• ekö - FICHE DE JEU
  • 0

ekö

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1175 Eko 1

SwatSh7/10

ekö est le dernier jeu de la maison d’édition Belge Sit Down (également éditeur du très chouette magasine Plato) qui nous avait enchanté avec Karnag.  Son auteur, Henri Kermarrec, est loin d’être un inconnu puisqu’il a déjà sorti quelques jeux dont Siggil qui est sorti cette année également.

ekö surprend sur différents aspects:
-Aussi bien son auteur que son éditeur n’avaient pas l’habitude de nous servir des jeux aussi « abstraits« .  C’est un peu une première pour eux.
La boite est magnifique.  C’est clair qu’elle en jette et qu’elle attire.  Le travail d’illustration de Lucy Mazel est tout simplement bluffant.
-Et ça ne s’arrête pas là.  La beauté du jeu se prolonge dans le matériel.  Les tuiles sont magnifiques, la couleur ocre du jeu donne vraiment envie et les pions sont splendides.  Chaque pion est d’une couleur douce se mariant parfaitement au plateau.  De plus, les illustrations sur ces mêmes pions présentent des formes orginiales, un peu tribales et design à la foi, de toute beauté.  C’est le grand waouw!

ekö suit un peu la mouvance lancée par Barony (Vin d’jeu d’l’année 2015 catégorie moyenne).  Un jeu abstrait tout en présentant un thème réel.  Un mélange de gestion et d’affrontement.  Un jeu relativement abstrait mais permettant d’y être joué à plus de 2.

La mécanique de base d’ekö est une mécanique de choix d’action assez simple.  A votre tour, vous avez le choix entre déplacer une pile de pions (une pile comprend entre 1 et 4 pions) ou construire un bâtiment.

Si vous effectuer un déplacement, vous pouvez soit:
-Déplacer sur un de vos pions pour augmenter la taille de votre pile
-Déplacer sur une case vide
-Déplacer sur une pile adverse qui doit être plus petite que votre pile et renvoyer les pions de cette pile à son propriétaire.1175 Eko 2

SI vous construisez, vous devez reprendre en main un ou plusieurs de vos pions et construire un bâtiment adjacent à la pile que vous venez de reprendre.  Le nombre de pions repris dépend du type de bâtiment construit.  Au plus le bâtiment construit est gros, au plus de pions il vous coûtera et au plus il vous rapportera des points.

A la fin de votre tour, si vous avez des pions dans votre réserve, vous devez en placer au moins un sur une de vos piles.

Vous pouvez remporter le jeu de 2 façons différentes:
1) Victoire par les constructions
Chaque construction vous rapporte des PVs.  Dès qu’un joueur atteint 12 PVs, il l’emporte immédiatement.

2) Victoire par la guerre
Dès qu’un joueur est le seul à avoir des pions sur le plateau, il l’emporte immédiatement, peu importe qu’il gagne en PVs ou pas.

1175 Eko 3ekö est un jeu plus abstrait que Barony.  On est plus à réfléchir en terme de pile de pions.  Un élément génial du jeu est qu’une pile de 2 pions bat une pile d’1 pion, 3 pions battent 2 pions et 4 pions battent 3 pions mais:
1 pion bat 4 pions (ça fait un peu pierre papier ciseaux 🙂 mais c’est excellent en terme de tactique car aucune pile n’est à l’abri)
chaque joueur a un pion empereur.  Il casse les égalités.  Une pile de 2 pions avec l’empereur bat une autre pile de 2 pions mais se fait battre par une pile de 3 pions.  Si on arrive à battre une pile avec l’empereur adverse, on le capture et gagne 3 PVs.
Cette idée d’empereur est géniale et c’est d’ailleurs elle qui va rythmer une bonne partie de la partie: protéger un maximum son empereur des autres tout en en profitant et en essayant de capturer les empereurs adverses.  Cette qualité tourne un peu au défaut aussi car c’est souvent cette capture d’empereur qui va donner la victoire.  Même si ekö permet 2 types de victoire: la militaire (les combats) et la civile (les constructions), c’est rarement la civile qui l’emporte et une suprématie militaire est souvent synonyme de victoire.  On aurait aimé plus de tension entre ces 2 aspects et une certaine course à la victoire entre les 2 stratégies.

ekö fait écho à Barony et plaira aux amateurs du genre abstrait.  Plutôt orienté 2 joueurs, on peut y jouer jusqu’à 4 si on accepte une certaine perte de contrôle.  Les 2 façons de l’emporter se confondent tant l’aspect combat est important.  Le jeu est sans hasard (à l’exception de la mise en place qui peut être déterminante) et se joue finement.  Chaque action a son importance.  Il faut être attentif à toutes les opportunités, court et moyen terme, du plateau aussi bien en défense qu’en attaque.  La beauté de son matériel donne clairement envie « d’en faire une » et même une autre 🙂

 ____________________________________________

1175 Eko 4

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *