• Evolutopia - FICHE DE JEU
  • 0

Evolutopia

[postbox]? [customer_box]?
[espritjeu-fiche]? [cultura_fiche]? [jeuxenboite_fiche]? [ludibay_fiche] [magic_bazar_fiche]? [philibert_fiche]?

Claire et la famille Meeple : 8/10

Dans ce jeu, il faut coopérer pour transformer la ville et qu’elle devienne parfaite. Pour réussir ce challenge, les joueurs doivent placer des tuiles Évolution sur le plateau ville représenté par un carré de 4 X 4. En fonction du niveau de difficulté souhaité, on place un certain nombre de nuisance dans la ville.

À son tour, on a cinq actions disponibles. On peut piocher une évolution pour la placer dans la zone À l’étude du plateau principal. Ces tuiles indiquent le nombre et la qualification des experts nécessaires à sa construction, un pictogramme de bonus ainsi que les indicateurs qui vont évoluer après la construction. Ils sont au nombre de cinq et ils représentent l’environnement, la mobilité, le confort, l’énergie et l’économie. Ils évoluent sur une piste graduée de zéro à sept. Il est aussi possible de mettre une amélioration en construction en la transférant sur l’emplacement En chantier puis en appliquant son bonus. On peut aussi recruter des experts en en piochant trois et en les plaçant dans la zone appropriée. Mais cette dernière ne contient que cinq emplacements. Autre action disponible : affecter des experts. Cela permet d’en placer jusqu’à trois sur des évolutions. La dernière possibilité est l’inauguration d’une évolution. Cette action permet de placer la tuile sur sa face active et de la placer dans la ville. Certaines règles doivent être respectées puisqu’il faut que cette tuile soit adjacente orthogonalement à l’une déjà présente. Pour recouvrir une nuisance, il faut que cette évolution ait permis la progression du même marqueur que celui de la nuisance. Pour gagner il faut que toutes les nuisances soient recouvertes et que trois des indicateurs aient atteint un score de six ou plus. Par contre, la partie est perdue immédiatement si l’un des marqueurs atteint zéro ou si le marqueur de crise atteint le niveau cinq.

Mais tout n’est pas si rose, car quand toutes les actions ont été utilisées ou que les joueurs le souhaitent, leur tour est terminé et il faut piocher une carte Crise. Une fois révélée, certaines imposent un événement qui est malheureusement toujours négatif. Ces cartes vont aussi demander de gérer une crise avant la fin du tour des joueurs. S’ils échouent à remplir les conditions exigées, le marqueur de crise progresse d’un niveau. Une fois la crise gérée ou pas, les actions sont de nouveaux disponibles sauf une ! Hé oui, il faut collectivement déterminer l’action qui sera indisponible au prochain tour, sacré coup dur pour les bâtisseurs en herbe.

Les tours de jeu sont fluides et simples. Bien que préconisé à partir de 8 ans, il est possible de jouer avec des enfants plus jeunes. L’aspect collaboratif le permet facilement. J’ai apprécié que le hasard soit atténué par la possibilité d’évincer trois cartes ou trois experts à chaque pioche.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Évolutopia n’est pas vraiment un jeu de pose de tuiles puisque leur placement à un intérêt limité dans le jeu, il est plus visuel que stratégique. Le seul impératif est de masquer les nuisances mais cela se réussit en choisissant bien les tuiles que l’on met en construction. Pour l’emporter, il faut surtout bien programmer l’ordre de ces actions sans oublier qu’à la fin de chaque tour, une sera indisponible pour le tour suivant. Il faut aussi savoir bien utiliser les pouvoirs que l’on possède. En effet, certaines tuiles offrent une carte Bon Plan qui a une action one shot puissante. Mais il faut surtout exploiter les deux cartes Rôle que chaque participant possède. Lors de la mise en place, chacun en reçoit deux, face cachée. On révèle la première et la deuxième ne sera débloquée qu’au bout de trois utilisations du premier rôle. Le joueur aura ensuite deux rôles disponibles. Leur bonne utilisation est la clef de la victoire.

Cerise sur le gâteau : Évolutopia a été conçu et fabriqué en France avec du papier, du carton et du bois écologiquement responsable. Même le sac en tissu est bio.  Ne pas produire ne Chine est donc possible tout en respectant un prix correct.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *