• Ecos: First Continent - FICHE DE JEU
  • 0

Ecos: First Continent

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 20' - Partie: 75'
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 13
Nombre de joueurs: de 2 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Moyen
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub


SwatSh: 7,5/10

Malgré leurs autres sorties de grande qualité (le monstrueux Edge of Darkness, le minimaliste Tiny Towns, le sous-estimé Atelier, ou l’évident Point Salad), Ecos First Continent a été le grand succès d’AEG lors du dernier salon d’Essen.  Son auteur, coupable de Mystic Vale et de Space Base entre autre, son thème et surtout son magnifique design n’en sont certainement pas étrangers.

Dans Ecos First Continent, on se prend un peu pour le créateur en créant, ensemble, les différents paysages du premier continent terrestre.  Sur ces paysages, nous placerons des forêts, des montagnes et de nombreux animaux.

Le jeu est très simple et chaque tour consiste simplement à tirer une des 8 ressources différentes au hasard dans le sac des ressources.  C’est évidemment très hasardeux et les joueuses vont devoir accepter ce hasard pour apprécier le jeu à sa juste valeur.  Heureusement, on peut faire plusieurs choses avec la ressource tirée. 

Une fois la tuile ressource tirée, tous les joueurs vont pouvoir utiliser un de leurs cubes énergétiques en le plaçant sur un symbole identique que la ressource tirée présent sur une de leurs cartes jouées devant eux.  Une fois qu’une carte a un cube sur chacune des ressources exigées, vous pouvez en activer ses effets.  Ceux-ci vous permettront de placer de nouvelles tuiles paysage, de nouvelles montagnes, forêts ou animaux.  La majorité des cartes vont également vous rapporter des PVs en fonction de l’état actuel du plateau, un peu comme dans Takenoko.  De nombreuses cartes auront des effets qui se combinent bien entre elles et c’est là tout le plaisir du jeu.  Surtout que certaines cartes pourront s’activer plusieurs fois durant la partie augmentant les chances de combos.

Bien que vous aurez tendance à n’exécuter les effets de vos cartes que lorsqu’ils seront optimisés, vous aurez intérêt quelque fois à les actionner plus tôt que voulu afin de récupérer les cubes placés dessus.  Car attention, vous ne disposez que de 7 cubes et les cartes peuvent exiger de 1 à 6 ressources.  Soit vous vous concentrez sur une ou l’autre carte mais êtes alors fort soumis au hasard de la pioche des ressources, soit vous augmentez le nombre de vos cubes…

Au lieu de placer un de vos cubes sur une des ressources exigées par vos cartes, vous pouvez basculer votre carte d’effets personnelle.  Cette rotation de carte va vous permettre de gagner de nouveaux cubes, de nouvelles cartes à placer dans votre main ou de jouer des cartes de votre main devant vous pour pouvoir ensuite remplir ses emplacements ressources.

Autrement dit, soit vous gagnez tout simplement la ressource piochée dans le but d’activer les effets de vos cartes, soit vous tournez votre carte personnelle dans le but de gagner de nouvelles cartes ou cubes.  Les choix sont assez simples et vous privilégierez bien souvent la ressource à l’effet 😉  Mais les choix ne se limitent pas qu’à ça puisque vous allez choisir vos nouvelles cartes ainsi que la carte sur laquelle vous allez placer la ressource si plusieurs cartes exigent la même.

AEG a fait un effort particulier pour le matériel du jeu.  Les tuiles sont épaisses, les tuiles eau sont plus fines et apportent un joli relief au plateau continent, les tuiles ressources sont de toute beauté bien qu’on ne comprenne pas bien ce que veut dire leurs différents sigles cabalistiques 😉  Dommage cependant que les animaux soient de simples tuiles, du bois figuratif aurait été de toute beauté.  A noter aussi le détail des boites conçues pour accueillir les différentes tuiles.  Elles sont super pratiques.  Les cartes auraient pu être plus épaisses mais sont claires et jolies.  Il y a pas mal de texte sur celles-ci, écris en Anglais, privant nos ados de ce jeu splendide fait, entre autre, pour eux.  Espérons qu’un éditeur Francophone ait eu autant de plaisir que nous à y jouer 😉

Le thème est magnifiquement représenté et on se surprend à construire, ensemble, un vrai écosystème.  Ecos First Continent me fait un peu penser à Atelier.  Il propose des règles et un jeu très simples avec des éléments intelligents comme la gestion de ses cubes et, surtout, la combinaison des effets de ses cartes qui peut être dévastatrice.  L’interaction est assez forte et il ne sera pas rare qu’une joueuse découvre une combo très forte puis se voit calmée par une autre cassant son moteur à points (tuer les cigognes migrantes, placer un requin dans la mare aux hippopotames,…).  Il faudra donc être très attentif aux actions et cartes des adversaires pour les contrer à temps avant qu’ils ne décollent de trop avec une combo trop puissante.  Le jeu peut pour cela être assez chaotique et vous devrez bien souvent faire face à un paysage bien changé à votre tour.  Il vaut mieux se limiter à 4 joueurs maximum pour cela car à plus, cela devient trop ingérable.  Vous devrez également faire attention à la rareté des ressources nécessaires pour vos cartes.  Certaines ressources sont rares et risquent d’être très peu piochées en une partie.  Vous devrez attendre de nombreux tours avant de finaliser ce type de cartes ce qui peut vous apporter une certaine frustration.  Ecos a ses défauts et les qualités de ses défauts.  On peut détester ses côtés aléatoires, chaotiques et à forte interaction type « rentre dedans » ou, au contraire, l’apprécier pour ses combinaisons dévastatrices permettant à une joueuse de prendre le large et pour ses retournements de situation permettant de revenir tout aussi vite au marquoir 🙂 


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *