectif est de procurer des sensations fortes de prise de risque de chance et de mal chance.  Et pour ça, le jeu est une belle réussite.

De plus, il y a un aspect crescendo assez savoureux dans le jeu : plus le jeu avancera, plus de gemmes non blanches vous aurez acquises et plus vos potions pourront être grandes, plus vous gagnerez de PVs et plus de gemmes intéressantes vous allez pouvoir acheter.  Cet aspect est assez magique pour vos enfants et c’est chouette qu’un jeu familial (++) puisse apporter cette mécanique à nos petiots et amis. L’aspect un peu plus compliqué et qui renforce le crescendo du jeu est que les gemmes de couleur ont des pouvoirs: recevoir un rubis qui sert à réaliser des potions encore plus grandes, éliminer des gemmes blanches, gagner plus de PVs ou d’argent nécessaire à l’achat de nouvelles gemmes,… A chaque phase, vous aurez l’occasion d’en acheter 2 parmi 7 différentes. Les choix ne sont pas simples et certains joueurs novices peuvent être perdus lors de cette phase. C’est là où vous allez pouvoir vous construire une certaine stratégie en accentuant les effets d’une gemme particulière ou en visant des majorités en gemmes vous permettant de gagner certains bonus.

Cette stratégie savoureuse peut néanmoins être annihilée par une certaine chance ou malchance. De plus, Les Charlatans de Belcastel apportent un effet win to win où la joueuse en tête gagnera plus de PVs et plus d’argent pour acheter de meilleures gemmes qui lui permettront d’accentuer son avance. Une mécanique de « rattrapage » permet aux joueuses à la traine de rattraper plus facilement leur retard ce qui fait qu’un mauvais départ ou une explosion ne seront pas très punitifs tant les joueuses auront l’occasion de revenir dans le score. Tout cela donne un jeu où le hasard a sa place mais où le plaisir est bien présent grâce à la tension provoquée par la mécanique du stop ou encore et par l’interaction entre les joueurs lors des décomptes de majorité. Avec Port Royal, Les Charlatans de Belcastel sont un des meilleurs jeux de stop ou encore actuels. Et puis, qui n’a jamais rêvé de jouer un charlatan?

Les sorcières s’en mêlent

Outre de pouvoir jouer aux Charlatans jusqu’à 5 joueuses, Les Sorcières s’en Mêlent apporte un nouvel ingrédient: le chou des fous dont la valeur peut changer en cours de la partie ainsi qu’une citrouille bien chère de valeur 6. De plus, cette extension apporte deux nouveaux sets de livres d’ingrédients, de quoi varier encore plus vos parties. 12 herbes de sorcière voient leur apparition dont on n’utilisera que 3 par parties. Elles sont très puissantes et peuvent, par exemple, doubler votre argent disponible pour l’achat ou gagner autant de rubis que de PVs gagnés ce tour. La contrainte est qu’on ne peut utiliser une herbe de sorcière qu’une fois par partie. Le tout sera alors de choisir le meilleur moment. Enfin, l’extension propose un ajout à votre chaudron qui permet de gagner des PVs si vous continuez à piocher des gemmes alors que votre chaudron est plein.

Les sorcières s’en mêlent se place bien dans la continuité de son aîné et ne le révolutionne guère si ce n’est les sorcières qui apportent ce petit plus rendant l’extension indispensable pour tout amateur du jeu de base ayant déjà de nombreuses parties derrière lui.



Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 13 minutes par SwatSh


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
par Maff
Une excellente surprise à tester absolument
Un excellent jeu avec une mécanique vraiment novatrice qui va amener une tension permanente durant toute la partie.

Le hasard est certes présent mais pas non plus frustrant car même en ayant la poisse dans les premiers tours, un ingénieux système de "queues de rats" permettra aux joueurs de ne pas se laisser distancer.

Le chou des fous de l'extension va d'ailleurs permettre aux plus malchanceux de faire de leur poisse un atout !

En résumé je dirais que c'est une véritable claque ludique que j'ai pu tester avec divers groupes de joueurs et à chaque fois ce fut un succès total. Idéal à 4 ou 5 joueurs avec l'extension, même à 2 joueurs on prend du plaisir et on s'amuse vraiment.

Je ne saurais que trop vous recommander ce jeu Familial ++ qui mérite amplement son Spiel Des Jahres. Foncez vous ne serez pas déçu.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Et merci Jay Bee pour ce complément à la chronique tout à fait à propos 🙂
    Amuse-toi bien!

  2. Jay Bee dit :

    Voilà un jeu que nous apprécions particulièrement en famille, mais qui séduit aussi un public qui « calcule » un peu plus.
    Ahhhhh les probas! Il faut aimer être bousculé dans ses plans dans ce jeu.
    Je trouve qu’il y a dans le jeu de base un beau travail quant à la rejouabilité, avec les différents sets de livres.
    Le matériel apporte vraiment un plus.
    (Je n’ai pas joué avec l’extension.)

    Concernant le jeu de base , effectivement, l’attribution du Spiel est paradoxale, dans cette catégorie.
    Non ça n’est certes pas un jeu expert, mais l’attribution du prix n’est pas étrangère au fait que le jeu ait rejoint ma ludothèque, qui contient plutôt des jeux « expert », alors…Tant pis tant mieux!

    Il serait dommage de passer à côté!
    C’est un bon jeu pour appréhender la frustration.

    Merci Vin d’Jeu pour vos chroniques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *